Rapa Nui

Aux contours de Rapa Nui, l’Océan se heurte et se brise sans cesse, dans une sorte de colère perpétuelle. Déchainait-il déjà cette violence alors que Tangata Manu, l’homme-oiseau y plongeait, nageait jusqu’à Moto Nui et en rapportait le premier oeuf de sterne?

 

Ocean

 

Tout porte à croire que oui. Et en haut de la falaise d’où l’homme-oiseau plongeait, les pétroglyphes subissent le passage du temps, s’effacent peu à peu, usées par le vent.

 

orongo1.JPG

 

L’île de Pâques est pleine de mystères. Quand on s’y promène, on ne cesse d’être impressioné par les restes épars de la civilisation Rapa Nui. Mais on a beau s’extasier, ce ne sont plus que des ruines. Qu’a-t-il pu arriver au peuple qui a laissé derrière lui les moaïs, les pétroglyphes, et toutes ces légendes?

 

moai.jpg

 

Un sentiment étrange saisit le voyageur. A l’entrée d’Orongo, la falaise de l’homme-oiseau, une femme nous met en garde lorsque nous parlons de camper sur l’île. C’est interdit, bien sur, mais c’est surtout dangereux, nous dit-elle, à cause des esprits.

moaisNB.JPG

 

 

Je n’ai pas tellement peur des esprits. Mais tout de même, les Moaïs laissent une drôle d’impression, quand ils nous observent de leurs orbites vides, comme surveillant un monde qui n’est plus. S’ils pensaient, que penseraient-ils? Et surtout, qui sont-ils vraiment?

 

Pour voir plus de photos, deux albums: L’Océan et Rapa Nui.