Pourquoi je ne participerai plus aux actions réformistes

Pour répondre à des questions et remarques pertinentes des commentaires, cet article a pour but de partager mon opinion sur le réformisme ou sur ce que Gary Francione appelle le néowelfarisme.

Néowelfarisme: Il s’agit d’organiser ou de participer à des campagnes pour le bien-être animal, tout en visant l’abolitionnisme.

Suite à mon dernier article, plusieurs personnes m’ont objecté que les campagnes néowelfaristes pouvaient également aider à viser l’abolition de l’exploitation animale. Et j’ai tenu à peu près le même discours qu’eux, mais depuis j’ai changé d’avis, donc je vais essayer de répondre à ces objections, et sans vraiment chercher à convaincre, mais plutôt à expliquer pourquoi je ne souhaite plus participer à des actions welfaristes.

Pour développer mon propos, j’utiliserai un exemple en particulier, celui de la campagne de L214 contre les oeufs de batterie. J’expliquerai les points forts de ce type d’action, puis la façon dont je suis venue à remettre en question ces atouts. Enfin, je finirai par quelques remarques sur le discours abolitionniste, en revenant sur les raisons pour lesquelles il est parfois écarté au profit d’un discours welfariste.

L214 contre les oeufs de batterie

Vous vous rappelez de l’article que j’ai écrit l’année dernière pour mon anniversaire? Ce jour-là, j’étais en photo dans le journal, déguisée en poulet. C’était l’action la plus typiquement welfariste à laquelle j’ai participée. Il s’agissait d’une campagne contre l’élevage des poulets de batterie, organisée par l’association L214 et relayée par plusieurs collectifs dans toute la France, dont le CLAM.

Le déroulement de l’action

L’action se répétait dans plusieurs villes, avec deux militants itinérants de L214 et des personnes en renfort sur place (collectifs, etc). Elle était double puisqu’étaient visées à la fois l’offre et la demande. D’abord la demande, en abordant les gens dans la rue afin de les sensibiliser au sort misérable des poulets de batterie, et de les informer sur les différents types d’oeufs et les codes correspondants: 0 pour le bio, 1 pour le plein air, 2 pour l’élevage au sol, et 3 pour les batteries. Puis on leur faisait  signer des cartes postales pour protester contre les conditions de vie des poules en batterie. Ces cartes  permettaient, plus tard dans l’après-midi, d’intervenir au niveau de l’offre: On se rendait dans un supermarché, accompagnés de journalistes, avec toujours un militant en poulet. On demandait à rencontrer un responsable, puis on s’entretenait  du problème avec lui en lui remettant les cartes.

poule L214

Moi en poulet chez Intermarché, vérifiant les codes des oeufs devant les journalistes (c'étaient des oeufs code 3, de batterie donc). Dans mon autre aile, une partie des cartes postales signées par les passants. Je ne me lasse pas de voir ma photo dans le journal...


Lire la suite

Bon anniversaire moi

Je m’excuse d’avance, cet article sera un peu « moimoimoi ». Mais tant que c’est occasionel, j’imagine qu’on ne m’en tiendras pas rigueur!

 

Le 1er février, j’eus 26 ans.

Tout d’abord, je ne résiste pas au plaisir de montrer quelques photos de mon gâteau d’anniversaire vegan:

vous venez de prendre 3 kilos en regardant cette photo


Il était très gros et composé d’un biscuit moelleux au spéculos et aux noix de pécan, surmonté d’une ganache au chocolat épaisse, recouverte d’une couche de poires caramélisées, elle-même surmontée d’un autre biscuit moëlleux au spéculos et aux poires. Le tout recouvert d’une crème pâtissière au spéculos et décoré de ganache et chocolat, de copeaux de chocolat noir et de chantilly à la vanille à base de soja.

Le même jour, par une rigolote coïncidence, je parus dans le journal local déguisée en poulet géant.

Mon quart d’heure de gloire: EPIC FAIL

 

Je me vis également au JT régional, toujours déguisée en poulet.

(Je donne le lien même si je pense qu’il ne sera pas consultable indéfiniment: ici)

 

Je ne manquai pas d’en faire part à ma maman, qui me répondit que c’est très bien ma fille, mais quand-est-ce que tu nous ponds un bébé? Je me rappelai alors que j’avais du lait de soja sur le feu ou un autre truc urgent.

 

Je passai également à la radio, mais je n’eus pas l’occasion de m’ouïr, étant donné que je n’écoute jamais la radio et que, absorbe par mes activités de poulet militant, j’oubliai le nom de la radio qui m’avait interviewée.

 

Je tiens à interrompre ce regardage de mon nombril pour saluer le travail des deux membres de L214 avec qui nous avons milité sur montpellier le 31 janvier, (dont Hugues à droite de la photo), qui réalisent actuellement cette campagne tous les jours dans différentes villes du sud de la France. Cela doit être épuisant, puisqu’il s’agit de faire signer des cartes postales à des passants (on se prend énormément de rateaux mais il faut garder le sourire), puis de les remettre au responsable d’une grande surface, le tout en étant suivi par la presse, puis recommencer le lendemain dans la ville suivante. Je trouve admirable le fait de parler devant une caméra sans bafouiller et en ayant un propos clair et concis, avec toute cette activité. Les militants pour les droits des animaux ont toujours des réserves d’énergie formidables.

Nous nous battons pour une cause sérieuse qui, au fond, ne prête point à rire, et il pourrait sembler de mauvais goût de l’utiliser dans cet article purementé dédié à la déconnade. Mais comme je me le dis tous les jours à moi-même: le monde est dégueulasse, mais on fait ce qu’on peut.

 

Bref, revenons à mes oignons. Rentrant chez moi après une journée harrassante déguisée en poule jaune, je me mis à jouer à farmville. J’ouvris un oeuf de poule, et au lieu d’y trouver un poulet, j’y trouvai, chose exceptionnelle, non pas un poulet, mais un gnome portant le même costume que moi.

le nain conito

 

C’est un signe du destin, c’est certain. Maisque cela signifie-t-il? Seul Pharaoh Bug le sait.

Pharaoh bug sait tout

(mais ne dit rien)

 

Je profite également de cet article pour remercier chaleureusement tous ceux qui sont venus à ma soirée et tous ceux qui ont participé au cadeau qui va faire le tour du monde avec moi cette année et avec lequel je ramènerai autant de belles images que je pourrai. Il s’agit des objectifs dont je rêvais au sens propre et au sens figuré. Mon appareil photo sera le lien qui fera que tout le monde voyagera un peu avec moi!

 

Au passage, si quelqu’un avait un secret ancestral pour avoir de belles photos sur papier sans recourir à l’utilisation de gélatine, je lui en serait fort reconnaissante (et je lui enverrai une photo de son choix contre son adresse postale)

 

Ne vous inquiétez pas, d’ici le prochain article, ma tête sera revenue aux proportions  normales qu’elle n’aurait jamais du dépasser.