Un singe

En Bolivie, il y a beaucoup de singes en liberté, et ce n’est pas très difficile d’en voir, si on fait un peu attention et qu’on est patient.

Malheureusement, certains préfèrent en capturer pour attirer les touristes pressés.

J’ai hésité avant de prendre cette photo, je ne voulais pas tomber dans le voyeurisme. Mais je n’ai jamais, jamais vu un singe libre qui avait ce regard.

13 réflexions au sujet de « Un singe »

  1. Je ne sais pas s’il en a profité, mais, en douce ,avant de partir du « restaurant » en question, je l’ai détacher. Sur le coup, je ne sais même pas s’il à constater qu’il était libre de ses mouvement, mais j’espère que s’il s’en est rendu compte, il en a profité…

  2. Salut !
    Tu es allée plusieurs fois en Inde & tu es aussi une franche féministe : tu ne nous ferais pas un petit article avec ton point de vue sur ce qui se passe en Inde en ce moment ?
    Bonne journée à toi.
    Une lectrice

    • J’ai pas vraiment de point de vue en fait. L’Inde est un pays extrêmement compliqué. Grand, compliqué, multiple. On peut dire tout et son contraire dessus. En plus je n’y ai passé au total que trois mois et demi, et puis même si je suis passée par Delhi, je connais mieux le sud et je connais mieux les milieux ruraux (oui parce que les villes en Inde merci bien, Delhi est sans doute la ville la plus invivable au monde).

      Sur le sujet de la vie des femmes en Inde, ça varie énormément, non seulement en fonction des états (par exemple les femmes sont beaucoup plus respectées au kérala que dans les autres états, le kernataka n’est pas trop pourri) et des milieux (rural/urbain), mais aussi du niveau de vie, des castes, des classes sociales qui ont tendance de plus en plus à faire l’équivalent de « nouvelles castes »… (exemple si tu parles anglais c’est pas pareil car tu as accès à de meilleurs métiers)… etc etc. Bon je dirais quand même qu’être une femme en Inde globalement ce n’est pas facile. D’ailleurs j’ai eu quelques soucis en voyageant seule, mais rien de grave au final (du harcèlement bien lourd et parfois (très) flippant mais pas d’agression). Ils ont une perception de l’occidentale… J’en ai parlé dans l’article « carnets de voyage ».

      Ha oui quand même au sujet de Delhi, y a un truc qui me revient, c’est qu’on y voit très très peu de femmes dans les rues, et si j’ai remarqué ça a plusieurs endroits, je pense que c’est particulièrement marqué à Delhi.

      Y a un livre pas mal sur la vie des femmes en Inde, c’est « compartiment pour dames » d’Anita Nair. C’est intéressant justement parce que ça raconte la vie de plusieurs femmes de plusieurs milieux. Et comme l’Inde est atrocement compliquée, ça permet d’appréhender un peu. Moi ça m’a bien plus, même si je ne sais pas si on peut dire que c’est un livre complètement féministe.

  3. Il a exactement le regard que ma fille de 14 mois a parfois en fin de journée, quand elle est fatiguée… ou quand sa maman est partie depuis trop longtemps. Je devrais peut-être la libérer ;)

      • Je pense que ce n’est pas parce que nous ne voyons pas la même chose dans le regard d’un singe que l’un d’entre nous a forcément du caca dans les yeux.
        En plus tu n’as jamais vu ma fille alors je ne vois pas en quoi tu peux juger de la pertinence de ma comparaison…

Les commentaires sont fermés.