Le cancer colorectal

En ce moment, une campagne de publicité est en cours pour augmenter le dépistage du cancer colorectal.

Je suis totalement pantoise de voir qu’on est en train de bassiner les gens en leur disant d’aller se faire dépister, SANS JAMAIS DIRE UN MOT SUR LES FACTEURS DE RISQUES. Autrement dit, on est en train de seriner aux gens sur tous les tons qu’il faut qu’ils aillent vérifier s’ils ont choppé un cancer colorectal, à grand coup de publicité. Mais on ne leur dit pas un seul mot sur les moyens de ne pas l’attraper.

Evidemment, le principal facteur de risque est la consommation de viande, en particulier la viande rouge et les produits carnés industriels (bacon, surimi, et autres merdes sous plastique).

A côté de ça, on les gave de publicités pour ces même produits. Après il faut qu’ils aillent vérifier si oui ou non, on a réussi à leur coller un cancer colorectal!

Une campagne pour diminuer la consommation de viande des gens sauverait des vies, aussi bien celles des animaux non-humains que celles de humains qui les mangent. Mais non, ce serait trop demander. Les lobbys de la viande veillent au grain, si on peut dire.

 

Pour en savoir plus sur le cancer colorectal:

 

Article vulgarisé sur le sujet

Viande et cancer colorectal: un peu long mais très complet

 

Un article beaucoup plus court pour
les flemmards

 

12 réflexions au sujet de « Le cancer colorectal »

  1. C’est la première fois que je commente sur ton blogs (mais ça fait quelques semaines que je le lis) et cette fois je ne résiste pas.
    C’est le même procédé pour toutes les campagnes de préventions contre le cancer… la pire? Le cancer du sein. Mais la attention faut pas critiquer, les gens le prennent très très mal!

  2. Le problème de l’occident, enfin l’un des problèmes de l’occident, c’est qu’on a une médecine qui s’occupe uniquement de traiter les symptômes et se fout des causes. Si je me souviens bien, au Tibet, un bon médecin est un médecin qui n’a jamais personne à soigner, parce qu’il se focalise sur la partie « éviter de tomber malade » plutôt que sur le partie « putain, il a un cancer colorectal, comment je le soigne, maintenant ? ».

    Alors avec une base comme ça, plus les profits générés par les médocs, plus l’habitude qu’on a à vivre n’importe comment, on s’inquiètera des résultats qd ils seront là (tiens, d’ailleurs, on fait pareil pour le nucléaire, par exemple), et le moment venu il sera bien temps de prendre des cachetons, c’est pas près de changer ! :/

    • Y a même pas mal de gens (on en connait tous dans notre entourage, en tous cas j’en connais beaucoup) qui prennent des médicaments de façon régulière alors qu’avoir un régime alimentaire équilibré leur épargnerait d’en prendre. le problème? Un médicaments (ou quelques médicaments), en plus d’avoir des effets secondaires, ne soignent que quelques symptômes d’une mauvaise hygiène de vie. Quelques exemples: prendre des médicaments contre le mauvais cholestérol en ayant une alimentation riche en cholestérol, prendre un traitement contre l’hypertension en mangeant de la viande tous les jours, ou encore avoir un style de vie qui te rend obèse et prendre des pilules pour maigrir…

  3. C’est clair. Ma mère était suivie pour de l’hypertension. Depuis qu’elle mange quasi plus de viande, elle est tjs suivie, parce que son médecin arrête pas de lui changer son médoc pour un truc tjs moins fort :D
    Je sais mm pas si elle en prend encore, d’ailleurs.
    Et mon père (vu que c’est ma mère qui cuisine) a vu son cholestérol chuter, alors qu’il a en eu toute sa vie. Juste parce qu’ils ont réduit leur conso de viande (mon père un peu, ma mère bcp).
    De là à y voir une relation de cause à effet, il n’y a qu’un pas… que je franchis allègrement, tiens !!! ^^

  4. Tiens…ça me fait penser à ces femmes qui commandent un maxi burger triple épaisseur, une grande portion de frites et, très important, faut pas déconner non plus, la santé c’est essentiel, un coca light.

    • Dommage que je n’ai pas pu venir mais j’ai l’impression que tout s’est bien passé

      J’ai pu voir la vidéo de Benoit (qui est venu de montpellier a vélo)

  5. Argh. Je cumule un paquet de facteur de risques. Je suis bon pour finir comme le père du protagoniste de « La Carte et le Territoire »…

Les commentaires sont fermés.