Un Begonia nenuphar

Begonia nenuphar : entretien, arrosage, bouture

Les plantes à fleurs d’intérieur donnent une touche naturelle à votre décoration. Pour cette raison, elles doivent être sélectionnées avec goût et suivant des critères d’entretien. Un bégonia nénuphar, facile à cultiver et agréable à voir se développer, peut convenir à tous les styles décoratifs. Découvrez comment vous occuper de cette variété de plante exotique et décorative.

Description de la plante

Le Bégonia nénuphar est surtout considéré comme une plante d’intérieur. Elle peut toutefois s’adapter à l’extérieur à condition de ne pas subir de manière abusive et durablement les effets des rayons solaires. Son aspect présente de belles feuilles vertes et rondes qui se développent au fur et à mesure que la plante grandit.

À la floraison, plusieurs hampes apparaissent et laissent éclore de magnifiques fleurs à teintes roses et blanches. Elles sont de petite taille, mais très belles et contrastent agréablement avec les feuilles, beaucoup plus larges. Cette variété se développe en pots de terre cuite de préférence et sur du terreau.

Entretenir le bégonia nénuphar

Le végétal, originaire des régions humides et tropicales chaudes, provient d’Amérique du Sud. Encore appelé bégonia erythrophylla, il désigne une plante vivace qui se cultive et s’entretient assez aisément. De la famille des bégoniacées, elle nécessite juste un petit coin ensoleillé et peu d’espace pour être tenu en bon état.

Cette plante peut aussi être sortie en été pour jouir des rayons solaires. Néanmoins, l’exposition doit être de courte durée pour ne pas affecter les feuilles qui restent tout de même sensibles. Trop exposées, ces dernières pourraient brûler, surtout si elles ne bénéficient pas d’un léger ombrage de temps en temps.

Arroser sa plante d’intérieur ou d’extérieur

Les apports en eau seront moyens. Ils ne doivent pas dépasser une à deux fois par semaine en saisons chaudes (été) et deux à trois fois par mois en saisons froides (hiver). Un terreau détrempé ou sec peut engendrer quelques perturbations de son développement. Cela se manifeste par un brunissement inhabituel des pointes des feuilles.

Dans le cas où le plant est oublié en plein soleil, les mêmes symptômes peuvent apparaître. L’erythrophylla est un végétal vivace qui s’acclimate en intérieur qu’à l’extérieur des habitations. Quelques heures d’exposition par jour suffisent pour une croissance normale. Lorsque l’air ambiant devient trop sec, il peut être nécessaire d’humidifier le feuillage.

Ce végétal décoratif peut sembler capricieux lorsque vous le découvrez pour la première fois. En effet, il ne tolère ni le manque ni l’excès d’engrais. C’est important de respecter le dosage pour éviter de voir jaunir les feuilles. En quelques mois, la plante n’aura plus aucun secret à cacher.

Faire la plantation ou le rempotage

Cette tâche est facile à réaliser même pour une jardinière inexpérimentée. Gardez à l’esprit de toujours laisser des billes d’argiles au fond du nouveau pot à utiliser. Une telle précaution permet d’assurer un drainage optimal. Veillez simplement à ce que le réceptacle soit plus gros que le précédent.

Retirez la plante de l’ancien pot. Pour cela, il suffit de la retourner et de tirer le récipient. Cette opération est généralement nécessaire tous les deux ans. Attendez janvier ou février, après la floraison, afin de ne pas manquer ce beau spectacle. Ensuite, grattez la motte retirée du pot pour décoller les racines sur le contour.

Mettez un peu de terreau par-dessus des billes d’argile et déposez-y votre bégonia en veillant à le disposer au centre. Il faut maintenant compléter du terreau tout autour de votre plante pour remplir le nouveau pot. Pensez à tasser le terreau avec vos doigts et ne pas y laisser de poches d’air. Un arrosage généreux sans laisser de l’eau stagner dans le pot devra alors être effectué. Optez pour une soucoupe, plus adaptée qu’un pot traditionnel.

Préparer un bon mélange de rempotage

Pour planter et favoriser une bonne croissance de votre bégonia, un bon mélange de rempotage sera la meilleure alternative. Afin qu’il soit bien riche, préparer des quantités égales de feuilles décomposées, de tourbe et de terreau. Mélangez et humidifiez votre préparation. Cette composition est idéale pour que la plante y puise toutes les substances nutritives dont elle aura besoin.

Bouturer le bégonia nénuphar

Il est souvent nécessaire de reproduire ou multiplier une plante pour les disposer à différents endroits. Avec cette astuce, vous pouvez permettre à d’autres personnes de posséder ce végétal en participant notamment à des échanges. La robustesse du bégonia nénuphar permet de le bouturer en se servant de feuilles ou de fragments de rhizomes.

Un petit matériel de travail sera nécessaire. Préparez un greffoir (ou couteau tranchant), une terrine, du gravier, de la tourbe, du sable, du fil de fer et un pulvérisateur. Pour commencer, sélectionnez les feuilles saines et coupez franchement et sans blessures avec 2 cm de tige (pétiole).

Si vous optez pour des rhizomes, préférez ceux portant de jeunes feuilles. Il faut couper 4 à 6 cm de longueur de manière franche et sans lambeaux. Préparez une terrine (10 cm de profondeur) percée de trous. Disposez du gravier de 2 cm d’épaisseur pour former une couche drainante.

Pour les feuilles, à l’aide de petits trous fins, enterrez complètement le pétiole et tassez tout autour. Les rhizomes quant à eux seront positionnés à plat et accrochés par des bouts de fil de fer. Après avoir arrosé d’une fine pluie (au pulvérisateur), il faut 5 à 6 semaines, entre 18 et 20 degrés de température, pour le début de l’enracinement.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.