Une épidémie inquiétante

Une épidémie touche actuellement les pages de ce blog, et plus particulièrement les commentaires. Il se peut que votre commentaire ait été modifié ou supprimé. Si c’est le cas, ne paniquez pas. Asseyez-vous calmement, respirez un bon coup, et ouvrez bien grand vos esgourdes, ce qui veut métaphoriquement dire, puisqu’on est sur un blog: lisez attentivement.

Je vais vous raconter une petite histoire.

Histoire elfique d’une épidémie:
La cacatophagophonie aigüe

 

I- situation initiale

Il était une fois une elfe qui vivait dans le charmant pays d’over-blog. L’elfe écrivait des articles sur plusieurs sujets, principalement le spécisme et, le véganisme et la libération animale en général. Elle parlait aussi de ses voyages et montrait ses jolies photos.

Chaque jour, l’elfe se connectait en pensant: « j’espère que j’ai de nouveaux commentaires sur mon blog ! ». Il n’y en avait pas toujours, mais des fois oui, et ça faisait tout chaud dans le petit cœur de l’elfe. Elle n’avait pas beaucoup de lecteurs et assez peu de commentaires, mais elle était heureuse.

II – Élément perturbateur

L’elfe commença à se sentir à l’étroit dans le pays un peu limité d’over-blog.  Elle décida de changer de plate-forme et d’utiliser un nom de domaine. Elle quitta over-blog et erra sur les limbes du web. Grâce à ses merveilleux amis, son rêve devint réalité. Le site lesquestionscomposent.fr était né.

A peu près à la même époque, l’elfe se dit que l’antispécisme, c’était trop cool de la mort qui tue, mais que ça serait bien d’élargir un peu la thématique du blog. Comme elle commençait à s’intéresser au sexisme, elle se mit à écrire des articles féministes. Cela fit venir un peu plus de monde sur son blog. L’elfe se dit que c’était cool. Elle continua sur sa lancée et se mis à aborder des thématiques proches, comme la séduction et les relations homme-femme, toujours dans une perspective féministe.

Il se passa alors une chose étrange. Venant de contrées inconnues du web, des centaines de personnes déboulèrent sur le blog. Les statistiques s’affolèrent. Les commentaires se mirent à pulluler comme des champignons sur le tapis de ma salle de bain. L’elfe ne savait ne savait plus ou donner de la tête.
Lire la suite