Végane

Juste un petit mot rapide, pour dire que le mot « végane » vient d’entrer dans le Petit Robert, après le Hachette et le Larousse. On doit cette avancée au travail de la Société Végane qui œuvre pour promouvoir le véganisme et rendre ce mode de vie plus accessible.

L’orthographe « végane » a été choisie pour son caractère épicène (à la fois féminin et masculin) qui rend donc ce terme plus égalitaire.

C’est pourquoi j’ai changé le titre et l’adresse de mon tumblr « les miams vegans » en « les miams véganes« . Merci de mettre vos marque-pages à jour pour éviter de vous paumer sur les internets.

Je rappelle que nous devons également à la Société Végane, entre autres, d’avoir fait modifier les recommandations du site officiel du PNNS au sujet du végétalisme, au profit de recommandations bien plus utiles et en conformité avec la réalité du régime végétalien. Le PNNS suggère désormais aux végétaliens de se supplémenter en B12. Rappelons qu’en 2013 encore, ce même site déconseillait formellement le régime végétalien.

Donc un grand merci et bravo à la société végane pour son travail.

9 réflexions au sujet de « Végane »

  1. \o/

    Pour le PNNS, c’est VRAIMENT une bonne nouvelle. Yapuka espérer que La Carence En Protéines ne sera pas remplacée par La Méchante Ostéoporose pour les végétaliens, parce qu’il n’y a pas le petit paragraphe idoine dans la partie pour les produits laitiers. :(

    (ouais, je sais, je suis une sale française qui râle. Du coup, comme mon smiley du début est peut-être trop discret, j’en remets une couche : Merci la Société Végane d’avoir convaincu le PNNS qu’on n’était pas obligé de manger de la viande pour être en forme <3 )

  2. C’est cool, quoique je préfère « vegan »ainsi écrit, cependant, qui ouvre encore un dico de nos jours ?

  3. Merci, L’Elfe, pour cet article. Et merci pour vos réactions positives.

    Hachette a fait entrer le mot « véganisme » dans son dictionnaire en 2012 : « Mode de vie qui exclut toute utilisation de produits animaux (laitages, viande, cuir, etc.). DÉR végan, ane ». C’est le premier dictionnaire à avoir lexicalisé « véganisme ». La définition est succincte. « Végane », francisé et orthographié selon une graphie fréquente en 2012 (qui ne correspond pas à la prononciation), apparaît comme un dérivé, ce qui est inexact. Cette première lexicalisation a été utile pour que les autres dictionnaires prennent ces mots en compte.

    Il y a quelques semaines, Le Petit Robert 2015 a lexicalisé « végane » : VÉGANE [vegan] n. et adj. « Personne qui exclut de son alimentation tout produit d’origine animale (> végétalien) et adopte un mode de vie respectueux des animaux (habillement, transports, loisirs…). – adj. Le mouvement végane. > véganisme. »
    « Véganisme » est également lexicalisé : « mode de vie des véganes ». Il y a des informations précises et justes sur l’étymologie et la prononciation. En outre, la définition a une connotation positive (notion de respect).

    Il y a sur la couverture du Petit Robert une étoile constituée des mots nouveaux. On y lit « végane » plusieurs fois. Enfin, Le Robert illustré & son dictionnaire Internet 2015 reprend les deux définitions.

    Depuis quelques jours, on peut lire la définition de « véganisme » dans Le Petit Larousse illustré 2015 : « véganisme n.m. (angl. veganism). Mode de vie alliant une alimentation exclusive par les végétaux (végétalisme) et le refus de consommer tout produit (vêtements, chaussures, cosmétiques, etc.) issu des animaux ou de leur exploitation. » La notion d’exploitation, capitale pour définir le véganisme, apparaît ici.

    Nous remercions les trois dictionnaires d’avoir lexicalisé ces mots. La francisation était nécessaire.

    Quant à la question de savoir qui ouvre de tels ouvrages, il faut prendre en compte le fait que les professeurs de français habituent les collégiens à utiliser les dictionnaires. De plus, la lexicalisation des mots par les dictionnaires permet aux institutions, aux journalistes et éditeurs sérieux de les utiliser.

  4. Bonjour!
    C’est en effet une excellente nouvelle d’intégrer le mot « vegane » dans le dictionnaire, cela prouve qu’il commence à être accepté en tant que concept qui existe. ^^
    Par contre, je suis allée consulter le site du PNNS après la lecture de ton article pour savoir sous quel ton ils parlaient des végétaliens… Et ce n’est pas franchement positifs (dans le sens: pas vraiment accepté).
    Pour les végétariens, ils ont un ton presque paternaliste (un peu comme: « ça va, on vous pardonne car vous pouvez manger du fromage et des oeufs ») et d’ailleurs les recommandations sont: « pas de viande/poisson? alors gavez-vous bien de fromage/oeufs, c’est très très important pour vos vitamines! »
    Concernant les végétaliens, c’est vrai qu’ils parlent de les suppléments en B12, mais sur un ton clairement désapprobateur et alarmiste, évoquant les « graves carences » que provoque cette alimentation, à surveiller obligatoirement par un médecin, et encore plus si on est une femme qui va avoir des enfants… Là, ils conseillent toute l’équipe médicale…
    (oh mon dieu, c’est grave docteur? Le site du PNNS dit que …)

    On se sent comme averti d’un danger imminent xD Va-t-on exploser si on est végétalien?
    Au final, on devrait garder leurs recommandations Ô combien sérieuses et fiables dans un classeur, et voir comme elles évoluent à mesure que les mentalités changent… Comme ces Seigneurs du PNNS changent leur veste pour faire toujours plus de profits, il faut bien s’adapter, non? Quitte à se contredire sans honte…
    Après tout, les Vegans ne sont pas de bons consommateurs… Mouhahahaha =D

    • D’une part, le passage sur le végétarisme n’a pas été changé. La société végane ne s’est occupé que de faire changer le passage sur le végétalisme, ce qui constitue déjà un travail conséquent.
      D’autre part, je pense qu’il faut effectivement être alarmiste. Les effets des carences en B12 compromettent sérieusement la santé des végétaliens.
      Et en ce qui concerne la consommation, je pense au contraire que les véganes peuvent malheureusement faire d’excellents consommateurs. à chaque personne, végane ou pas, de se demander quelle consommatrice elle veut être ou ne pas être…

  5. Question sérieuse: Est-ce qu’on tue les insectes (moustiques , puces…) quand on est végan?

    • ça veut pas dire grand chose « les insectes » (80% des animaux sont des insectes) mais vu que dans tes exemples tu parles des parasites, moi oui je m’en débarrasse j’ai pas envie de garder des poux ou des puces… Sinon ça dépend des gens c’est pas une religion, y a pas une Loi.

Les commentaires sont fermés.