Veggie Pride

20 réflexions au sujet de « Veggie Pride »

  1. Tes photos sont bien jolies; Je suis heureuse d’avoir participé à cette Veggie Pride qui m’a d’ailleurs motivée pour d’autres manifs contre l’injustice. J’ai trouvé l’ambiance vivante et positive. Les slogans étaient fermes sans être agressifs (bien que pas toujours assez scandés je trouve), les happenings réalistes et originaux… En somme, je dirais qu’il est simplement vital d’afficher et de défendre sa conscience végé éthique pour ces milliards de vies qui souffrent le martyre dans une indifférence humaine aberrante.

    • Je rajoute qlq mots à ma dernière phrase: …pour ces milliards de vies sacrifiées pour des prunes…

  2. Merci pour ces magnifiques images, en fait je vous dit cela car j’ai un ami qui s’appelle Perrito, et c’est un chien, je me permet de donner son nom mais il ne faudra pas lui dire que je parle de lui sur Internet car cela risquerait de l’ennuyer, mais je n’ai pas l’intention de dire du mal de lui donc voila je le dit..
    Alors en fait je pense qu’il est un peu macho sur les bords car il fait vraiment son fier quand il est a l’arrière de la twingo de ma mère et dés qu’il double un chien sur le trottoir il ne peut s’empêcher d’aboyer pour se faire remarquer mais en remuant la queue, mais ce qui trahit le plus son machisme c’est surtout quand il se fait doubler par une autre voiture (ce qui arrive relativement souvent ^^) et dans ce cas il aboie mais de façon beaucoup énervé, il déteste se faire doubler… heureusement il n’a pas le permis car je presque sur qu’il se mettrait a accélérer… enfin voila un gros macho quoi…

    Ha sinon, en plus d’être macho il a pas mal de comportements de dominant aussi, j’ai pourtant essayer de lui expliquer son comportement et de lui faire comprendre qu’il responsable de l’oppression des femmes en jouant le jeu du patriarcat mais rien n’y fait, ceci dit il semble plutôt exercer ces privilèges de dominant envers le facteur afin de garder son territoire, en effet, je crois que rien ne l’énerve le plus que de voir ce type en uniforme byzzare venir trafiquer tout les jours SA boite aux lettre pour marquer son territoire, alors il se fait respecter et abois vers lui derrière la barrières et… ça marche a chaque coup, le facteur intrus étranger repart… jusqu’au lendemain…
    Bon sinon, je pense qu’il a du mal a admettre avoir conscience de son statut de dominant et a tendance a denier ses privilèges car il m’a fait comprendre que lui il était dans un système matriarcal et que le dominant ultime dans son monde a lui n’était pas lui mai ma mère, qui lui donne parfois des ordres inconditionnels et qu’il n’a pas de choix que d’obéir..

    C’est la que j’ai tilté, et comme en tant qu’ami je nous n’exerçons réciproquement ni pouvoir de domination ni d’oppressions entre nous, et qu’il le sait, alors il m’écoute quand je lui explique des choses, nos avons tout deux convenu a un langage hybride chien-humain, et j’ai donc tenté de lui expliquer qu’alors si il était dans un système matriarcal et qu’il devait donc prendre conscience de son oppression afin de se rebeller et obtenir la liberté car cela l’enfermait dans des carcans dues aux stéréotypes de genre et d’espèce et que cela provoquait une prison mentale qui bridait ses capacités intellectuelle et d’artiste.

    C’est a ce moment la que la notion de liberté a surgit dans son cerveau et qu’il s’est mit à courir et pleurer devant mon fourgon dans le but d’aller mener dan la forêt avec moi (son ami).

    Sinon je ne sait pas vraiment s’il est féministe, un jours une jeune chienne ami a moi qui est aussi mon amie chienne par ailleurs est venu chez lui (chez Perrito), et lui, d’habitude si prompt a montrer qu’il est chez lui a eu un comportement particulier… en effet la jeune chienne s’est mise a rentrer et faire comme chez elles, ce qui l’a un peu déstabilisé (surtout qu’il n’est plus un jeu chien il commence a avoir un certain âge), il a du trahir sa pensée car la chienne s’est mise a lui courir après il tentait de s’éloigner la queue entre les pattes en tournant autour de la table… Il avait l’ai un peu vexé mais je pense que son indignation était due en premier lieu a ses habitudes machiste antérieure ainsi que la vexation de se voir non respecter son statut de dominant et cela chez lui en plus… je suppose aussi que c’était une chienne féministe et qui s’en amusait… contrairement a lui… je pense qu’il a été troublé car il a finit par monter a l’étage en soupirant cédant ainsi a contre cœur tout le rez de chaussé de son territoire a cette chienne… bahhh je me dit finalement … c’est peut être un gros macho et il ne l’a peut être pas fait avec enthousiasme mais il l’a fait quand même, c’est le principal… si ça avait été un male qui l’aurait fait chier comme ça chez lui par contre je suis pas sur qu’il se soit laisser marcher dessus comme ça.. non mais … ça peut se comprendre aussi et surtout chez lui en plus, mais la, une jeune et petite chienne pleine de joie… que pouvait t’il bien faire ?
    Finalement il est resté bouder a l’étage tout seul en soupirant le temps qu’elle s’n aille je suppose.

    Enfin voila quoi… les animaux sont plus intelligents que les humains, mais pour le savoir et le remarquer il déjà l’être un minimum (intelligent) ce qui est très rare chez l’espèce humaine enfin de compte (contrairement aux animaux qui eux le prouvent chaque jours)

  3. Marciii… :D
    (nan en fait ces images m’ont fait penser a ce chien… bhaaa disons que parfois quand des pensées ou des choses nous heurtent on a besoin de se plonger dans des pensée qui nous apaisent ou nous calme ou nous aident a détourner notre mémoire de ces horreurs sur les animaux.. moi aussi j’ai manger de la viande vous savez, et c’est trop tard pour moi, je culpabilise de ces crimes envers eux alors que je me pensais innocent mais non… je fait bien partie de cette espèce criminelle et barbare, alors, on essai se se rassurer comme on peut et oui.. j’ai un ami chien, je ne lai pas vu depuis longtemps il me manque beaucoup mais je sais qu’il m’aime, et ça, ça m’apaise, voila..)
    Sur ce, je vous souhaite une bonne journée, madame l’Elfe :)

  4. Très sympa visiblement, j’y aurais fait un tour sans déplaisir malgré ma non-végétitude.

    Mais juste… Pourquoi Veggie « pride » ? Oo

    Je n’ai pas le souvenir d’une quelconque haine ou discrimination des végétariens dans la société, pas plus que d’un quelconque « vegan shaming » qui justifierai une « fierté » en contrepartie :o

    • Peut-être parce que tu n’es pas végétarien.
      Chaque végétarien connait le petit rire moqueur, la petite remarque blessante au repas de famille ou au travail. Voire même de longues argumentations visant à te prouver que ton engagement est ridicule, infantile, régressif, sans objet.
      Il existe même des sites anti-végétariens ou anti-vegan.

      Mais ce n’est pas vraiment le principal problème de la végéphobie. Personnellement ce genre de choses a réussi parfois à m’agacer, mais sans plus. La végéphobie a des effets concrets sur la vie des gens. Elle prend aussi la forme d’une négation de la possibilité d’être végétarien. Comme sur le site du PNNS: « ne suis surtout pas ce régime, tu aurais de graves carences » (sic). De graves carences en quoi? Aucune source scientifique ne va dans le sens de cette affirmation péremptoire. Les « experts » français interdisent donc le véganisme (alors que dans d’autres pays on l’encourage pour des raisons de santé). Cela a des conséquences sur la vie des personnes végétariennes/véganes: on leur interdit l’accès à une alimentation équilibrée, à des conseils diététiques adaptés à leurs convictions… De nombreux médecins se contentent de dire « vous avez qu’à manger de la viande », ce qui est contre la liberté de conscience des végétariens. Face à un problème de santé, certains médecins vont l’attribuer au végétarisme, sans le moindre indice scientifique permettant d’aller dans ce sens, ce qui peut être dangereux pour le patient.
      Les véganes disposent d’une information médicale de très mauvaise qualité et sont obligés de piocher des infos à droite et à gauche sans forcément avoir les connaissances et la culture scientifique nécessaires pour démêler le vrai du faux. C’est un problème de santé publique.

      Enfin j’arrête là parce que je pense que je vais écrire un article sur le sujet.

    • « Je n’ai pas le souvenir d’une quelconque haine ou discrimination des végétariens dans la société »

      Je crois que la discrimination contre les vegans est l’une des nombreuses raisons qui m’ont fait quitté le monde merveilleux du monde du travail (lol)

  5. Ping : Végéphobie II | Les Questions Composent

Les commentaires sont fermés.