Serere Park

La jungle. Une cabane en moustiquaire, un lit, une douche où parfois il y a de l’eau, et tout autour, le concert permanent des bêtes de la forêt. Bruissements, croâssements, sifflements, roucoulades, murmures, frôlements, pepiements, caquetages, et parfois, le rugissement fracassant du singe hurleur. Celui que notre guide appelle le Mono rojo, le singe rouge.
monos.jpg
C’est la deuxième fois que nous séjournons dans la forêt amazonienne. Autrefois, je me la représentais comme un univers hostile, menaçant, ou la nature mène une guerre sans merci. Ou les moustiques et autres bestioles vous harcèlent sans répit, ou les animaux se dévorent les uns les autres (et peut-être vous avec), ou les mygales grosses comme la main se cachent dans vos chaussures, ou l’humidité et la chaleur sont insupportables… Un peu l’enfer vert de la Palombie décrite par Franquin.
bebeterouge.jpg
La jungle n’est rien de tout ça. C’est un endroit où l’on se sent bien. Bien sur, se baigner peut être une idée pas terrible, entre les piranhas et les caïmans de 4 mètres… Mais je ne m’y suis jamais vraiment sentie en danger (On ne peut pas en dire autant à La Paz quand on doit aller de l’autre côté de la route). Bien sur, sur une barque au crépuscule, on se fait un peu bouffer par les moustiques, mais dans l’ensemble, il faut bien dire que les petites bêtes comme les grosses nous fichent la paix. Tant qu’on a un bon guide et qu’on ne fait pas n’importe quoi, on ne risque pas grand chose.

caiman2.jpg

Notre guide est formidable. Il sait imiter les cris d’un nombre incroyable d’animaux et mettre en rogne les singe-araignées. Il faut se faufiler dans la végétation sans faire de bruit, même si le jaguar lui nous a entendu depuis longtemps, et il a filé une heure avant notre arrivée, nous laissant une trace fraîche dans la boue.

Un bébé singe araignée se balance libre dans les arbres, au-dessus de l’eau.

 

 

bebesinge

 

Et enfin, le Serere, le bel oiseau à la silouhette étrange, auquel le parc a emprunté son nom.

aile

 

 

Pour voir plus de photos, rendez-vous dans l’album Serere.