Un an !

on ze rode
Auto-stop en Inde avec Alderanan et Guillaume

Il y a un an aujourd’hui, j’ai fini mon sac à dos et j’ai quitté Montpellier, avec Alderanan on a pris une voiture, puis un bus, puis une autre voiture… Et ainsi de suite.

Depuis ce temps, je n’ai bien sur pas vu ma famille ni mes amis de France. J’ai parcouru des milliers de kilomètres. J’ai une seule chose à dire aux gens: partez en voyage.

Cependant mon temps de voyage s’achève car je dois prendre l’avion dans 3 semaines pour Paris. Même si les gens me manquent, je ne suis pas pressée.

J’ai lu quelques blogs de voyage (pas beaucoup, parce que c’est un peu chiant, et promis, j’essaie d’être pas trop chiante quand je parle de mes voyages, mais bon, ça doit être un peu chiant quand même, enfin bref). et la plupart des blogueurs racontent tout ce qu’ils ont fait d’extraordinaire. Moi je pense que je n’ai pas la même vision du voyage. Je crois que le voyage, c’est très réducteur de le résumer aux instants extraordinaire, genre « j’ai nagé avec des dauphins », ce serait tout aussi réducteur de le résumer par les moments de déprime, quand on est au creux de la vague. Pour moi le voyage, c’est surtout beaucoup de petites choses, un quotidien, plusieurs quotidiens même, un quotidien qui change tout le temps mais qui reste un quotidien malgré tout…

On peut toujours raconter son quotidien d’une façon qui donne envie aux gens de le lire, qui leur apporte quelque chose. Mais je ne pense pas avoir ce talent. Pour qui l’a, il n’y a pas besoin de faire le tour du monde pour intéresser les gens.

Donc je ne parle pas beaucoup de tout ça. Peut-être que j’en parlerai un jour. Mais en tous cas ça m’apporte énormément et je pense que tout le monde devrait faire son propre voyage. Mais bon, je ne veux pas non plus faire la morale aux gens. Juste dire que je pense que c’est nécessaire d’élargir ses horizons.

Je reviens en France dans 3 semaines et je ne sais pas du tout ce que je vais y faire.