La possession du corps de l’autre

On l’a vu, le couple me pose plusieurs problèmes, pouvant se résumer à de multiples restrictions de liberté propres à cette institution sociale, qui n’est pas, contrairement à ce que certains m’ont soutenu, libre des influences, des modèles et du formatage social. Pas plus libre que n’importe quoi d’autre. C’est notamment via le couple que la société, ses normes et ses règles s’invitent dans notre intimité et nous dictent nos comportements en matière d’affection, de relations sexuelles, etc.

Le principal grief que je porte au couple, c’est la possession de l’autre qu’il implique. Cette possession de l’autre va bien plus loin que de « simplement » lui interdire de partager sa sexualité ou sa tendresse avec d’autres personnes (ce qui, à mon sens, constitue déjà un abus : de quel droit ?). L’obligation à la fidélité mutuelle n’est qu’un des nombreux symptômes de la main-mise sur l’autre, sur sa sexualité, son intimité.futurama greffe tête emy fryDevoir conjugal : la loi sous les draps

Lire la suite

Amour, quand tu nous tiens: le petit dictionnaire de la loose

Couple: subst. m. : Union merveilleuse de deux êtres qui s’obligent mutuellement à plein de trucs pour se prouver leur Amour Inconditionnel et se croient autorisés à se surveiller afin d’être certains que l’Amour Inconditionnel de l’autre ne s’échappe pas par la fenêtre pendant qu’ils regardent ailleurs.
Lire la suite

Barbie cherche Ken désespérément

Le couple, la clé du bonheur? Je l’ai constaté dernièrement, quand j’ai enfin décidé d’expliquer mon point de vue pas facile sur le couple: le couple, c’est sacré, et beaucoup de gens y tiennent. Je ne répondrai pas ici à tous les arguments pro-couple, je voudrais juste adresser un message à toutes les filles qui attendent le prince charmant (ou le prince pas trop charmant, ou le quelconque personnage masculin censé les rendre enfin heureuses).

Récemment, je subissais une continuelle avanie télévisuelle, du fait de ne pas avoir d’appartement à moi. Il y a une émission dont je ne connais pas le nom, dans laquelle, si j’ai bien compris, des femmes organisent des mariages, avec buffets et décorations et tout le tintouin qui va avec, puis chacune semble critiquer et juger la cérémonie organisée par l’autre. Deux choses me choquent.

La première chose qui me choque, c’est à quel point c’est CHIANT. Rien que d’entendre, sans même regarder l’image, ça me donne envie de me pendre. Bon disons que ça c’est un jugement personnel… La deuxième chose qui me choque, c’est qu’on entend QUE des femmes. Les hommes ne semblent pas concernés. C’est comme si dans le mariage, le mari faisait partie des accessoires, tout comme la robe et la pièce montée.

mariage
Lire la suite

Contre le couple

Ca fait un moment que je pense à écrire mon avis sur le couple. On me demande souvent pourquoi je suis contre le couple. Ce n’est pas si simple. A la limite, il faudrait plutôt que ce soit les gens qui m’expliquent pourquoi ils sont pour, et pourquoi ils se mettent en couple. Justifier mon opposition au modèle du couple est compliqué dans la mesure où j’ai plutôt l’impression que ce serait aux autres de justifier l’existence de ce modèle, mais je suis en minorité, il me faudra donc énoncer des évidences oubliées et enfoncer quelques portes ouvertes. 

Par ou commencer? Deux questions me viennent à l’esprit. La première, on me la pose souvent: c’est « est-ce que tu es en couple »? Ce à quoi je réponds habituellement: « bllbblggmfff ». La deuxième, c’est moi qui la pose: « pourquoi tu es en couple? ». Je n’ai jamais eu de réponse satisfaisante. Habituellement, on me répond « bllbblggmfff », « shlugnbvdlf » ou bien encore « PARCE QUE JE SUIS TROP AMOUREUUUUXSE », ce qui revient à peu près au même. Lire la suite