La Cabane des Indignés

Il y a, sur l’esplanade Charles de Gaulle, à Montpellier, de grands platanes centenaires. Et dans un de ces platanes, il y a la cabane des Indignés.

Elle est construite dans divers matériaux et fait trois étages. Dans la cabane, il y a des gens qui montent, descendent, dorment et vivent. Au pied de la cabane, il y a des affaires, des caddies, des gens, des slogans et des chiens. L’ambiance est joyeuse, c’est d’ailleurs là qu’on eu lieu les deux distributions du collectif Food Not Bombs Montpellier.

Lire la suite

Toutes des salopes, ou le mythe du mec trop gentil

Je vais vous raconter une histoire que vous connaissez déjà. Comme vous la connaissez déjà, pour la rendre un peu plus intéressante, et aussi parce que j’ai faim, les protagoniste auront des noms de fruits.

Il était une fois un garçon qui s’appelait Poire.

Poire fréquentait des filles. On lui avait appris qu’il fallait être gentil avec les filles, et Poire était de toutes façons quelqu’un de gentil. Il n’y avait pas besoin de le lui dire deux fois. Il était donc gentil.

Le voisin de Poire s’appelait Melon. Melon n’était pas gentil du tout, lui. Il faisait pleurer les filles et elles allaient se faire consoler par Poire. Celui-ci, bien sur, désapprouvait fort sa conduite. Lui, Poire, c’était un mec bien. Il respectait les filles, il les écoutait, il blaguait avec elles, bref, c’était leur ami.

Et pourtant, Poire enviait un peu Melon. Il ne comprenait pas. Il avait beau être gentil, serviable, agréable et tout, il restait désespérément célibataire.
Lire la suite