Militer, ce n’est pas sale

« Je ne suis pas féministe, mais… » Vous l’avez déjà entendue quelque part: elle met le doigt sur une inégalité de genres flagrante, elle exprime une critique par rapport à ce qu’elle considère comme une injustice sexiste. Oui, mais elle commence par s’excuser platement, par se disculper d’une horrible tare: « je ne suis pas féministe, mais… »

Je ne suis pas féministe, je suis pour l'égalité.

C’est quand même drôle que pour faire une faire une remarque qui relève du féminisme, il faille préciser qu’on n’est pas féministe. Exiger l’égalité des sexes est perçu comme quelque chose de dérangeant, contraire à la bienséance, à la paix sociale.

Encore qu’on peut apparemment se permettre, en société, de se prononcer pour l’égalité des hommes et des femmes. Mais avant de parler, préciser qu’on n’ira pas trop loin, et surtout, ne pas de remettre en question les mécanismes qui freinent cette égalité. Pourquoi?

Qu’a-t-on fait au féminisme? Pourquoi faut-il s’en préserver?
Lire la suite