La nutrition végane

Sur ce blog, je ne parle presque pas de nutrition.

Je pars du principe (faux) que tout le monde sait que la viande rouge donne le cancer, que l’ostéoporose est une maladie des populations consommatrices de lait, et qu’il n’y a plus besoin d’expliquer que non, je suis végane mais mes muscles n’ont pas fondu.

Et pourtant, je me suis rendu compte à plusieurs reprises que j’avais tort. Certains de mes amis et connaissances sont encore persuadés que mes muscles ont fondu. Et plusieurs font le régime Dukan… Quelle horreur.

Novembre 2011, au vietnam

Les gens qui me connaissaient lorsque je mangeais des produits animaux savent très bien, eux, que les 15-20 kilos que j’ai perdus ne sont pas du muscle, mais du gras. Lire la suite

Le beurre

Trouvé dans une revue médicale française. Sisi, je plaisante pas.

Le beurre, de bons acides gras saturés, pour encrasser vos bonnes artères et crever d’un excellent malaise cardiaque.

Il est bien connu que les français ne mangent pas assez d’acides gras saturés. Heureusement, les industriels sont là pour régler les problèmes de surpopulation en assassinant, heu pardon, en prélevant le surplus de population, pour emprunter un vocabulaire apprécié des chasseurs (qui aiment aussi le beurre, comme quoi).

Mais je trouve qu’ils ne vont pas assez loin. On pourrait imaginer d’autres campagnes de prévention santé:

LES TRAVERS DE PORC, c’est aussi de bons acides gras saturés et heu, des protéines

LE BACON, votre ami pour la vie

LE PATE DE FOIE, votre allié santé

 

LE MAROILLE, votre partenaire minceur

Un ventre plat cet été grace aux RILLETTES

LES FRITES A LA GRAISSE DE BOEUF, comment avez-vous pu survivre sans elle?

….

etc.

Ou alors ils pourraient carrément sortir de nouveaux compléments alimentaires à base de gras. Affaire à suivre.

Le cancer colorectal

En ce moment, une campagne de publicité est en cours pour augmenter le dépistage du cancer colorectal.

Je suis totalement pantoise de voir qu’on est en train de bassiner les gens en leur disant d’aller se faire dépister, SANS JAMAIS DIRE UN MOT SUR LES FACTEURS DE RISQUES. Autrement dit, on est en train de seriner aux gens sur tous les tons qu’il faut qu’ils aillent vérifier s’ils ont choppé un cancer colorectal, à grand coup de publicité. Mais on ne leur dit pas un seul mot sur les moyens de ne pas l’attraper.

Evidemment, le principal facteur de risque est la consommation de viande, en particulier la viande rouge et les produits carnés industriels (bacon, surimi, et autres merdes sous plastique).

A côté de ça, on les gave de publicités pour ces même produits. Après il faut qu’ils aillent vérifier si oui ou non, on a réussi à leur coller un cancer colorectal!

Une campagne pour diminuer la consommation de viande des gens sauverait des vies, aussi bien celles des animaux non-humains que celles de humains qui les mangent. Mais non, ce serait trop demander. Les lobbys de la viande veillent au grain, si on peut dire.

 

Pour en savoir plus sur le cancer colorectal:

 

Article vulgarisé sur le sujet

Viande et cancer colorectal: un peu long mais très complet

 

Un article beaucoup plus court pour
les flemmards