Rétrospective: les actions welfaristes en question

Aujourd’hui, je suis végane depuis 2 ans et 5 mois.

Mon point de vue a beaucoup évolué depuis le premier jour où j’ai décidé de franchir le pas. (C’était un jour de juin 2009. J’y reviendrai peut-être, si j’ai le courage de le raconter. Bref).

Dans ce blog, je me suis exprimée contre le welfarisme (ici et par exemple), que j’ai assez rapidement considéré comme non satisfaisant du point de vue des animaux. Néanmoins, j’ai continué à participer à des actions welfaristes au moment où je m’exprimais ici même contre le welfarisme lui-même, et même un peu après avoir publié ces articles.

Dans cet autre article, j’expliquais à l’époque pourquoi je continuais à participer à ce type d’actions.

En relisant cet article, je pense que je ne l’écrirais plus aujourd’hui. Il y a quelques remarques pertinentes mais j’y vois surtout plusieurs failles logique. Pourtant, certaines personnes à l’époque m’ont fait remarquer ces failles, mais je pense que je n’ai pas tout à fait compris leur raisonnement, et je n’ai d’ailleurs pas compris que je n’avais pas compris.

Je vais donc me répondre à moi-même, faire une critique de mon propre article.

En résumé, j’y expliquais que, si le welfarisme est une idée inaboutie et non satisfaisante, je n’étais pas opposée à toute forme de communication welfariste, ces formes de communication pouvant se révéler positives. Je vais expliquer ici en quoi mon point de vue a évolué sur la question:

1) Le welfarisme encourage-t-il les gens à faire du mal aux animaux?

Dans l’article en question, j’écrivais notamment ceci: « J’ai du mal à comprendre comment un végan peut considérer qu’on puisse exploiter les animaux la conscience tranquille, étant donné que c’est justement l’exploitation qu’il condamne moralement. »
Lire la suite