Poire aime les femmes

Poire se définit comme un pur produit du féminisme. C’est en fait un pur produit du patriarcat.

La méprise vient en partie de sa supposée « gentillesse » envers les femmes, qui est en fait une forme de manipulation très peu habile et ne ressemblant que de très, très loin à la séduction, autrement dit de la servilité, envers celles qu’il ne saurait pas considérer comme des humains normaux.
L’autre partie étant bien sur l’habitude des personnes sexistes de mettre tous les problèmes de la société sur le dos des femmes, et en particulier de celles qui, pour eux, ne savent pas rester à leur place : les féministes. Ce travers est commun à la plupart des personnes sexistes mais c’est encore plus marqué chez le Poire moyen, en raison de son habitude à s’apitoyer sur son sort et à mettre la responsabilité de ses problèmes sur le dos des autres.

C’est donc la faute des femmes. Les pères absents, les vilaines mères castratrices, celles qui ont appris à Poire à être gentil avec les fifilles qui ont de pauvres petits cœurs fragiles. Ce sont les mêmes vilaines mères castratrices qui ont omis d’apprendre aux filles qu’elles devaient coucher avec le mec qui leur sert de larbin plutôt que celui qui manifeste son désir sexuel. Les connes. Lire la suite