C’est quoi un paon albinos ?

L’univers des animaux regorge d’une diversité d’espèces. Ainsi, l’albinisme existe partout dans la nature. Il est très rare chez la population animale, mais est quand même courant. C’est le cas du paon albinos qui surprend continuellement la plupart des personnes qui l’aperçoivent. Qu’est-ce donc un paon albinos ? Découvrez dans cet article toutes les informations à retenir sur cet animal assez rare.

L’origine du paon albinos

De nos jours, aucune trace n’a été trouvée sur l’apparition du premier paon albinos. Tout au long du 19e siècle, des espèces avec des tâches blanches sur le plumage ont été découvertes. En divisant et en entrecroisant ces espèces, les humains ont été à l’origine de l’agrandissement partiel ou total du paon albinos. Son albinisme est dû à la concentration inférieure de mélanine présente dans le plumage.
Le paon albinos, en plus de sa couleur, est plus sensible aux facteurs qui affectent son espèce. Ain-si, l’exposition à des facteurs de stress peut être mortelle pour le paon albi-nos. Ces facteurs sont en général l’humidité, la baisse soudaine de température, et d’autres… le taux de mortalité étant élevées chez la population des paons albinos empêchent ceux-ci de se reproduire.

Les caractéristiques physiques

Au plan global, les paons font partie de la famille des faisans. Tous les oiseaux terrestres de l’ordre des Galliformes sont également apparentés à eux. Chez les paons, il existe trois (3) différentes espèces.
• Le paon du Congo,
• Le paon spicifère,
• Le paon bleu.
A priori, seulement trois espèces peuvent donner naissance à des spécimens de paon albinos. Il se caractérise par une couleur blanche de son plumage. Ces espèces ne sont pas uniquement similaires pour cette raison, elles ont également des caractéristiques entre elles et avec des spécimens albinos. Au nombre de ceux-ci il y a :

La tonalité explosive

La mutation qu’est l’albinisme a rendu l’animal et le paon de manière plus spécifique, complètement blanc à l’exception de ses yeux. D’autres Paons ont des tons bleus, verts forts et irisés.

L’alimentation

Les paons albinos sont omnivores. Ils se nourrissent donc de compléments à base de céréales dont ils raffolent. Aussi, ils se nourrissent également de plantes, d’insectes prélevés dans les jardins, ou de petits vertébrés. Au nombre de ces vertébrés, il y a les reptiles et les amphibiens. En effet, un paon albinos d’âge adulte en bonne santé consomme environ 600g de nourriture en journée.

L’espérance de vie

D’après les éleveurs, il a été observé que l’élevage du paon albinos en captivité augmente son espérance de vie. En les laissant dans la nature, les paons souffrant de la mutation qu’est l’albinisme ont une durée de vie relativement courte.

Le dimorphisme sexuel

Chez le paon albinos, les mâles sont plus gros. Ainsi, ils ont une queue spectaculaire que ce soit pour son diamètre ou pour sa coloration frappante et originale. Avec cette queue, le mâle joue et fait la roue. En effet, le principal but de ce manège est évolutif. Cela est dû au fait qu’ils cherchent à attirer l’attention des femelles. A la fin de la période de reproduction, le mâle perd de manière progressive les plumes de sa queue. Celles-ci ne repousseront que lors de la période de reproduction qui suivra.

Le chant qui est semblable à celui d’un félin

Le chant du paon albinos est semblable au miaulement des chats. En effet, celui-ci est audible à des dizaines de mètres. Il peut également être similaire aux graillements. Ce chant varie en fonction des instants. Ainsi, en période de fécondation qui se déroule de Février à Mai, les paons sont en alerte perpétuelle. Par ce fait, ils ont tendance à crier au moindre bruit ou à une présence suspecte. Ils peuvent ainsi correspondre à l’expression de l’angoisse face à la solitude ou à un appel à la solitude.

La spiritualité du paon albinos

Les animaux sont utilisés dans les cultures des régions à cause des caractéristiques qui leur sont propres. Ainsi, le paon albinos est utilisé dans les cultures hindoue et chrétienne. En effet, il y est considéré comme un symbole d’immortalité. Du fait de la stabilité du nombre de paons albinos, l’espèce a été classée dans le groupe des animaux moins préoccupants.

Laisser un commentaire