Vivre plusieurs relations

Mine de rien, très lentement et avec beaucoup de résistance, les mœurs évoluent. En tous cas, on me pose de plus en plus de questions sur le « polyamour » (berk, que j’aime pas ce mot) ou plus généralement sur le fait de vivre plusieurs relations amoureuses et/ou sexuelles avec le consentement de toutes les personnes impliquées. Je vais tenter de répondre à au moins une partie d’entre elles.

A propos de la notion de consentement libre

La notion de consentement est complexe: la vie est faite de choix, mais aussi de contraintes qui influent sur ces choix. En terme de relations multiples, il n’y a pas d’un côté la pure et simple trahison et de l’autre le fait de multiplier les relations avec la bénédiction enthousiaste de tous ses partenaires. Parfois (souvent) c’est plus compliqué, il y a des tas de façons de vivre le fait qu’un.e de ses partenaires ait d’autres relations. Cependant, je pense qu’on peut s’accorder à dire que le consentement libre et éclairé est un objectif. Mais je constate, quand j’en discute avec des vrais gens, que la vie est décidément parfois plus compliquée que la théorie.

Attention, je ne suis pas en train de dire que vivre le polyamour est nécessairement compliqué et/ou nécessairement douloureux. Je pense que l’objectif de tout un chacun est de vivre ses relations dans le bonheur et une certaine légèreté. Personne n’a réellement envie de se prendre la tête, enfin je pars de ce principe en tous cas. Mais il existe de nombreuses barrières qui peuvent empêcher de vivre plusieurs relations de façon simple et satisfaisante pour tout le monde. Ce qui ne veut pas dire que ce n’est pas possible.

Le polyamour, ok mais pour qui?

Lire la suite