Les chutes d’Iguaçu

Pour rattraper mon retard dans la publication des photos, je viens de créer un album avec quelques-unes des photos prises aux chutes d’Iguaçu.

J’y ai mélangé les photos prises du côté brésilien et celles du côté argentin.

Vous y verrez:

1) Des PAPILLONS

Apprivoisé

2) Des CHUTES (hé oui)

Chutes d'Iguaçu

 

3) D’autres trucs

Petit Coati

 

J’en profite pour donner mon avis sur une question souvent abordée dans les guides de voyage:

Des deux côtés des chutes d’Iguaçu,

lequel est le plusse mieux?

 

Les chutes d’Iguaçu sont situées sur la frontière Brésil-Argentine. Nous avons eu la chance de pouvoir visiter les deux côtés. A mon avis, les deux parties sont à voir.

Cependant, il y a plus de choses à voir du côté Argentin. Prévoyez au moins deux jours de visite, voire trois. Du côté Brésilien, une journée suffit: il y a un petit chemin pas trop fatiguant, et une jolie vue sur les chutes. Du côté Argentin, le domaine est beaucoup plus vaste; il y a plusieurs points éloignés les uns des autres, desquels on peut admirer différentes chutes d’eau. Les points de vue les plus impressionants sont en Argentine, mais ça vaut le coup d’oeil aussi du côté Brésilien, bien sur. La vue y est un peu plus générale.

Si vous aimez voir des animaux en liberté, sachez que du côté Argentin il y a aussi une petite rando (2 ou 3 heures) dans la forêt, et Alderanan a vu passer un fourmilier. Il y a aussi beaucoup d’oiseaux. Mais des deux côtés de la frontière, les animaux les plus faciles à observer sont les papillons et les coatis. Les Papillons sont très nombreux, mais ils sont encore plus nombreux du côté Brésilien, et n’hésitent pas à se poser sur les gens (comme sur la première photo). Les coatis, eux, se promènent dans les deux réserves et n’ont pas l’air sauvages. Je dis bien « n’ont pas l’air », car même s’il peut être un peu surprenant de voir un animal sauvage passer juste à côté de vous, il ne faut pas oublier que sous leurs airs de gentilles peluches, ils restent des animaux sauvages, libres, indépendants et potentiellement agressifs. Il ne faut donc pas les nourrir car, pour obtenir plus de nourriture, ils ne font pas les yeux doux comme les chats ou les chiens: ils griffent et mordent.

 

Coati zen

Encore un détail, la vie est moins chère en Argentine qu’au Brésil.

Cliquez ici pour voir l’album