Coloriages !

En ce moment je travaille sur un projet de livre de coloriage gratuits que je proposerai peut-être à télécharger. Quoi qu’il en soit j’ai déjà scanné plusieurs dessins et ça me ferait très plaisir que des gens s’amusent à les colorier.

Vous pouvez les télécharger soit en JPEG, soit en PDF. Je vous conseille de les imprimer dans leur format original, c’est à dire en format A5 (soit une demi feuille A4).

S’ils vous plaisent et que vous les coloriez, n’hésitez pas à me partager vos œuvres via les réseaux sociaux.

PDF-été

PDF-canape

 

PDF-ChatDuCheshire

PDF-oiseau

 

PDF-SiestePrintemps

 

PDF-Tresor

 

Plus: astuces pour aquareller du papier non aquarellable

De la part d’une copine illustratrice, et pour les motivé.e.s, voici comment utiliser de l’aquarelle sur du papier ordinaire de façon à ne pas faire onduler le papier (sinon il reste l’option de décalquer les dessins sur du papier à aquarelle mais c’est quand même assez fastidieux). Il faut une planche en bois et du ruban adhésif à aquarelle.

  1. choisir un papier le plus épais possible pour l’impression
  2. mouiller intégralement le dessin
  3. le mettre sur une planche en bois
  4. tremper dans de l’eau des morceaux de ruban adhésif à aquarelle
  5. les placer autour du dessin et faire sécher plusieurs heures

Bon je ne sais pas si des gens vont utiliser cette technique, dites-m’en des nouvelles si vous le faites!

Paix, amour et brocoli

3 réflexions au sujet de « Coloriages ! »

  1. bonjour,
    suis tombé par hasard sur un des articles de ton blog (celui sur les poires melons cerises etc…). très bien d’ailleurs !
    et je déroule le fil de ton blog en zappant très vite, et il y a vraiment quelque chose qui m’interpelle. je sais que tu filtres les commentaires et j’en profite pour essayer de te dire 2-3 trucs.
    d’abord on n’a pas mal de points communes (études dans le domaine de la bio, diverses errances sans ou avec des buts plus ou moins conscientisées, touche-à-tout mais va jusqu’au bout de rien (même si souvent ça reste qu’une impression), apprentissage rapide de tout ce que tu abordes, envie de partage XXXXL, empathie/sensibilité, consultation de psys et approche médicamenteuse pour soulager tes maux etc etc etc…
    tout ça j’ai connu et je connais encore. Pourquoi ? parce que je suis « zèbre ».
    Tu connais ? Moi j’ai découvert ce « truc » en novembre dernier, et autant dire que quand tu as 47 balais et que tu découvres « ça », ben tu prends une énorme claque !!! Je ne m’en remets toujours pas, même si je chemine pour accepter à la fois le concept et que je suis concerné.

    bon si tu connais pas je te la fais rapide, ta curiosité fera le reste. zèbre, c’est un mot-masque pour désigner les personnes qui sont (depuis tout le ventre de leur maman) haut potentiel intellectuel (HPI), multipotentiel, etec etc…, il y a plein d’appellations différentes (pour les enfants on dit « enfants précoces »), bref, tout ça pour éviter d’utiliser un mot frappé d’a priori : les surdoué(e)s. Oui oui, ceux qui ont un QI supérieur à 130, mais c’est loin d’être leur seul particularité, puisque être zèbre c’est en plus du QI, avoir tout un spectre de caractéristiques très marquées (doutes, angoisses, curiosité insatiable, empathie, envie de partager, créativité, syndrôme d’imposture, intolérance extrême à l’injustice et la violence etc etc etc…). j’arrête là, j’ai lâché le mot, si tu connais alors ce commentaire sera inutile, sinon ta curiosité fera le reste
    ah oui quand même, un truc important : j’ai vu X psychiatres dans ma vie. Aucun ne m’a jamais parlé de la surdouance, tous m’ont donné des médocs. Et pour cause, ce n’est pas du tout abordé lors des études psys (tout comme l’autisme d’ailleurs, un spectre « cousin » des zèbres… Les psychiatres je les hais aujourd’hui de n’avoir rien vu chez moi, tellement ça me parle, tellement c’est moi, tellement ça fait sens, même si, comme tous les zèbres qui se découvrent sur le tard, leur premier réflexe c’est de dire « moi surdoué, mouahahahahaha, la bonne blague !!! ». J’ai nié pendant 47 ans, aujourd’hui ça me pète à la gueule. Je sais pas encore ce que je vais en faire, c’est un peu le big-bang dans ma tête depuis que j’ai eu confirmation de ça (j’ai passé un bilan de QI qui confirme une des faces du côté zèbre), et je lis beaucoup sur le sujet, ça m’aide, ce sont mes doudous zébrés.
    je te laisse, j’espère t’avoir ouvert peut-être une porte, et si c’est le cas tu verras qu’elle va t’ouvrir plein de portes sur ton passé, comprendre comment tu as vécu ci ou ça, pourquoi tu as réagis comme ça etc etc etc…

    au plaisir de te lire, je m’abonne :-)

    • Je déteste l’appelation « zèbre », je pense qu’elle est anti-scientifique. En effet ce terme est né dans des bouquins que je trouve personnellement horribles, écrits par des auteurs qui fantasment totalement autour de la « surdouance » et du quotient intellectuel, et sont de très mauvais livres sans aucune valeur médicale ou scientifique, qui plus est je les trouve validistes et dangereux. Néanmoins je pense que ces termes recouvrent aussi (malheureusement?) une certaine réalité qui est, je pense, qu’il existe en effet des profils neuro/psychologiques qui pourraient s’en rapprocher (comme les gens qui ont tendance à être créatifs, hypersensibles, hyperactifs, souvent anxieux, etc). Néanmoins je pense que c’est d’autant plus dangereux car broder, spéculer et fantasmer sur une base réelle de profil neuroatypique, c’est plus efficace que d’inventer n’importe quoi, surtout pour manipuler les gens et vendre des bouquins. Peut-être qu’un jour la psychiatrie pourra saisir mieux ce qui se joue pour ce type de neuroatypie et ce qui se joue autour, ce qui serait sans doute utile dans certains cas (par exemple je pense que je suis hyperacousique, mais comme je ne pense pas être autiste, ou du moins que je ne suis pas diagnostiquée comme telle, je crois que mon psychiatre a du mal à comprendre que je puisse faire des crises d’angoisse à cause du bruit, il associe ça à mon état dépressif, ce qui est pas faux, mais pas complètement exact non plus). En tous cas, je crois utile de rappeler qu’il n’existe pas un profil neurologique meilleur ou plus valable qu’un autre, quoi que ces charlatans essaient de nous faire croire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *