Vegan partout #2 : Le Brésil

Les Brésiliens consomment beaucoup de viande et peu conçoivent un repas sans produits carnés. Malgré cela nous n’avons pas rencontré de problèmes particuliers.

Cuisine et approvisionnement

A Manaus, Belem, Alter Do Chao, Sao Paulo, Iguaçu… Nous n’avons eu aucune difficulté à trouver des auberges avec cuisine. Pas besoin donc d’aller souvent au restaurant, d’autant plus que le Brésil est un pays assez cher.

Pour faire vos courses, préférez les marchés: c’est moins cher et les produits sont de meilleure qualité, notamment les fruits. Les supermarchés sont chers et ont peu de choix en fruits et légumes, et en plus, ils n’hésitent pas à vendre des fruits trop verts ou pourris…  En plus, les marchés sont beaucoup plus sympathiques.
Par contre, on pourrait croire qu’il est facile de trouver des bons fruits et légumes dans tout le Brésil. On trouve effectivement un bon choix de délicieux produits locaux dans les marchés des grandes villes du nord: Manaus, Belem… Par contre dans les petites villes, le choix peut être assez pauvre.
Pour le reste, sachez qu’on trouve assez facilement du lait de soja dans tout le Brésil, ainsi que des protéines de soja texturées. Par contre il est difficile de trouver du lait de soja sans sucre.fruit.jpg
Enfin, attention aux crudités. Nous lavons tout nos fruits et légumes crus avec du savon ou du liquide vaisselle (sauf ceux dont on ne consomme pas la peau, comme le ramboutan sur la photo). C’est un peu bizarre au début, mais c’est plus prudent, et il suffit de bien rincer. Par ailleurs, nous n’utilisons pas toujours de l’eau potable pour faire ça, mais nous n’avons jamais été malades.

dej2.jpg

Au restaurant

Nous ne sommes pas beaucoup allé au restaurant au Brésil. Cependant, les restaurants « ao kilo » peuvent dépanner. Ce sont des restaurants où l’on se sert au buffet, puis on paye au poids de l’assiette. On peut donc manger vegan sans se compliquer la vie, en ne prenant que les « accompagnements »: généralement du riz, des spaghettis, des haricots, et de la salade. Cependant, c’est un peu cher, puisque vous paierez tout ça au même prix au kilo que la viande… Si vous faites de long trajets en bus, vous vous arrêterez probablement dans ce type de restaurants, mais en plus cher et moins bon. Le mieux est d’emporter de la nourriture avec soi.
Il y a aussi les restaurants végétariens; nous n’en avons testé que deux, qui étaient assez sympathiques. Sinon, vous n’avez plus qu’à demander un menu spécial. Si vous parvenez à vous faire comprendre (le passeport vegan peut aider), les restaurants pourront vous proposer les accompagnements traditionnels (haricots, riz et spaghettis), quelques salades et des fruits.

maenatur.jpg

 

A Belem: Mae Natureza

Rua Manoel Barata, 889 (at Presidente Vargas)

Un petit restaurant végane « ao kilo », avec quelques bons desserts. Thé à volonté.

 

A Sao Paulo: Vegethus
Rua Haddock Lobo, 187 (Metro Consolacao, Cerqueira Cesar)

Cuisine végane originale et pas trop chère pour Sao Paulo. Vendent aussi quelques produits végans, mais là attention aux prix

Dans la rue

Vous pouvez acheter de la nourriture dans la rue, du moins dans le nord. J’en ai déjà parlé dans une autre note.
-Tapioca con coco: des galettes de tapioca à la noix de coco. Demandez sans fromage (sin queiso).
-Manioc: une pâte de manioc cuite dans une feuille de bananier.
-Epis de maïs: cuits à la vapeur
-Pupunas: de petits fruits oranges que l’on cuit dans l’eau salée. (On peut en voir sur la 2ème photo en haut).

Vous pouvez aussi acheter de délicieux fruits dans la rue: pinhatas (ou pomme-canelle), mangues, petites bananes, acerola, maracuja, jacas, ramboutans, melons jaunes… Impossible de les citer tous ! On n’a que l’embarras du choix.

tapiocacoco

Quelques spécialités véganes

…Que vous pourrez goûter dans certains restaurants ou si vous avez la chance d’être invités à manger chez des gens.

* Le manioc se prépare de différentes façons, il est aussi délicieux frit que cuit à l’eau.
* Couscous brésilien: il s’agit d’une sorte de gâteau de semoule. Il peut être servi au petit déjeuner ou aux autres repas. Il est souvent accompagné de viande, mais on peut aussi le déguster avec de la banane cuite.
* Les galettes de tapioca peuvent aussi être servies roulées avec de la margarine, mais attention: il n’existe qu’une seule marque de margarine végane, les autres contiennent du lait.

  *L’asaï… Une fois qu’on y a goûté, on est accro. Par contre attention c’est cher, du moins dans le nord-est, ou ils le servent glacé avec du muësli. Ils mettent parfois du miel, mais vous pouvez demander sans. Dans le nord, ils le servent sous forme liquide, pas vraiment glacé, et sans sucre (mais on peut le sucrer à sa convenance).

maenatur
Voici une recette que nous avons réalisée à Alter Do Chao avec un reste d’asaï: il vous faut des bananes congelées, de l’asaï et du sucre. Mélangez le tout au blender (c’est le plus difficile à trouver mais certaines auberges en ont). Vous obtiendrez une délicieuse glace à l’asaï !