Pharaoh Bug

Je vous présente Pharaoh Bug

Cette image n’est pas truquée.

C’est un insecte, apparemment un hétéroptère (un genre de punaise) que j’ai photographié dans une rue de Montpellier.

Vous trouvez pas qu’il a un petit air de… Ramsès II ?

Vous trouvez pas aussi qu’il a un petit sourire énigmatique? Et vaguement goguenard?

Je sais pas ce que captent ses antennes, mais si y avait un OVNI dans le coin qui envoyait signaux top secret, c’est surement là qu’ils arriveraient.

Moi quand je le regarde, je me dis qu’il connait le sens de la vie et qu’il se fout de ma gueule.

 

Pharaoh Bug sait tout.

Pharaoh Bug ne dit rien.

Pharaoh Bug vous emmerde.

Sur la liberté

Villes de pluie

Comme s’efface au crépuscule du soir un secret

Fuir le monde

Et le fuir comme un déserteur

Sans scrupules et sans regret

Comme un lâche

Totem éternel et factice

Qui dit aux hommes qui passent

« Croyez en moi »

Dieu déchu, libre et solitaire

Et libre à jamais plus que tout

Des idoles devant lesquelles se prosternent les hommes

La seule vérité est celle qui sort de ma bouche

La seule vérité est celle qui m’ouvre l’esprit

Car les oiseaux ouvrent leurs ailes

Pour s’envoler au-dessus de tout.