Venise, terre (?) de contrastes

Décidément, Terre de contrastes, ça fait classe, non?

 

C’est après deux jours de voyage que nous sommes arrivés à Venise. Nous avons fait une courte halte à Genova, terre de contrastes, où nous avons dormi dans une auberge de jeunesse particulièrement hors de prix, mais qui dominait toute la ville, la vue était donc magnifique.

 

Genova

Genova vue depuis l’auberge, dans la lumière du petit matin

 

Globalement, les Italiens sont plutôt sympathiques, mais c’est difficile de trouver des italiens à Venise en période de carnaval! Les rues sont pleines de touristes à l’affut des anonymes arborant de somptueux costumes, et qui se prêtent de bonne grâce au jeu des photos.

 

costume

Un exemple des costumes qu’on peut admirer sur la place San Marco


Venise est évidemment une très belle ville, on ne le répètera jamais assez. On regrette un peu la dérive très mercantile du carnaval, mais c’est le prix de son succès. Même si les rues débordent de babioles « made in china », il est toujours possible de se perdre dans les petites rues et d’admirer de superbes objets artisanaux.

masqueblanc

Masque fait main


La suite au prochain épisode!