Une épidémie inquiétante

Une épidémie touche actuellement les pages de ce blog, et plus particulièrement les commentaires. Il se peut que votre commentaire ait été modifié ou supprimé. Si c’est le cas, ne paniquez pas. Asseyez-vous calmement, respirez un bon coup, et ouvrez bien grand vos esgourdes, ce qui veut métaphoriquement dire, puisqu’on est sur un blog: lisez attentivement.

Je vais vous raconter une petite histoire.

Histoire elfique d’une épidémie:
La cacatophagophonie aigüe

 

I- situation initiale

Il était une fois une elfe qui vivait dans le charmant pays d’over-blog. L’elfe écrivait des articles sur plusieurs sujets, principalement le spécisme et, le véganisme et la libération animale en général. Elle parlait aussi de ses voyages et montrait ses jolies photos.

Chaque jour, l’elfe se connectait en pensant: « j’espère que j’ai de nouveaux commentaires sur mon blog ! ». Il n’y en avait pas toujours, mais des fois oui, et ça faisait tout chaud dans le petit cœur de l’elfe. Elle n’avait pas beaucoup de lecteurs et assez peu de commentaires, mais elle était heureuse.

II – Élément perturbateur

L’elfe commença à se sentir à l’étroit dans le pays un peu limité d’over-blog.  Elle décida de changer de plate-forme et d’utiliser un nom de domaine. Elle quitta over-blog et erra sur les limbes du web. Grâce à ses merveilleux amis, son rêve devint réalité. Le site lesquestionscomposent.fr était né.

A peu près à la même époque, l’elfe se dit que l’antispécisme, c’était trop cool de la mort qui tue, mais que ça serait bien d’élargir un peu la thématique du blog. Comme elle commençait à s’intéresser au sexisme, elle se mit à écrire des articles féministes. Cela fit venir un peu plus de monde sur son blog. L’elfe se dit que c’était cool. Elle continua sur sa lancée et se mis à aborder des thématiques proches, comme la séduction et les relations homme-femme, toujours dans une perspective féministe.

Il se passa alors une chose étrange. Venant de contrées inconnues du web, des centaines de personnes déboulèrent sur le blog. Les statistiques s’affolèrent. Les commentaires se mirent à pulluler comme des champignons sur le tapis de ma salle de bain. L’elfe ne savait ne savait plus ou donner de la tête.

Hélas, cette vague de commentateurs amena avec elle une équipe de boulets tarés et misogynes. Les commentaires débiles, insultants et pénibles affluèrent. Le blog en était gangréné. Cet épisode restera dans les mémoires comme celui de la Grand Vague de Boulets de 2012.

III – Péripéties

Loin de diminuer, la Grande Vague de Boulets ne fit que se renforcer au cours du temps. Elle atteint son apogée lors de la publication de l’article « Toutes des salopes, ou le mythe du mec trop gentil », mettant en scène Poire et ses acolytes fruitiers.

L’elfe était encerclée par les cons. Elle ne savait plus ou donner de la tête. Il y avait toutes sortes de cons: ceux qui venaient uniquement pour l’insulter, c’était encore les moins pires: personne n’y faisait trop attention, et ils étaient souvent drôles. Ceux qui venaient pour rager, mais entraient dans de longs et très chiants développements cherchant à expliquer pourquoi ce blog c’était trop que de la merde écrite par une grosse conne hystérique, moche, salope, violée et coincée mais ça n’avait rien de personnel, c’était juste des débats d’idées. Ceux qui comprenaient rien, ou faisaient semblant de ne pas comprendre, et à qui il fallait expliquer le sens de la vie minute après minute. Certains étaient un mélange des trois, et bien plus encore. Il y avait aussi des gens qui venaient expliquer à l’elfe et à ses gentils lecteurs à quel point les femmes sont toutes des grosses putains nymphomanes, mégalomaniaques et frustrées et que c’est de leur faute si Adam a mangé la pomme et qu’on est obligé de se farcir une vie de merde dans une société capitaliste.

L’elfe se mit à moins aimer son blog. Elle devint triste et morose. Elle se connectait toujours à son compte administrateur, comme autrefois; mais au lieu d’espérer de nouveaux commentaires, elle les redoutait. En se connectant, elle se disait: « je me demande ce qu’ils vont bien me sortir comme conneries aujourd’hui ». Quand elle lisait ses commentaires, elle choppait des migraines XXL.

L’elfe avait toujours eu du plaisir à blogguer, mais plus le temps passait, moins cela devenait agréable. Elle songea même à arrêter. Son blog ne lui apportait plus autant de bonheur. C’était devenu une sorte de défouloir à tarés.

Certes, l’elfe aurait pu faire le ménage et virer tous ses cons. Mais elle avait un principe: ne censurer aucun commentaire. Elle était pour la liberté d’expression, et entendait bien respecter ce principe jusqu’au bout. Elle continuait donc à subir les diarrhées verbales d’une foultitude de couillons. Elle lisait toutes ces conneries jusqu’à la dernière ligne, ce qui lui coûtait beaucoup. Elle essayait de répondre tant bien que mal, ou laissait tomber et allait faire autre chose. Elle devint agressive avec les lecteurs. La magie blogguesque était rompue…

IV – Elément de résolution

Un jour, alors que l’elfe était au bord de la crise de nerf, survint un commentateur encore plus bête et méchant que les autres. Ses messages concentraient un tel mélange de rage et de stupidité qu’on aurait pu faire cuire un petit lapin avec. Le contenu de ses propos s’est perdu dans les limbes, mais certains disent que cet oubli est un bienfait pour l’humanité.

L’elfe perdit toute mesure. Ses yeux s’agrandirent comme des soucoupes. De la fumée lui sortit simultanément du nez et des oreilles (pointues), tandis que de la bave mousseuse coulait sur sa lèvre inférieure. C’en était trop.

D’un coup de baguette magique bloggesque, l’elfe changea alors le contenu du commentaire. Celui-ci exprimait désormais avec enthousiasme sa coprophagie. La cacatophagophonie aigüe avec majusculite aggravée était née. Le commentaire était beaucoup plus profond et intéressant comme ça, et l’elfe fut satisfaite. Le commentateur essaya bien de protester, de dire qu’il n’avait pas écrit en majuscules qu’il aimait manger du caca, mais il avait attrapé la maladie, et aucun de ses messages ne purent exprimer d’autres idées bien claires que sa cacatophagie.

L’elfe réfléchit. Elle était toujours pour la liberté d’expression, bien sur. Mais elle songea que les gens n’avaient pas forcément à exprimer des idées délirantes, haineuses ou discriminatoires sur son blog. Ils pouvaient très bien le faire ailleurs. Il existait, à l’époque, déjà un blog pour dire que l’elfe était une grosse conne (et tenter de l’énerver en la plagiant). L’elfe trouvait ça très bien. Après tout, internet était grand, et les boulets pourraient toujours trouver une place pour exprimer leurs idées lamentables et déverser des flots d’insultes sur qui ils voulaient, y compris l’elfe. Elle se dit que censurer les propos des gens sur son blog n’était pas une atteinte à leur liberté d’expression, puisqu’ils pouvaient toujours aller s’exprimer ailleurs.

L’elfe écrivit donc un article pour expliquer à ses lecteurs que désormais, les commentaires seraient filtrés. Ils pourraient toujours user de leur liberté d’expression pour l’insulter ou raconter les pires conneries, mais pas sur son blog. Certains boulets, d’ailleurs, le firent très bien, sur twitter ou facebook, sur des forums, ou d’autres supports. Récemment, l’un d’entre eux poussa le désespoir et le désœuvrement jusqu’à écrire un article complètement con juste pour l’insulter  (il donnait aussi des informations extrêmement confidentielles comme le compte twitter sur lequel vous pouvez accéder en cliquant sur le logo figurant à droite de la page d’accueil du blog, ou encore l’IP de ses voisins). Tout cela fit beaucoup rire l’elfe.

D’autres continuèrent à poster commentaire débile sur commentaire débile, que l’elfe conserva dans un dossier spécial couillons. Un jour, ces messages feront peut-être l’objet d’une compilation et passeront à la postérité. En attendant, ils dorment dans un endroit secret et caché de tous aussi appelé « corbeille ».

V- Situation finale

Fière de son succès, l’elfe se mit à filtrer les commentaires un peu à l’instinct. Au début, elle ne dégageait que les commentaires insultants, discriminatoires, haineux. Mais elle se mit bientôt à virer les commentaires chiants qui n’allaient nulle part, ne servaient à rien, faisaient reculer le débat plutôt que de le faire avancer, tournaient en rond ou n’intéressaient que ceux qui les écrivaient. Justifications stériles pour manger de la viande, tergiversations idiotes sur le poirisme et autres gaspillages de temps et d’espace-disque furent ainsi balayés.

Depuis, tout va bien sur Les Questions Composent. Le blog de l’elfe est redevenu comme avant, sauf qu’il y a davantage de lecteurs et de commentaires, ce qui est bien. Les boulets sont partis en vacances à boulet-land. Quelques fois, l’un d’entre eux tente une percée, mais ils se découragent rapidement. L’elfe apprit ainsi que, s’il est épuisant de vivre parmi les boulets, un boulet à la fois est souvent drôle et divertissant.

 

Annexe:
La Cacatophagophonie aigüe avec majusculite aggravée et la volatilisations de commentaires: que faire si vous êtes touché ?

Votre commentaire a disparu? Vous exprimez sans le vouloir et avec enthousiasme votre goût pour la coprophagie? Pas de panique ! Ce petit guide est là pour vous aider.

Si votre commentaire a disparu, c’est probablement parce qu’il contenait des éléments insultants, haineux, ou discriminatoires. Par exemple, les propos ouvertement sexistes ne sont plus acceptés.

Si votre commentaire exprime un avis intéressant et pourrait enrichir le débat, mais contient des jugements péremptoires à la con (du genre: les militants savent pas discuter et sont extrêmistes, les véganes ils sont trop fermés d’esprit de la mort qui tue, les féministes sont mal baisées), il est probable qu’il disparaisse aussi. Ca peut paraitre dommage, je sais, mais j’ai décidé qu’on n’était pas au bistrot du coin, ni sur jeuxvideos.com, 4chan ou autres Underfoule, et que si vous n’êtes pas capable d’exprimer votre opinion sans insulter vos interlocuteurs, alors vous pouvez la garder.

Il se peut que votre commentaire ne contienne aucune insulte ou jugement, mais qu’il soit quand même supprimé. Si c’est le cas, posez-vous les questions suivantes :

  • Mon commentaire était-il en rapport avec le sujet ?
  • Mon commentaire faisait-il avancer le débat ? Ou au contraire, était-il composé de tournages autour de mon nombril, masturbation intellectuelle, généralités sans intérêt sur des sujets qui n’intéressent que moi ?
  • Mon commentaire servait-il à enrichir la conversation plutôt qu’à me rassurer sur moi-même, à me justifier ou à me conforter dans mes choix ? Exemple: je me fiche de savoir pourquoi vous mangez de la viande, ou pourquoi vous allez aux putes malgré toutes les bonnes raisons que j’ai évoquées pour ne pas le faire. De même, je n’ai pas envie de savoir à quel point Poire est un pauvre petit être malmené par les femmes. Tout ça c’est VOTRE problème, pas le mien. Je ne peux pas vous aider. Posez-vous des questions.
  • Mon commentaire était-il rédigé convenablement, ou au contraire long, chiant, sans queue ni tête, abordant une multitude de sujets plus ou moins en rapport avec l’article commenté mais pas vraiment ?
  • Combien d’idées complètement délirantes étaient exprimées dans mon commentaire ? Ai-je totalement surinterprété certaines phrases dans les articles ? Gardez à l’esprit que je peux répondre patiemment et gentiment à une ou deux idées délirantes, corriger deux ou trois mauvaises interprétations de mes propos. Mais certains commentaires en contiennent 5, 10, 20, 30. D’une manière générale, si vous êtes totalement à côté de la plaque, votre commentaire risque de disparaître. Et vous aussi. Non, là je déconne.

Attention, je ne dis pas que tout commentaire doit forcément faire avancer le débat et montrer une compréhension de l’article, etc. Mais tous les commentaires sont soumis à modération, et ceux qui ne font pas avancer le débat risquent d’être supprimés si, par exemple, ils sont brouillons, désagréables à lire, qu’ils me font dire n’importe quoi… Exemple: les commentaires m’accusant d’être « contre les prostituées » (parce que je suis contre la prostitution) n’ont pas tous été supprimés, mais certains l’ont été, quand c’était vraiment du troll et que répondre eût été une perte de temps.

Enfin, si vraiment vous ne comprenez pas pourquoi votre commentaire a disparu, deux hypothèses: soit il vous manque un cerveau, soit votre commentaire a été supprimé par inadvertance. Dans les deux cas, j’en suis navrée pour vous. Vous pouvez toujours tenter de le reposter, du moins si vous estimez que vous êtes dans le second cas de figure.

Attention: certains commentaires ne s’affichent pas tout de suite. La plupart des intervenants de ce blog ont leurs commentaires qui s’affichent automatiquement, car ils ont montré qu’ils n’étaient pas ici pour faire chier leur monde. Mais si vous postez un commentaire pour la première fois, il ne s’affichera pas tout de suite. Si vous avez posté un ou plusieurs commentaires qui ont été supprimés, vous devrez également attendre pour la validation de vos prochains commentaires.

Si vous êtes atteint de cacatophagophonie aïgue avec majusculite aggravée: C’est plus beaucoup rare, et plus grave. Les symptômes sont: vous écrivez en majuscules que vous mangez du caca.

La cacatophagophonie arrive quand, non seulement votre commentaire est chiant et sans autre but que d’insulter des gens, mais en plus vous le faites d’une façon tellement pénible que ça me donne des boutons, et que pour compenser la nuisance d’avoir eu à subir votre commentaire, je m’amuse un peu avec. Ne le prenez pas mal, ce n’est pas méchant. Si vous y réfléchissez bien, vous vous rendrez compte qu’au fond, votre commentaire est bien mieux comme ça. Récemment, un épisode de cacatophagophonie a frappé une personne pro-viol qui venait reprocher à une intervenante de mettre des photos de chats dans son blog (ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas). Un autre intervenant a été frappé par contagion: il venait sur un ton hargneux vérifier l’existence de la cacatophagophonie. Ils n’ont pas ri. Moi si.

Comment vous protéger de la cacatophagohonie et de la disparition des commentaires?

Soyez pertinent. Soyez drôle. Soyez agréable, sympa. Faites avancer le débat. Parlez de choses qui intéressent les autres intervenants. Pas tout en même temps, hein (si vous y arrivez, vous pouvez probablement faire un blog bien mieux que celui-là). Mais au moins un de ces trucs. Et surtout: n’insultez pas les autres, n’essayez pas de régler vos conflits par des attaques verbales. On se fout pas mal de qui est moche ou mal baisée et de qui publie des photos de chats. Et si vous avez envie de raconter que les femmes sont toutes des salopes, ou que les animaux sont faits pour être bouffées, alors faites-le. Mais pas ici. Merci.

 

 

A lire aussi: Faites un blog

54 réflexions au sujet de « Une épidémie inquiétante »

  1. Wiii ! \o/ On est pas obligé d’écouter les cons chez soi, youpi ! J’aime beaucoup ce principe de cacatophagohonie. ^^ J’avoue que ça doit permettre de se détendre quand on s’est tapé la lecture d’un commentaire trop con / trop chiant / trop irrespectueux. Faut savoir se protéger mentalement, et j’adore, parce que tu le fais avec humour. :D

  2. Test :

    Agiter Les Nuages De Votre Front! Il Fait Doux Vous!

    Donner lui bon Jambon Portefeuille de Forage !

    Super, que tu Pour Notre produit Decidement hate! Ton amie n’a jamais ete aussi long et rigide un maillon Vu!

    Fais-toi de notre accord miracle etonner!

  3. Tu as bien raison de dégager les casses-pieds, surtout s’ils te découragent d’écrire d’autres articles! Je suis complètement abasourdie par le site « les questions décomposent »…MAIS QUI SONT CES GENS??? Tes articles sur Poire tapent complètement dans le mille, je suppose que ça en fait enrager certains qui se reconnaissent un peu trop bien.

    • Encore, lesquestionsdécomposent, c’est fait avec un peu d’humour. Mais alors, le dernier truc, là… Waw, j’ai pas de mots.

  4. JE MANGE DU CACA

    Okay c’était pour tester si en écrivant ça mon commentaire se transformait en tirade hargneuse.

    • Je me suis posée la même question……..
      Bon, plus sérieusement, merci pour ce bel exposé l’elfe. J’adopterais la formule le jour ou j’aurais le courage de remettre en service mon propre site. ;)

  5. J’ai arrêté de lire tes centaines de comms il y a un certain temps, mais ça fait quand même bien plaisir de lire ça :D
    Je me permets juste de signaler une faute dans ton html : [a title= »http://geeknstuff.wordpress.com/2012/12/02/lauren-plume/ » href= »LOLILOL »]un article complètement con juste pour l’insulter[/a] (remplacer [] par ) : tu as inversé « href » et « title »…C’est dommage, l’article vaut le coup d’œil :P
    En même temps, on peut le comprendre. La scatocensure, ça fait particulièrement mal aux particulières.
    (Ce je de mots désolant ne se reproduira pas.)

    Ça me déprime. Il a pas l’air si con, pourtant. Mais comment expliquer la perspective de laquelle tu envisages ces questions à quelqu’un qui en est si éloigné qu’il y voit de la misandrie ?

    • Oups, j’avais oublié de corriger le lien mais c’est fait.
      Bravo pour avoir tenté de « discuter » avec un tel abruti, moi je pense que c’est impossible d’en tirer quelque chose de constructif, cela dit il sort de sacrées perles.
      J’étais morte de rire en lisant des trucs comme « Les gens c’est comme les chiens, ça s’éduque, si je lui dis que si elle continue ses conneries y’aura sanction mais que derrière je ne fais rien forcément c’est moins crédible. » Sérieux, il va faire quoi? me taper avec un journal enroulé ?

      Il a le syndrôme du player, c’est assez rigolo à regarder. J’écrirai peut-être un truc là-dessus. En gros il se prend non seulement pour un « mâle dominant » (lol) mais aussi pour un genre de grand manipulateur marionnettiste, et s’imagine que tout le monde le prend très au sérieux, alors que globalement, les gens s’en foutent un peu de sa tronche, enfin pas plus ni moins qu’un autre mec lambda. C’est assez drôle de voir un player monter sur ses grands chevaux, car lors d’un « conflit » avec toi, il prendra toujours les choses beaucoup, beaucoup plus au sérieux que toi. Ca fait un sacré décalage entre sa réalité et la tienne. Toi tu vois un mec pas d’accord avec toi, pour lui c’est le grand conflit mondial du siècle, il met ses couilles sur la table, sa fierté est en jeu, son honneur est souillé, et gnagnagna, et il gesticule, et il vocifère, et il faut s’y faire hein, et plus tu t’en fous, plus ça devient important pour lui. Ca donne envie de s’asseoir avec un bol de pop-corn pour profiter du spectacle. Enjoy.

      De toutes façons, mon blog n’a pas pour but d’expliquer la vie à tout le monde; Y a des gens qui sont fermés à la compréhension. A un certain niveau, je considère que c’est leur choix. Bien sur c’est aussi un blog militant, je suis aussi là pour dire que quand une femme dit non ça doit par défaut être respecté, que céder n’est pas consentir, etc. Mais il faut pas non plus trop se bercer d’illusion: certaines personnes ne comprendront jamais, et ce type en fait partie. Mais il y aura toujours des réacs, il y en a toujours eu et ça n’a pas empêché la société d’évoluer. Il y a toujours des gens qui comprennent rien, qui sont trop dans l’illusion et dans l’ego (gros problème de player) pour changer ou comprendre quoi que ce soit, je pense qu’essayer de discuter avec eux est une perte de temps. (Mais bravo d’avoir essayé). De même, les gens qui sont venus ici se justifier de manger de la viande, je ne leur ai pas répondu. Je pense qu’ils ont besoin de se convaincre eux-même. Dans un sens, je respecte ce choix, même s’il a des conséquences dramatiques. De toutes façons, on n’y peut rien.

      • J’aime bien lire tes commentaires, surtout quand yen a des gros comme ca! C’est comme les bonus a la fin du dvd ^^

        Ca doit être un boulot de dingue de dégager tous les cons, et je t’en remercie parce que lire leur haine et leur connerie fait mal a mon âme. Mais du coup c’est toi qui prend tout. T’es forte.

  6. Alors là, je dis, bravo. Ce billet m’a fait autant rire qu’un billet de l’Odieux Connard (ceci n’est pas une critique, il faut lire les articles de ce blogueur pour comprendre à quel point la comparaison est positive).

    Ce que j’aime particulièrement ici, c’est l’effort qui est mené pour expliquer ce phénomène récurent sur la toile que l’on pourrait résumer par « concilier les avis divergents ».

    Sur Internet, grâce à l’anonymat et la facilité de s’exprimer, n’importe quel couillon peut, s’il le souhaite, exprimer son point de vue… indépendamment de la valeur de celui-ci. C’est à la fois une bénédiction et une malédiction.

    La bénédiction, c’est que ça permet à des individus pas forcément raffinés de s’exprimer, sans préjugé (ou presque).

    La malédiction, c’est que n’importe quel péquin sachant se servir d’un clavier peut déverser sa haine sur le monde (et plus précisément le Blog sur lequel ils interviennent).

    Pour résumer, on peut dire qu’Internet, en permettant à tout un chacun d’intervenir sur les sujets passant à portée de son clic, constitue une forme de concentration des opinions. Et les seules personnes se retrouvant à gérer ces opinions sont celles qui fournissent des espaces de discussion (dont ce blog).

    Ces personnes (les propriétaires de blogs) se retrouvent donc à devoir gérer un torrent d’opinions. On ne peut que les respecter pour ça. Imaginez-vous devoir réguler les prises de parole d’une foule débarquant dans votre jardin pour clamer des opinions diverses et (souvent) opposées ! Cela fatigue et joue sur les nerfs.

    Combien de fois, dans un débat, ne nous sommes-nous pas rêvé des pouvoirs permettant de remettre instantanément les débecteurs d’opinions nauséabondes sur le droit chemin ?

    L’Elfe, ici présente, possède ce don. Elle est donc tout à fait en droit d’en jouir… pour notre plus grand plaisir. Merci à elle d’avoir su l’utiliser. Merci à elle d’en faire une utilisation raisonnée.

    Et bon courage pour le quotidien.

  7. Après, il faut dire autre chose au sujet des blogs : en construire un prend du temps, le maintenir et l’alimenter encore plus.

    Il est donc plus facile, pour exprimer ses opinions, de passer par les commentaires.

    Ne pourrions-nous donc d’ailleurs pointer le fait que, souvent, les commentaires d’un article ont plus d’impact que l’article lui-même ? (Un argument pour cet avis : on constate régulièrement que les sites dits « d’information » se contentent de collecter/synthétiser les commentaires d’un article pour conformer les énoncés de leurs propres articles ?)

    De plus… l’auteurE d’un blog, en choisissant d’ouvrir un espace d’expression sur la toile, ne prend-il pas, en toute connaissance de cause, le risque de recevoir des commentaires déplaisants ?

    Et enfin, un constat : en offrant un espace d’expressions, la toile offre également la possibilité à tout un chacun de hurler, sans retenue, le moindre de ses avis. Ceci ne joue-t-il pas dans ce que l’on nomme « la radicalisation des idées » ?

    Avant le Web, seuls les « experts » pouvaient s’exprimer. Les avis étaient donc pondérés, on évitait la polémique, car cela décrédibilisait l’auteurE. Maintenant, comme des barrières sont tombées, les attaques « ad hominen » se multiplient. D’où la question : la liberté est-elle forcément toujours bonne pour la qualité de l’opinion ?

  8. C’est déjà beau que tu prennes le temps de lire tous les commentaires avant modération. J’avoue, comme Belgarel, que depuis quelques temps, je zappe complètement les commentaires à cause justement de ce type d’individus haineux et désagréables (les trolls quoi) qui polluent ton blog. C’est dommage car j’ai pu avoir quelques débats intéressants avec quelques intervenants dans ce flot de trolls…
    Bref…
    Bon courage avec ce troll particulièrement virulent qui continue de se couvrir de ridicule (il avait déjà bien commencé avec sa prise à partie de Mar_Lard lorsqu’elle avait écrit son très bon billet sur l’exploitation désastreuse qui est faite de Lara Croft).

  9. Je n’aurais qu’un seul mot à dire : MERCI :D
    D’une part, pour toi : tu n’as pas à subir ça sur TON blog, et d’autre part, pour tes gentil-l-e-s (et adorables) lecteurs/lectrices, qui n’ont plus envie de voir du caca dactylographié <3

  10. Et moi je suis contrôlée ?

    Pour répondre à deux trois commentaires et ton article (on reste dans le thème), c’est vrai que sa réponse « pintade » est assez incroyable.
    Juste une question… Il est VRAIMENT sérieux ?
    Il se croit vraiment crédible et « respectable », à insulter comme ça ?
    Il a une petite bite et ça le complexe, qu’il a besoin d’essayer de te foutre plus bas que terre (j’ai bien dit essayer) avec des qualificatifs même pas imagés ?

    Bon courage…

  11. Je tenais juste à préciser que personnellement JE MANGE MON CACA, mais c’est surtout parce que c’est plein de B12, et c’est pas si mauvais que ça à la réflexion, quand on fait un petit effort d’abstraction. Il faut juste apprendre à déconstruire le dégoût qu’on nous a inculqué.

    Donc voilà, si jamais il m’arrive d’écrire que JE MANGE MON CACA, ça n’est pas une maladie, mais simplement la vérité.

      • Tout à fait. Donc même tes méthodes de censure sont d’utilité publique (en prônant véganisme et lutte contre les carences en B12)..

  12. Bonne nuit ! j’ai une question hors sujet que je n’ai pas pu poster ailleurs.
    Je viens de regarder ta vidéo « Dream about me 2.0 », et j’aimerai savoir, la musique que tu as mis dedans.. Tu ne l’aurais pas trouvée dans un jeu vidéo ? Parce que ça me dit affreusement quelque chose et je suis pas totalement sûre de moi !
    Bonne journée et merci si tu me réponds :)

    • Dream about me 2 c’est avec la musique d’orange mécanique. Y avait une autre version avec une musique de Scott pilgrim vs the world mais je sais pas si je l’ai mise en ligne.

      • Oui je sais, j’ai regardé jusqu’à la fin et j’ai lu ton petit générique, en fait je voulais juste savoir si tu avais choisi cette musique par rapport à ce certain jeu vidéo, mais apparemment non. Sinon je viens de regarder la version 1, et.. Waw. L’ambiance est pas du tout la même ! Pourtant on y voit aussi ces chevaux de manège flippants; mais selon la musique, on est plus ou moins à l’aise.. La première vidéo était bizarre, la deuxième était vraiment sympa à regarder. Comme quoi, une musique peut changer beaucoup de chose. Mais bon, les images de la première vidéo sont plus joyeuses ^^
        La musique de Jean Michel Jarre, « Souvenirs de Chine » irait parfaitement avec ta deuxième vidéo :)
        http://www.youtube.com/watch?v=fZvzgBo2XtMn

        Merci de m’avoir répondu.

  13. « Ses messages concentraient un tel mélange de rage et de stupidité qu’on aurait pu faire cuire un petit lapin avec » Oh non :D :D :D

    Par curiosité, tu as combien de visiteurs par jour? C’est vraiment mieux pour ça (et d’autres choses) d’avoir un nom de domaine que d’utiliser overblog? Je commene à m’en lasser aussi.

    • En temps normal, j’ai entre 300 et 500 lecteurs par jours (quand y a pas de nouveaux articles), mais selon les articles publiés, il peut y avoir des pics à 800, 900, plus rarement 1000, 1500… Ca fait un peu plus de 9000 visiteurs uniques par mois (OVER 9000 8D) En fait, je peux pas vraiment savoir si le fait d’avoir un nom de domaine a changé quelque chose, parce que j’ai commencé à parler de nouveaux trucs en même temps que j’ai changé. Bon au début c’était plutôt handicapant, parce que comme j’avais pas supprimé l’ancien blog, j’étais très mal référencée sur le nouveau. Mais maintenant je suis mieux référencée qu’avant. En tous cas j’utilise wordpress et je trouve ça bien mieux, même si j’ai du m’y habituer au début.

      Je reçois aussi beaucoup beaucoup de spams maintenant, mais tout est filtré heureusement…

      • Mmmmggggnh bon un jour il faudra que je me sorte les droits du POT DE NUTE+ et que je passe sur une autre plate forme. En tout cas je préfère vraiment ton nouveau blog et j’apprécie aussi les nouveaux thèmes. J’aurais pas cru que le sujet des relations humaines, du sexisme, attire des messages plus virulents que les droits des animaux!

  14. Tes mots sont ceux d’un gentilhomme, et d’un érudit, Personne.
    Santé ! ** lampe une flûte à champagne de pisse**

    (il manque d’humour, le Glowes. Un peu d’éducation/lucidité féministe, et des excuses faites à l’Elfe, et ça serait pas un mauvais bougre .. détestez le message, pas le messager. À part pour son article d’insulte à l’Elfe, ça c’est juste abo-minable.)

  15. Mademoiselle Elfe,
    Je voudrais vous signifier ici mon soutien dans toutes ces épreuves. Je sais bien que nous n’avons pas nécessairement les mêmes idées, mais c’est ce qui enrichit le débat et fait que les choses avancent.
    Une marée de cons, c’est presque inévitable dès lors qu’on remet certaines vérités en question. C’est la conjuration des imbéciles de Jonathan Swift.
    Continuez à nous écrire, continuez à remuer des idées préconçues et à faire avancer les choses.
    Très cordialement

  16. Ping : Faites un blog | Les Questions Composent

  17. Bonsoir,

    tout d’abord merci pour votre blog, argumenté, construit et agréable à lire.
    Je vous apporte mon soutien (moral) face à l’adversité (très bête mais aussi très nombreuse…).
    Pour consolation, peut-être faut-il se dire que si les réactions sont si nombreuses et si virulentes, c’est que les questions que vous posez dérangent, et donc sont pertinentes et utiles?…
    Petite remarque en passant: à l’origine, le mot « con » désigne le sexe féminin. Je ne peux pas m’empêcher d’y penser quand il est utilisé comme une insulte (et c’est son sens le plus fréquent…). Alors, je me suis mise à chercher d’autres insultes. Bizarrement c’est assez difficile.
    Sur ce, bonne continuation, et à bientôt j’espère!

    • Bof, trou du cul aussi c’est une insulte. Tête de gland aussi, d’ailleurs. Les insultes française, sont, d’une manière générale, très portée sur le sexe, quel qu’il soit.

      • http://www.youtube.com/watch?v=ucydY_az7vk
        Et quand les insultes sont pas sexistes, elles sont souvent spécistes …

        Vaurien, troglodyte, « ta mère lis Marc Levy » … Y en a plein, des méchantes sans être trop orthodoxe. Orthodoxe, c’est une des pires.
        Cela dit, si tu cherches une insulte qui ne vexe personne, errmh .. Attends un peu …

      • Bonjour,

        Vivant au Maroc, je ne peux m’empêcher de rendre ici hommage aux insultes marocaines, très imagées, et s’apparentant souvent à des malédictions, du genre « Que dieu te paralyse ! » ou « Que dieu te coupe la langue », ou encore « Fais le ménage dans le souk de ta tête ! »… la plus marrante, pour moi, étant une expression qui, traduite littéralement, veut dire « Va te faire proxénète ! »

  18. Hé bien dites-moi, des trolls pro-viol amateurs de crottes et de poires qui font la guerre à une Elfe qui de toute façon avait des carottes véganes pour contrer l’invasion des zombies dé-neurologisés* …Il y aurait de quoi en faire une trilogie…Ou de continuer à écrire les spins-off (alias les articles) ^^
    Mais bon je suppose que ça prouve s’il fallait une preuve supplémentaire que ton blog est malin : « Il n’y a que la vérité qui blesse » comme on dit, si certains pètent à ce point des plombs c’est qu’ils se sentent visés personnellement et de manière à se remettre en question ;)

    *(j’sais pas si ça existe mais je m’en fous, « lobotomisé » c’est pas assez pour exprimer la bêtise vu qu’il reste encore une partie du cerveau, et puisque que « végane » est aussi mis en rouge alors que c’est un vrai mot, amusons-nous!)

  19. Pourquoi le monde est-il peuplé d’autant de con*****… J’ai envie de rester naïve des fois merde… Elle m’emmerde la réalité. ;)

    Bref, je suis désolée que tu aies du en passer par là. Je viens de lire une page de vomis verbal à ton honneur, écrite par un certain Glowes. Je pense que tu connais la page, pas la peine que je copie le lien ici. J’en reviens pas. Je suis sciée par tant de connerie, toujours pas vaccinée…

    La liberté d’expression a ses limites, tu aurais du modérer dès le départ. C’est ton blog, c’est ton espace perso. Il faut savoir filtrer pour garder cet espace vivable. Difficile de prévoir cet escalade de vomis en même temps ;)

    Tu as été bien courageuse.

    Contente que ton blog continue à vivre.

    Take care
    (Eiralafey)

    • Merci ^^ ça me touche beaucoup
      C’est vrai que j’aurais du modérer dès le départ, mais je ne m’attendais pas à ce que ça prenne des proportions.
      En même temps la page de vomi était bien marrante, au fond.

  20. l’éducation populaire, ce sacerdoce…
    :)
    je mange PAS mon caca ni celui des autres mais j’ai fait croire à mes gosses que les boules choco praliné c’en était (et j’ai accusé le chien) (quoi?) pour en garder plus pour ma pomme.
    voilà.
    sur cet aveu d’indignité maternelle totale (oui mais ça marche), encore bravo pour ta patience et merci pour la saine lecture que tu procures.

  21. Bonjour,
    Désolée de m’éloigner du sujet (la vidéo de Amalrich m’a bien fait rigolé, ceci dit ^^), mais je me souviens d’une discussion il y a quelques mois sur ce blog à propos de la pertinence d’aller voter.
    Je ne sais pas si vous connaissez les propositions de Chouard à propos du tirage au sort et de la constitution, mais cette vidéo est intéressante ( http://www.causetoujours.fr/video.php?v=y64KF2_FwTo ) et vous remarquerez sa prise de position très claire à la fin contre le massacre des animaux.

  22. La cacatophagophonie est plus nocive qu’on ne le croit : j’ai failli m’étouffer de rire en lisant ce conte scato-philosophique !

    Très fort !

  23. AHAHA mais alors, tout s’explique – j’en suis plutôt fier d’en avoir été la victime (étant donné ce que je pense des discours « émancipateurs ») et, à dire vrai, plutôt satisfait vu le niveau de mon commentaire ;-)
    Bon courage pour filtrer. Pour avoir tenu, à une époque, un blog assez transgressif sur à peu près tout, je préférais encore tout laisser, menaces de mort et compagnie (il faut avoir que nombreux sont ceux qui font preuve d’une imagination à la hauteur de la médiocrité littéraire…

  24. Hello l’elfe, je te lis depuis un bout de temps et ça me fait plaisir que tu aies retrouvé le plaisir de blogger. Sans être tout le temps d’accord avec toi (je mange mon caca, mea culpa, je ne suis pas vegan), j’aime bien le sens de ta réflexion.
    L’objet du propos n’étant pas mon égo de petite omnivore, je me trouve devant un constant (empiriquement validé au doigt mouillé par moi): j’ai l’impression que pas mal de blog féministes un peu radicaux s’épuisent à un moment donné, pas faute de contenu mais par la violence des commentaires. Je ne sais pas si c’est bon signe ou pas (j’aimerais croire que oui,parce que ça veut dire que les choses changent et dérangent les gens). En tout cas,c’est chouettes que tu n’aies pas fini par 1) Prendre pour toi les commentaires et penser que tu as un problème de personnalité lié à ton aggressivité-on serait tous agressifs à moins 2) Pleurer et arrêter de blogguer ou 3) Fermer tout simplement les commentaires. Félicitation de rester debout (et drôle) dans la tempête.

  25. Je viens d’aller jeter un oeil sur les commentaires mauvais du site contre l’elfe, et l’article très (comiquement) haineux de Lauren Plume (qui se dé-crédibilise dès la première phrase avec le terme « Cagole », et à la fin en se moquant du E d’auteurE). Même si mon commentaire ne servira à rien, je tenais à signifier mon ébahissement devant tant de mauvaise foi, qu’ils soient allés jusqu’à critiquer ton physique (pourtant très agréable à regarder).
    Que l’on s’offusque devant une attitude baignée d’agressivité, je veux bien. Mais je n’ai pas encore lu d’articles insultants sur ton blog. Et pourtant, je fais partie de ces personnes que tu ne comprends pas, qui mangent quand même de la viande (même si j’en mange moins que la moyenne). Je trouve tes propos pertinents. Bref, j’aime bien ton blog, il fait réfléchir.

  26. Saloute,

    comme si de rien n’était, je viens de lire ton article phare avec poire melon cerise… Très intéressant et encore plus, les commentaires sont sympathiques, tout va bien. Je me décide à ce moment à écrire un commentaire, ce qui ne m’arrive jamais sur internet pour qu’il se retrouve à la vue de tous. Bref je regarde un peu de quoi tu parles et je vois vite la partie « a lire avant de commenter ». J’y fais un saut, je lis tout et là je comprends mieux pourquoi les commentaires sont sympas, non pas que je trouve ta censure déplacée (au contraire) mais ceci explique cela… Mon idée de faire un petit commentaire pas très sympa pour se faire remarquer s’en est allée ^^

    Je finirais donc par ceci: félicitation, je crois que j’adore déjà le blog et le style. Une dernière phrase prise à des tyrans (je crois, pour toute info complémentaire c’est interdit d’en parler) à l’heure d’internet, l’ignorance est un choix

  27. Je n’ai pas tout lu, j’ai survolé en gros, mais je trouve que tu as bien géré la crise. Tu as une intelligence remarquable, c’est très agréable. Continue comme ça !

Les commentaires sont fermés.