Manif de droite !

« Mais non c’est pas une blague ! T’as vu leurs gueules?
Fis de pute, je vais t’étrangler avec ta cravate ! »

Un passant.

Samedi 14 avril s’est déroulé à Montpellier une manifestation de droite, pour relayer les valeurs chères à notre beau pays et défendre une population trop longtemps délaissée: la France de ceux qui ont réussi.

Manifestation de droite

Le collectif « une autre droite est possible », représenté principalement par Philippe-Amaury de la Roqueturière, jeune cadre dynamique de la France 2.0 et Gontrand Duquesnoy, conseiller en patrimoine à la BNP Paribas , nous a concocté une organisation fort bien ficelée (nous avons même adopté un brillant stratagème pour éviter de tourner à gauche dans la rue Saint-Ghillem). Nos slogans, criés bien fort et avec conviction mais dans le calme et la discipline, (les hommes devant, les femmes derrières), seront à même d’enrayer, je l’espère, le courant gôchiste qui gangrène notre belle France.
Lire la suite

Lepen à la manifestation pour les animaux: et pourquoi pas?

Le 24 mars, ce samedi donc, aura lieu une grande manifestation pour les animaux, en vue des élections de 2012.
Je ne rentrerai pas ici dans des considérations du style « faut-il voter ou est-ce que c’est pareil que pisser dans une contrebasse »… A vrai dire je n’en sais rien. Ce qui m’intéresse, c’est que manifester est un acte politique. Et que si on veut avoir la moindre influence sur la vie des animaux, c’est bien joli de mettre du lait de soja dans son café, mais encore faut-il le revendiquer.
Revendiquer que l’animal n’est pas une marchandise, revendiquer que le spécisme est une discrimination au même titre que le sexisme, le racisme, l’âgisme et d’autres encore. Que l’utilisation de l’animal est une forme d’oppression intolérable qui, comme toute oppression, n’a rien à faire dans une société civilisée.

Bon, moi j’apprends à mon retour en France l’existence de cette manif. Je me dis chouette, un mouvement politique pour les animaux, exactement ce qu’il faut. J’ai cherché le site de la manif, donc, pour en savoir un peu plus.

Et là, je déchante. Mais vraiment. Je suis effroyablement déçue. Je n’ai lu que la première phrase du manifeste, et déjà, cette manifestation qui se veut « unitaire » annonce d’emblée la couleur, en excluant les véganes abolitionnistes et l’idée même d’abolition. Le manifeste commence ainsi:
Lire la suite