Pourquoi porte-t-elle un petit short au ras du bonbon pour faire son jogging?

Les beaux jours reviennent, et je sens qu’on va encore y avoir droit: des filles en short et des questions bêtes. Bon, normalement ici, j’essaie de soulever des questions intelligentes, qui quand on y répond intelligemment, amènent d’autres questions, et tout ça. Mais pour une fois, on va essayer de répondre à une question complètement idiote : « Pourquoi porte-t-elle un petit short au ras du bonbon pour faire son jogging ? »

cheval qui broute
Normalement ce texte devrait être illustré d’un petit cul de joggueuse. Mais je n’aime pas trop suivre les filles dans la rue et prendre leur cul en photo, ni racoler sur mon blog avec des petits culs. Donc j’espère que vous vous contenterez de cette photo de cheval.

La réponse la plus simple et évidente est « parce qu’elle vaut se faire vio… parce qu’il fait chaud » . Mais parfois ça se corse puisqu’on m’a déjà demandé très sérieusement pourquoi certaines filles courent avec un petit short très court « alors qu’il fait même pas si chaud que ça » , supputant que la seule raison valable de porter un petit short, c’est parce qu’il fait tellement chaud qu’il serait insupportable de porter un pantalon.

C’est évidemment complètement con comme réponse, mais c’est parce que la question est complètement con. Or, avec des questions cons, il n’y a que des réponses cons, ou péremptoires, du genre: « occupe-toi de ton propre fessier au lieu de te mêler de la vie des joggueuses en short qui ne te regarde absolument pas », ou bien encore « va te pendre », ce qui sont des réponses parfaitement valables, mais éludent la question. Ce qui est normal puisque la question est complètement con et d’ailleurs nous ne sommes qu’à deux doigts de supposer que la celui ou celle qui pose la question est aussi complètement con. Mais d’un autre côté, c’est vraiment un très gros défi d’essayer de répondre à peu près intelligemment à une question idiote. Tentons cet exercice !

Elle porte un petit short au ras du bonbon pour faire son jogging parce que :

  • Tous ses autres vêtements de sport sont au sale parce que sa machine à laver est en panne et le gars du service technique ne passe que le 3ème mercredi du mois entre 10h et 10h20.
  • Elle aime sentir le vent, le soleil ou même la pluie sur ses cuisses quand elle court (hou, c’est sensuel tout ça) même que tu devrais essayer aussi au lieu de faire la gueule.
  • Elle arbore avec fierté son short-fétiche-porte-bonheur qui lui a été léguée par sa grand-mère championne du 100 mètres haies et qui lui permet de gagner toutes les compétitions pour lesquelles elle s’entraîne.
  • Elle a emprunté le short de sa petite copine qui est atteinte d’une forme de nanisme cuissier et en fait c’est un short qui va jusqu’aux genoux mais pas quand on a des grandes cuisses.
  • Les pantalons normaux lui donnent des irritations aux jambes avec des furoncles purulents qui feraient pâlir d’envie les zombies coquets, mais qu’elle n’apprécie pas trop personnellement.
  • Son pantalon préféré a rétréci au lavage; heureusement, elle a beaucoup couru, ce qui fait que son cul a rétréci également, en revanche ses jambes sont restées de la même longueur, donc logiquement son pantalon est devenu un short.
  • Elle a des goûts de luxe et porte un survêtement de sport fait d’une matière très rare et dispendieuse. Tout son vêtement est tissé d’un seul fil d’une araignée très rare qu’on ne trouve que dans certaines jungles laotiennes et qui a la particularité d’absorber et de réguler la transpiration tout en maintenant la peau à une température idéale et en  dégageant un agréable parfum d’orchidée sauvage. Malheureusement, ce tissu est évidemment très très cher, donc elle n’a pas pu se faire un pantalon entier dans cette matière et se voit forcée d’arborer ce short très court. Heureusement ça lui va bien.
  • Elle portait un pantalon tout à fait décent en sortant de chez elle. C’est alors qu’elle a vu une petite vieille se faire piquer son sac à main, elle a donc foncé courageusement au secours de la brave dame, mais le voleur possédait une meute de croisés rottweillers hargneux qui se jetèrent sur la courageuse jeune fille. Heureusement celle-ci pratiquait un art martial millénaire basé sur la dextérité des rotules qui lui avait été enseigné par un vieux maître chinois qui était son ancêtre, mort il y a 400 ans mais qui avait pris soin de tout noter sur des tablettes dissimulés dans des boîtes de purée mousseline. Elle réussit donc à éviter d’être blessée par les chiens, mais ceux-ci déchiquetèrent sans pitié son pantalon. La pudique jeune fille réussit à sauver l’essentiel de son vêtement, puis rendit héroïquement son sac à la vieille dame qui était une couturière de renom et qui lui proposa, pour la remercier, de retailler sur-le-champ son pantalon en lambeaux, qu’elle transforma adroitement en un superbe petit short grâce à quelques coups de ciseau bien placé et un ourlet très rapide.
  • Elle fait partie d’une confrérie de joggueuses très secrète et prestigieuse dans laquelle le grade est lié à la longueur du short. Elle n’a donc pas le droit de porter un short plus long.

Et vous, vous voyez d’autres raisons de porter un short au ras du bonbon quand on fait son jogging? N’hésitez pas à être inventifs.

Ajout: non, cet article ne veut pas dire que les shorts servent à attirer les prédateurs sexuels. Mais plutôt qu’avant d’en arriver à cette conclusion il faudrait écarter les problèmes de lessive, de service technique, de coût des tissus, de confréries secrètes, de croissance subite et d’attaques de chiens, ce qui est une façon de dire: mêlez-vous de vos oignons et laissez les gens porter les shorts qu’ils veulent au lieu de supposer des choses. Désolée si l’aspect ironique n’était pas assez clair.

 

82 réflexions au sujet de « Pourquoi porte-t-elle un petit short au ras du bonbon pour faire son jogging? »

  1. – Mais siii, en fait c’est bien un pantalon!! C’est la partie inferieure qui est transparente.

    – Y’avait un ptit fil qui depassait du bas de son pantalon, et elle a tiré dessus….

    – Elle a brulé toute la partie inferieure du pantalon en dansant la polka en tenue traditionnelle sur des braises chaudes.

    Perso, j’ai jamais essayé de faire mon jogging en Burka, mais je soupconne fortement que ca doit etre un peu moins plaisant…

  2. Pourquoi ?
    Parce que devrait suffire, mais voici quand même un pourquoi.
    Parce qu’elle est écolo et qu’elle préfère utiliser le minimum de matières premières utilisées (et transportées) pour son jogging quotidien. Elle espère aussi réduire ainsi l’exploitation humaine, moins de couture et de coloration à réaliser, mais le même prix qu’un pantalon, ça pourrait signifier une main d’oeuvre moins payée (oui, on y croit).
    Pour finir, elle ne le nettoie peu souvent pour l’user moins vite et économiser de l’eau.
    C’est une personne au grand coeur <3

    • Tu me sors les mots de la bouche Miss Pigut! Tope-là! (dis-je en joggant avec mes vieux (je suis leur 3e propriétaire) pantalons de jogging informes).
      Sérieux, la réponse est « passke c’est ça qu’elle porte ». point.

  3. Elle a bien essayé de l’enfiler ailleurs, mais ça se porte idéalement au ras du bonbon.

    Ça explique pas pourquoi elle fait du jogging plutôt que de rester tranquillement à lire dans son plumard, cela dit.

  4. Parce que le mini-short moulant raffermit ses fessiers et augmentent les capacités musculaires de ses jambes, contrairement á un jogging large. C’est uniquement à but sportif bien sur!

  5. Les hommes de l’Antiquité s’entraînaient nus et huilés dans les gymnases grecs — faut imaginer la scène ! —, ils cherchaient un canon de beauté, qu’on peut voir dans les statuaires, et ils étaient fiers quand ils l’atteignaient ; du coup, les gymnases étaient devenus les principaux lieux de drague.
    La nudité, le sport (et l’huile, sans doute beaucoup moins de nos jours) semblent être des facteurs millénaires de la séduction…

    Est-ce donc si critiquable qu’aujourd’hui, une femme athlétique soit fière de son corps, cherche à atteindre un idéal de beauté et, surtout, qu’elle le montre ? la jupe-tenue-d’Éden pour rester athlétique et attirante, éventuellement attirer le mâle ?

    La question n’est pas si conne que ça, à mon avis. L’article a été estampillé « déconstruire », mais je n’ai pas vu ce qu’il déconstruisait : si l’Elfe, vous passez par là et avez le temps, je serais content de mieux comprendre…

    • C’est justement le problème: l’idée qu’on met un short pour attirer les mâles.

      Les regards lubriques et remarques déplacées, les femmes adorent ça, c’est bien connu. Ce n’est même pas de la drague, juste des tentatives d’humiliation pour punir l’outrecuidance de « montrer » des cuisses. Et « montrer » est entre guillemets parce que justement là est le problème. C’est pas parce que mes cuisses sont VISIBLES que je suis en train de les MONTRER. A moins de considérer que je « montre » mes rotules, mes lobes d’oreille, mes coudes ou mes trous de nez. Après non y a pas de mal à « montrer » ses cuisses si telle est l’intention, mais dire que montrer c’est l’intention, c’est justement là le problème.

      • « La question est tellement bête qu’elle ne mérite pas une réponse intelligente, » dites-vous plus bas.
        Celui qui pense qu’une joggeuse se vêt légèrement pour signifier « Violez-moi » n’est qu’un [insérer vos insultes préférées ici] sans éducation ni intelligence.
        La question est tellement bête qu’elle mérite des réponses intelligentes — éducatives tiens — à mon avis, il ne faudrait pas trop perdre espoir en l’espèce humaine et en la rédemption-correction des beaufs…

      • Bonjour l’Elfe !

        J’aime beaucoup ton blog, alors je vais essayer de ne pas le polluer tout en posant une question qui me tracasse vraiment : et si la joggeuse porte effectivement ce short pour être sexy et attirante ? C’est une raison comme une autre qui ne justifie en rien quoi que ce soit, ni remarques, ni drague, ni bien évidemment viol. Il n’empêche que c’est une possibilité qui existe, et dont il n’est pas fait mention dans l’article. Et d’ailleurs, dans le slut shaming en général, c’est quelque chose qui m’ennuie : se vêtir « court » n’appelle à rien et ne doit pas servir à rabaisser ou discréditer la personne, mais on ne peut pas pour autant éluder que certaines personnes choisissent de se vêtir d’une manière qu’elles jugent belle et attirante, pour se sentir belles et attirantes (ce à quoi elles ont parfaitement DROIT sans se faire insulter pour autant, malgré le désespoir que cela suscite en moi quand je marche dans la rue avec mon copain). Et j’ai souvent l’impression que ce n’est pas abordé dans le slut-shaming. Et il y a aussi la question de l’exposition de son corps. J’ai déjà été horriblement gênée par une femme qui avait un décolleté si important qu’on voyait approximativement la moitié de sa poitrine. Ce décolleté condamnait autrui, quelque part, à être dans la position du voyeur par sa simple vue. Je n’osais plus la regarder de peur d’avoir l’air d’être en train de la mater. Et donc, comment aborder la question de « l’imposition du corps à autrui », comme l’imposition de ces femmes nues dans la publicité, sans passer pour une horrible sexiste ? Je n’ai pas davantage envie d’exposer mon corps que d’être confrontée à l’exposition (dans le cas où elle est gênante, c’est à dire concernant des parties dites « intimes ») du corps d’autrui. Et je ne sais pas comment cela peut-être envisagé dans le cadre de la dénonciation (qui me semble juste) du slut-shaming.

        • Je crois que la plupart des gens n’ont pas conscience de leur corps, cette dame, a du s’habiller le matin, se regarder dans le miroir (en position debout, et bien droite), et a du se dire, « tiens ça fait joli on voit un petit peu ma poitrine », au court de la journée elle a sûrement du changer de position, et selon certaines, sa poitrine a du se dévoiler. Bizarre qu’on ne se pose pas la même question avec ces mecs qui se mettent le pantalon au milieu du fessier, exposant fièrement leur gras du cul et leur boxer râpé aux yeux de tous, je n’ai jamais entendu quelqu’un dire d’eux « ça me gène ce caleçon rose fluo, si je le regarde il va avoir l’impression que je le mate … »

  6. Parceque c’est une pute et qu’il faut qu’elle aille bosser après (c’est d’ailleurs pour ca qu’elle cours seule dans le bois de boulogne), et comme le temps c’est de l’argent, elle s’habille directement en pute pour ne pas avoir à rentrer chez elle se changer.
    Cette pute.

  7. J’aime beaucoup ton blog en temps général, mais là, ça fait un peu slut-shaming non?
    Ou alors je n’ai pas saisi toute l’ironie / le sarcasme de l’article et auquel cas je m’en excuse!

    • Slut-shaming est justement dans les mots clés. Désolée je pensais que l’ironie serait claire et nette.

  8. Moi aussi, d’habitude j’aime bien. Moi aussi, je suis génée car je perçois le slut-shaming… C’était pas le but ? Trouver différentes raisons farfelues à cette question, nous encourage à penser que la seule vraie raison est implicitement critiquée par ton article… Sinon, il suffirait de dire simplement une raison crédible… non?

    • Erf j’avais pas pensé à ça… Enfin le but était surtout de dire qu’il existe plein de raisons possibles et pas qu’elles sont toutes invraisemblables (ce qui serait complètement stupide non?) et que de toutes façons la question est tellement bête qu’elle ne mérite pas une réponse intelligente.

  9. Pour moi, ta deuxième explication n’est pas stupide. Elle me correspond beaucoup quand je sors plus nue qu’habillée. D’un côté, je suis gênée car je sais que je vais avoir droit aux regards insistants et aux réflexions déplacées. D’un autre côté, c’est si bon de sentir l’air, le soleil, la pluie… directement sur sa peau.

    Autres explications plausibles: parce qu’elle aime ce short (confort), parce qu’elle en avait envie…

    • En fait à la base je voulais commencer par écrire des vraies raisons (genre tous ses autres vêtements de sport sont sales) puis ensuite des raisons de plus en plus farfelues, mais c’était tellement idiot comme exercice que j’ai fini par écrire directement des trucs farfelus. Mais c’est vrai que pour ma part c’est ma raison #1 de porter des vêtements courts. Si je pouvais je me baladerais tout le temps à poil.

      • pour les activités sportives, je trouve les petites robes de plage très sympas, elles sont légères et on n’a pas le désagrément de la ceinture élastique qui serre (petit bidou) et qui fait transpirer.

  10. Parce que même s’il ne fait pas chaud, courir donne chaud. Et quand on a chaud parce qu’on fait un effort, on apprécie de se refroidir au vent frais de ce joli (?) mois de mai. Proposez donc aux critiques de faire trois tour de parc en parka ou trois tour en short et débardeur et demandez-leur dans quelle tenue ils se sentent le moins crever de chaud, pour voir

  11. Qui porte un short ? Ah, celle qui court là-bas ? Elle est déjà loin, je n’ai pas eu le temps de bien voir.

  12. Perso je trouve pas du tout que tu fais du slut-shaming : j’ai tout de suite compris que tu te foutais de ceux/celles qui font du slut shaming, justement. ^^
    Perso, en été, j’adore porter des mini short parce que… C’est agréable. Et que ça permet de bronzer des cuisses, en plus. \o/

  13. Ping : Slut-Shaming | Pearltrees

  14. Elle louche, la pauvre… Pas grand chose, un léger strabisme que son ex adorait mais dont sa mère a toujours eu honte. Et sa mère, ce tyran, a passé sa vie à lui répéter « Montre un peu tes jambes, idiote, elles au moins, tu les a héritées de moi, pas de ton satané père, comme tes yeux ! ». Alors, depuis, c’est resté. Pour ne pas qu’on la regarde dans les yeux, elle porte un short mini mini, histoire que les cons qui la croisent se limitent à ces dizaines de centimètres de peau nue et moite.
    Ça marche aussi pour les nez bossus, les boutons de fièvre, les oreilles décollées, les cheveux raplaplas… En fait, elle me fait de la peine, cette fille…

  15. Dans les médias, les photos representant des femmes qui font du sport montrent toujours des femmes en toute petite tenue, très sexy, maquillées coiffées, etc (même image de la femme que dans tous les médias en fait). Cette image de la femme est choisie par le patriarcat, et les femmes essaient toujours de ressembler à ces images. Ca doit être ça.

    • Oui et puis jamais la moindre trace d’effort sur leur visage, de transpiration ou de quoi que ce soit ^^

  16. Et le revers de cette question est : pourquoi d’autres femmes s’obstinent-elles à faire du sport en jogging informe, inconfortable, qui conserve sur le corps la transpiration nauséabonde et beaucoup trop chaud pour la saison ?
    Sinon, je te propose aussi la question (qui me fait hurler quand je l’entends, je n’arrive pas à écrire ironiquement) : pourquoi des femmes vieilles/grosses/au gros cul/ aux petits seins/aux seins qui pendent /NORMALES, QUOI ! font du top-less sur la plage ?

    • La réponse est bien sur « parce qu’elles se fichent de ce que tu penses de leur corps » ^_^ ce qui malheureusement est de moins en moins vrai puisque les femmes ont de plus en plus tendance à se couvrir la poitrine! (j’ai l’impression). Curieusement ce sont les « vieilles » qui se découvrent plus facilement, ce qui me fait penser que c’est un acquis des années 70 (peut-être aussi qu’avec l’âge les femmes apprennent à se détacher un peu du regard des autres) acquis qu’on est en train de perdre avec l’échec de la révolution sexuelle…

      • En tant que relative vieille bique, je dirais en effet que l’on est sans doute moins regardante sur nos « défauts », peut-être plus indulgente avec notre corps… mais bon, personnellement je ne me sens pas pour autant complètement libérée des injonctions de beauté en particulier quand une jeune et jolie bombe fait bronzette pas loin de ma serviette.

  17. Parce qu’après des années d’expérimentation, elles se sont rendues compte que le short ras le bonbon surclassait de loin les pantalons de tailleur, les cuissardes, les combinaisons de ski, les tuniques en cotte de maille et les paréos tahitiens en terme d’aérodynamisme :D

  18. Pourquoi les hommes ne courent pas avec des mini-short? (bein oui eux aussi ils pourraient avoir les mêmes raisons de se mettre en mini-shorts pourtant j’en vois rarement).
    Perso je préfère mettre un jogging, parce que le mini short quand t’es mal foutue ça fait remonter la cellulite à la surface (et oui je me soucis un minimum de mon apparence, c’est mal mais j’y peux rien)

    • J’ai déjà vu des hommes courir en minishort.
      C’est pas « mal » de se préoccuper un petit peu de son apparence, sinon l’espèce humaine entière est mauvaise.

    • Perso, j’ai jamais vu un mec courir avec autre chose qu’un mini-short. C’est peut-être une question de lieu.

    • « Pourquoi les hommes ne courent pas avec des mini-short? »

      Parce que ça fait pédé, donc ils s’autocensurent, parce qu’ils veulent pas qu’on les pointe du doigt en criant « oh le gros pédé ».
      Ceci dit, bien qu’étant adepte du mini-short pour le jogging, on ne m’a jamais pointé du doigt ni crié dessus.

    • Une tripotée de mecs courent en petit short ras le paquet.C’est simplement plus confortable de courir les jambes libres,meilleure évacuation de la transpiration….Faut vraiment être très c…. pour ne pas piger les avantages fonctionnel du mini short lors de la pratique de la course.

  19. Elle a une grave carence en vitamine D et comme les médicaments et les Petit Gervais ne sont pas assez efficaces, son médecin lui a recommandé de sortir le moins vêtue possible pour maximiser son apport journalier.

  20. Moi, ce que je me demande surtout, c’est pourquoi tous les joueurs de foot, de rugby et autres sportifs portent toujours un short ras le bonbon sur les stades… Après faut pas s’étonner s’ils se font violer par leurs supporters.

    • alors je crois que pour un homme, on dirait plutôt à ras les roubi… ou ras la teu… et pis les supporters c’est tous des ouliganes alors bon faut pas s’étonner si ça part en vrille…

  21. La seule réponse « non con » à mon avis :
    Elle aime courir comme cela et cela ne regarde qu’elle.
    Les pisses froids n’ont qu’a fermer les yeux ou courir ailleurs
    Nous sommes en démocratie et elle n’a pas à justifier cet acte .

  22. Parce qu’en cherchant un short au rayon femme, il n’y avait que des mini-shorts ou des pantacourts.
    Pardon le sujet dévie un peu, mais ça m’énerve toujours de ne trouver des shorts qui couvrent les fesses (et qui possèdent des poches) qu’au rayon homme…

  23. N’ayant pas trop le temps de plancher sur une proposition farfelue ET drôle, je dirais qu’on porte un short court durant le sport principalement pour les deux raisons suivantes : parce qu’il est seyant (n’entrave pas les mouvements) et parce qu’il permet de moins transpirer durant l’effort.

    A cela peut tout à fait s’ajouter une motivation esthétique : parce que je trouve que ce short me va bien, met mon corps en valeur et/ou me rend sexy. Mais ce que les importuns doivent comprendre, c’est qu’on peut désirer être sexy pour soi-même et que ce n’est pas nécessairement un appeau à gros lourds, destiné à aimanter les regards concupiscents ou les commentaires graveleux.

    Enfin, c’est ma perception d’homme qui n’a jamais eu le « privilège » d’être sifflé durant son jogging. Bon, le côté glamour de mon vieux short laisse peut être à désirer…

    • On peut aussi avoir envie d’être sexy pour les autres (= pour les gens qu’on trouve sexuellement attirants, en général) sans pour autant avoir très envie de subir remarques désagréables et/ou violences diverses. Enfin je crois…
      Bon par contre avoir envie d’être sexy quand on est occupé à courir, je sais pas si c’est très réaliste, mais en fait j’en sais rien, je cours pas.

  24. moi je dis: les mecs prennent trop leurs désirs pour des réalités à croire qu’on ne vit que pour leur plaire!

    • Ils sont pas paranos, ils sont éduqués pour ça. Et les femmes aussi. Ouvre un magazine féminin, allume la télé, tout ce qui est destiné aux femmes vise à nous enseigner « Comment Lui plaire… »

      Alors bon c’est dur de faire la difference entre une femme qui veut plaire, une femme qui veut juste apparaitre acceptable aux yeux de la société, une femme qui met juste un short parce que c’est plus comfortable, une femme qui -inserer toute autre raison valable-, …
      Mais c’est chiant, c’est prise de tête d’essayer de comprendre, pour simplifier on a qu’a dire qu’elles veulent juste SE FAIRE violer.

  25. Parce qu’elle aime…avoir froid ?
    Pourquoi personne n’a proposé ça ? C’est pourtant pas rare d’être mazo. Surtout quand on aime le jogging !

    Sinon, bien évidemment, c’est parce que le mini-short allonge d’environ 3cm la foulée moyenne par rapport à un pantalon.
    Ou parce que les mini-shorts sont plus serrés que les pantalons de sport, ce qui a pour effet de masser la graisse afin de sculpter les fesses (ça, c’est une idée farfelue digne de télé-shopping !)
    Ou parce qu’elle porte d’habitude des caleçons en sous-vêtements, mais que là, elle est en visite chez sa mère, alors elle n’a plus de caleçons, alors elle lui a emprunté un mini-short, dont elle s’est rendue compte qu’il était plus agréable de le porter sans pantalon de sport par-dessus.
    Ou bien c’est un vampire qui cherche à attirer les violeurs dans des coins ombragés. Vicelards et relous patriarches, fuyez son regard, ou elle vous suivra pour venger son honneur !

    J’aime bien le vieux maître chinois mort il y a 400 ans. Dans l’ensemble, je me suis bien poilé, mais c’est vrai que si on te connaît pas, on peut prendre une opération ludique pour une marque d’ironie plutôt violente, en négligeant l’introduction alambiquée qui tourne en rond sur la bêtise de la question et l’impossible intelligence des réponses.

  26. Peut-être tout simplement, parce que c’est agréable de se dépenser tout en se sentant jolie, ou parce que c’est son short préféré…

    Bises

  27. Je voulais juste essayer de me faire pardonner pour le commentaire précédent qui a été supprimé. J’imagine qu’il a été interprété comme sexiste, ce n’était pas du tout le but. Je voulais juste contribuer à écrire une explication la plus farfelue possible. Bon, visiblement, ce n’était pas drôle. Donc, sorry.

    Roger Lapoire ;-)

    • Ben ça faisait un peu slut-shaming mais pas du tout 2nd degré, donc dans le doute, j’ai supprimé.

      • C’est parfois difficile de se débarrasser de l’arrière-goût sexiste de ses propos. Mais bon, c’est déjà bien de s’en rendre compte.

  28. Parce qu’elle se trouve plus jolie comme ça ? Moi, si j’étais fière de mes cuisses, je les montrerais. En fait je suis super jalouse de cette pétasse. Et c’est pas étonnant qu’elle ait de belles cuisses si elle le fait régulièrement son jogging ! Et puis, si elle bosse dans un bureau, elle peut pas y montrer ses cuisses, bien sur, ça dépend du bureau, mais de manière générale, les cuisses, c’est comme le nombril, ça se montre pas dans les bureau, donc, le WE, elle exhibe son minuscule cul et ses cuisses interminables, elle a grave raison.

  29. Réponses possibles :

    – Parce qu’elle s’est dit que ce serait dommage de ne le porter qu’au ski.
    – En fait elle voulait juste porter un string mais elle n’en avait plus de propres.
    – Elle porte un pantalon par-dessus, mais il est fait dans un tissus spécial qui est invisible pour les cons.

  30. Ping : Militantisme | Pearltrees

  31. Parce que dans la vie, elle est statisticienne, et elle compte combien de fois un gentleman va lui dire : « Eh vas-y si tu veux pas qu’on t’aborde pourquoi tu t’habille comme ça salope? ».
    Nous ne voyons pas d’autre explication.

  32. Allez, je fais l’avocat du diable:
    la nana consciente d’attiser les convoitises qui s’habille comme cela, ça n’existe pas alors?
    Ou la nana fière de sa beauté? Exhibitionniste?

    • « attiser les convoitises »? heu c’est d’un être humain que tu parles, pas d’un meuble…

        • Le problème du slut-shaming à mon avis est de tout ramener aux hommes.
          Genre si tu t’habilles comme ci, comme ça, c’est parce que tu veux que les hommes te regardent de telle façon.
          C’est faux dans 99% des cas. Ca peut être agréable de porter des vêtements légers, surtout quand il fait chaud.
          Le 2ème problème du slut shaming, et ça répondra peut-être à la question de nem0, c’est que les 1% qui restent sont interprétés sous le prisme d’une vision qui condamne lourdement toute tentative d’être regardée, admirée, ou simplement de plaire, pour des raisons totalement pas rationnelles et qui relèvent d’une domination masculine, en particulier du contrôle de la sexualité des femmes (par la honte, l’occurence).
          Oui, on a tout a fait le droit de porter un décolleté plongeant si on aime se faire admirer les miches. (Pour autant ça n’autorise pas les hommes à mater indiscrètement les seins des femmes qui portent de tels décolletés, puisqu’ils ne peuvent présumer que la personne apprécie une telle attitude, ce qui est rarement le cas en fait, et quand bien même il y a des convenances sociales, un regard peut mettre mal à l’aise, ce n’est pas encore une main aux fesses mais certains regards appuyés peuvent être très intrusifs et gênants). Je ne vois pas en quoi c’est honteux de vouloir séduire de façon passive par sa tenue. Et ça n’oblige à rien bien sur.

          • Mouais… condamner le regard des hommes qui admireraient un décolleté me semble limite verser dans le « male bashing » pour le coup… Je décèle comme une once de contradiction: la femme voudrait séduire avec un décolleté, mais il ne faut pas que les hommes la regardent…? WTF?! (Ok, j’ai bien lu, « regard appuyé », mais quand même…) Même si je suis d’accord avec ce que tu écris, je sens là quand même quelque chose qui me gêne un peu: ne refuserais tu pas aux hommes ce que tu revendiques pour les femmes? A savoir le droit d’être juste des hommes qui aiment regarder les femmes? Bien sur, il y a regarder et mater de façon ostensible et tout et tout, mais…

          • Tu m’as bien lue ou quoi? Tu vois pas la différence entre voir, regarder et mater ostensiblement? Oui j’ai écrit « regard appuyé ». « mais quand même » quoi? On a bien le droit de mater de haut en vas une nana qui porte un décolleté comme un bout de viande, jusqu’à ce qu’elle soit rouge de honte et au final arrête de porter des décolletés pour éviter d’être mal à l’aise? C’est ce qu’on appelle la police des femmes, au même titre que les agressions sexuelles (mains au cul, insultes etc). Et bien sur on va se justifier en se disant « holala mais on est des pauvres hommes, on contrôle pas nos regards appuyés et ostensibles et agressifs avec nos regards de prédateurs sexuels ».

            Entre certains regards et une main au cul, c’est une question de degré, d’ailleurs quand on dénonce le harcèlement sexuel dans la rue certains se justifient en disant « c’est normal qu’on regarde »… sous-entendu: c’est normal qu’on mate comme des chacals en rut en se triturant le pantalon, qu’on donne notre avis non demandé et qu’on mette une main au panier de temps en temps.

            D’ailleurs c’est de la mauvaise foi crasse étant donné que si un homme se contente de regarder simplement une autre personne, qu’il la trouve ou pas à son goût, personne n’est censé rien remarquer et donc je vois pas en quoi on pourrait récriminer le fait de regarder ou d’apprécier la vue de quelqu’un. Donc revendiquer le droit de « juste regarder » c’est à mon avis revendiquer le droit de regarder d’une façon appuyée qui met mal à l’aise, et plus si « affinités ».

  33. Mais ne s’agit-il pas plutôt de la tenue adéquate pour faire partie d’un groupe ?
    Dans le sens ou beaucoup de joggers hommes sont eux aussi stéréotypés (dans ma région, c’est torse nu, bronzé, lunettes de soleil)…
    Un peu comme l’uniforme hétéro pour sortir en boite : y a le modèle femme et le modèle homme…
    N’est-ce point ce que l’on nomme mode ?
    En aparté, croyez-moi ou pas mais je découvre le concept de slut-shaming : c’est impressionnant de connerie et comme il est dit quelque part, elle a bien échouée la révolution sexuelle.

  34. Hello l’Elfe,
    J’aime beaucoup tes articles mais je t’avoue que je supporte mal de les lire. Mon coeur bat plus vite, j’ai l’impression d’avoir un poids énorme sur la poitrine, mes yeux se bordent de rouge sanguinolent. Je ne supporte juste plus la société patriarcale et la France. On est vraiment dans un système de MERDE, et d’ailleurs ça faisait 7 ans que je n’étais pas sortie avec un français, parce qu’au détour d’une phrase, ou lors d’une action… il va juste sortir un truc hallucinant et zemmourien qui va me faire gerber.
    Donc, ces histoires de minishorts. Je viens d’émigrer en Suède (oh terres bénies) ou le mini-short est plus ou moins la norme pour courir et même pour acheter son pain, et personne n’oserait te faire chier dessus. Mon dernier souvenir du mini-short en France a été une prise de tête homérique avec une bande de racailleux dans la rue, qui m’ont sifflée comme un chien(ne) alors que je passais en vélo.
    Malheureusement je n’ai pas réussi à garder mon calme pour leur expliquer à quel point leur attitude était ignoble, dégradante et pathétique. Je n’y arrive juste plus. Merci à toi de publier ces billets qui me changent en zombie rageux.

  35. La question est stupide mais pour le coup, je me serai bien demandée pourquoi les gens la posent avant de me dire qu’ils sont complètement cons de la poser.

    Je crois que les gens la posent parce qu’ils pensent ce que tu écris dans ce texte-là (http://lesquestionscomposent.fr/je-le-fais-pour-moi-meme/) à savoir que les filles « ne le font pas pour elles-mêmes ». Ils pourraient sans doute simplement dire « Peut-être qu’elle met un short pour attirer les regards et elle aurait parfaitement le droit » mais :
    1) ils ne vont peut-être pas au bout de leur raisonnement (si raisonnement il y a en posant cette question effectivement stupide qui ne mérite que des réponses stupides), ils ne parviennent pas à mettre en mots ce sur quoi ils coincent, ce qui les questionne justement
    2) peut-être aussi ou alors seulement qu’ils aimeraient également mettre des shorts ras-la-moule mais qu’ils sont gênés pour X raison (par ex : parce que ce sont des garçons ou alors parce que ce sont des filles n’aiment pas leurs cuisses)

    Pour info : j’ai lu l’article sur les poils puis suis allée lire celui-ci et je ne peux m’empêcher de les mettre en miroir. Je crois que je ne comprends pas l’intérêt de cet article parce que justement.. il questionne pas la question ni les gens qui la posent mais il fait bien remarquer que les gens qui la posent doivent juste être de gros cons. Comme il y a beaucoup de nuances dans tes réflexions et tes réponses, je ne comprends pas pourquoi le jugement est si implacable, très tranché ou en tout cas, ne fait pas l’effort de l’être sur les personnes qui posent ce genre de question. (Surtout qu’expliquer et comprendre n’est pas justifier une attitude)

    Parce qu’on va pas être gentil avec les gens qui font chier les filles au quotidien avec ces questions à la con alors que les filles en bavent déjà suffisamment en étant sans cesse remises à leur place et croulent sous les injonctions patriarcales ?

    J’espère ne pas être casable dans une case cons-tears mais d’une certaine façon, je prends la défense des « cons », parce qu’il m’est arrivée de vouloir poser ce genre de questions, parfois de la poser, parfois de la poser en rigolant pour les deux raisons citées plus haut et ouin, ouin, je me sens visée avec agressivité (on peut être ferme sans être insultant et sans faire la « féministe gentille ») alors que je ne pense pour autant pas entièrement être une grosse conne ne serait-ce que parce que j’ai la capacité de me poser des questions et de changer. C’est vrai qu’écrire « cette question est stupide et les gens qui la posent ont un comportement stupide en ne se retenant pas de la poser et en y réfléchissant pas » est un peu long mais ça n’est pas ménager pour autant les gens qui la posent et en plus, ça clive moins.

    (Donc je me rends compte, arrivée en fin d’écriture de ce commentaire, du pourquoi ce post m’irrite :))

    Ou alors, je me prends trop la tête et c’est juste un article-blague parce qu’après tout c’est ton blog ? :)

    • c’est intéressant de mettre ces deux articles en miroir, je n’y avais pas pensé. Je ne pense pas qu’ils se contredisent, mais simplement mon avis sur les vêtements et l’apparence est nuancé tandis que les injonctions patriarcales, elles, sont contradictoires (d’un côté le slut-shaming -dénoncé ici- et de l’autre toutes les injonctions à être « bonne », décortiquées dans les articles sur la pilosité entre autres).

      Ce que dit cet article au fond c’est que tout ce que fait une femme avec son apparence n’est pas forcément, toujours et unilatéralement destiné aux hommes, comme ceux-ci auraient tendance à le croire.
      Ce que dit l’article « je le fais pour moi-même » c’est que contrairement à ce qu’affirment certaines femmes, quand on s’occupe de son apparence, c’est toujours *un peu* pour les autres, et pas QUE pour soi. En particulier quand on s’en occupe beaucoup. On ne passe pas 1h dans la salle de bain à se maquiller pour rester seule chez soi ensuite. On le fait pour les autres, et même si on ne le fait pas spécifiquement pour les hommes, on le fait pour correspondre à des critères masculins, à un regard masculin (qui est le regard dominant, soi-disant « neutre »). Et que si c’est vrai qu’on fait ça « pour se sentir bien » c’est quand même étrange qu’on ne se sente bien qu’une fois qu’on correspond à ce que valide le regard masculin (et là je ne parle pas seulement des femmes hétéro ou bi, je pense que même les lesbiennes intègrent des codes esthétiques qui correspondent au regard masculin, après on peut performer, jouer avec, prendre de la liberté avec, etc… mais c’est une autre histoire).

      Si j’ai choisi l’exemple du jogging c’est parce que quand on fait du sport on s’habille généralement de manière fonctionnelle. Ça n’empêche pas de se trouver jolie ou d’avoir des fringues de sport qu’on aime bien et qui nous mettent en valeur. Mais bon la priorité quand on choisit ses vêtements de sport, c’est le confort, la possibilité de bouger, qu’ils soient agréables à porter, qu’ils absorbent la transpiration et/ou lui permettent de s’évaporer, etc. Donc oui c’est possible qu’une fille se trouve jolie en short et qu’elle apprécie de le porter *aussi* pour cela (ou au contraire qu’une fille se trouve moche en short et qu’elle s’empêche d’en porter alors qu’elle trouverait ça agréable et confortable). Mais que des personnes s’imaginent que tout ce à quoi une fille pense en mettant son short pour aller faire son jogging, c’est le regard des hommes, c’est totalement illusoire et c’est totalement misogyne. Ça POURRAIT exister (tout existe) mais supposer que c’est le cas quand on voit une fille lambda, c’est du grand délire.
      Grand délire dans lequel sont carrément certains hommes qui ont tendance à se comporter comme si tu t’étais habillée de telle ou telle façon juste pour leur plaire à eux personnellement (y compris des vieux et moches, pardon pour eux). De parfaits inconnus n’hésitent pas à te donner leur avis sur ta tenue ou à te remercier d’être habillée de façon sexy, par exemple. Comme si je m’habillais tous les matins d’une façon sexy juste pour plaire au papy bedonnant de l’arrêt du bus 7 de la rue machin. Il faut pas déconner.

      A l’inverse imaginer qu’on est totalement libre de toute injonction et tout le regard de toute la société quand on choisit une fringue pour sortir, ou quand on s’épile, ou quand on se maquille etc… c’est très naïf. Évidemment on ne l’est pas. Et c’est valable pour tout le monde. Évidemment y a des tenues plus « pour soi » que d’autres. On se fiche plus ou moins (je dis bien: plus ou moins) de son look quand on fait du sport. Pas quand on s’épile les jambes (même si c’est pour porter un short pour faire du sport, mais a fortiori pour porter une robe pour sortir au restau par exemple). Bref le regard masculin, il existe, il est omniprésent. Mais je n’ai jamais voulu dire qu’il déterminait toutes nos actions par rapport à notre apparence, ce serait totalement exagéré et au final c’est aussi sexiste de le supposer.

  36. Erk, j’ai bien retenu ce que je voulais retenir puisque j’avais zappé qu’on parlait de short DE SPORT, ce qui n’est pas la même chose selon moi qu’un short porté à la plage ou en ville, par ex.

    Mais oui, ok, je suis en tout point d’accord avec toi, ce qui m’a amené à écrire ce commentaire n’est que cette partie-là qui a chatouillé mon ego (il a fait un bond de colère) : « Ce qui est normal puisque la question est complètement con et d’ailleurs nous ne sommes qu’à deux doigts de supposer que celui ou celle qui pose la question est aussi complètement con. » Mais bon, ça va, je me dis que j’étais pas forcément conne ou en tout cas à deux doigts et je crois que ça me laisse de la marge (celle de la supposition entre autres choses) !

  37. L’avant-dernière explication est à mourir de rire ! \o/

    Allez, je m’y colle :
    – Parce qu’elle a souffert por cette épilation à la cire, bon sang, alors maintenant, autant montrer ses jambes le plus possible avant que ça repousse
    – En Grèce antique les lutteurs étaient tout nus, alors pourquoi pas en short, hein, elle sera toujours plus habillée qu’eux, non ?
    – En fait quand elle était petite, c’était un pantacourt ; mais depuis elle a grandi…

  38. C’est plus agréables pour tout le monde de courir en short. Car le pantalon entrave le mouvement.

    Pourquoi un short au ras du bonbon?
    –> Parce que c’est sexy.

    Pourquoi a-t-elle envie d’être sexy quand elle fait son putain de jogging?
    –> Pourquoi pas.

    Pourquoi est-ce que je beaucoup d’hommes ont tendance à faire leur jogging dans un short à mi-cuisse tout vilain-miteux?
    –> Pourquoi pas

    Mon « pourquoi pas », à l’égard de cette fille, c’est parce que j’aimerais que ce soit « juste cool » ce short ras le bonbon. Cool comme:
    – Pas obligatoire. Une autre fois elle mettra un vieux short à mi-cuisse tout vilain-miteux
    – Agréable pour elle. ça peut être agréable de gambader les cuisses à l’air
    – Agréable pour elle, bis: ça peut être agréable de se sentir sexy quand on fait son jogging (entre autre activité bassement publique)
    – Agréable pour ceux qui la regardent. Les hommes, les femmes, y compris les enfants et les petits vieux, gageons que tout le monde sera

    • Re! Ma touche TAB vient de prendre son envol au travers de ma fenêtre, sous mes encouragements enthousiastes, émaillés d’insultes…

      Je disais donc:
      …Gageons que tout le monde sera indifférent ou peut-être ravi à la vue de ce short et de ce qu’il montre & moule…
      – Pas désagréable pour elle. Si on pouvait leur foutre la paix, à elle et à son short, ce serait pas mal.
      – Pas désagréable pour les autres. Et si ça défrise quelqu’un, il est autorisé à ne pas essayer de l’en punir par des actes qui en plus d’une malveillance gratuite, seraient d’une hypocrisie et d’un narcissisme à vomir.

      Je m’explique à propos de l’hypocrisie et du narcissisme:
      –> Problème: « cette fille a l’air trop sexy à mon goût, et pour une raison X ou Y, j’en suis fort mécontent »
      ==> Solution: je vais la punir en lui jetant ma merde au visage, et comme je suis hypocrite et narcissique, je vais en profiter pour me branler avec ma merde que j’aime plus que tout. C’est déjà pas mal mais on peut faire encore mieux, alors au plus fort de mon admirable intrépidité, je vais également me gargariser de mes actes en faisant semblant d’être le bras armé de la justice.

      Comme quoi, l’idée de justice est plus facile à baiser qu’une fille qui fait son jogging…

  39. Ping : Le "Slut Shaming" | Genre !

  40. Ping : La nouvelle salope | Les Questions Composent

Les commentaires sont fermés.