Ces araignées qu’on avale

Epeire Diademe

 

Voici un florilège de citations trouvées sur internet, sur le thème « les araignées qu’on avale en dormant ». Les fautes de frappe, de syntaxe et d’orthographe sont d’origine.

 

« on avale trois araignées par an pendant notre sommeil m’a-t-on dit »

« une étude a prouver que dans 1 année un humain gobe 3 araignées dans son sommeil. »

« Eh vous êtiez au courant qu’on mange sept araignées en dormant en un vie ?! »

« On avale en moyenne une dizaine d’araignées par an pendant notre sommeil ! »

« Il parait qu’au long de notre vie, nous avalons en moyenne plus de dix araignées durant notre sommeil! »

« Pendant la durée moyenne d’une vie, une personne avalera 70 insectes et 10 araignées en dormant. »

« Saviez vous que dans une vie on avale une bonne vingtaine d’araignées dans notre sommeil ? »

« Il parrait que nous avalons au moin une fois dans notre vie une araignée pendant notre sommeil »
« Oui parce que j’avais lu que par an, on avalait dans notre sommeil en moyenne 12 insectes et autres mini araignées. »

« (Saviez-vous) Que pendant toute votre vie en dormant vous avalerez environ 70 insectes et 10 araignées? (Miam!) »

« on avale 50 insectes et 3 araignées en dormant en moyenne dans une vie« 

« On en mange environ 10 dans notre vie … »

« 11) La plupart d’entre-nous a mangé une araignée en dormant. »

« l emission disait qu on avalait je ne sais combien d araignee dans notre vie …en dormant… »

« on estime à 8 le nombre de ses bestioles que l’on avale en dormant tout au long de notre vie! beurk… »

« Et vous savez qu’un être humain avale en moyenne 10 araignées dans sa vie? »

« En moyenne, chaque être humain avale 7 araignées en dormant dans sa vie« 

« Statistiquement, on mage 10 araignées en dormant pendant toute notre vie! »

Auto-défense:

« J’en ai pas peur, mais j’ai pas envie de les avaler pendant la nuit, donc dès que j’en vois une, j’lui fais la peau sans regret ni remord.

Et enfin, la cerise sur le gâteau à huit pattes:

« Sur les 8 araignées avalées en dormant au cours de votre vie, l’une d’elles va essayer de ressortir cette nuit entre 3h et 5h »

 

Que pouvons-nous apprendre de ces informations? Voici plusieurs éléments de réflexion.

Tout d’abord, j’ai trouvé ces citations sur des blogs et des forums, plusieurs personnes demandaient des sources, qui n’ont jamais été données.

Devant la variation du nombre d’araignées (en gras) que nous sommes censés avaler, nous ne pouvons qu’être perplexes. Voici une manière simple de ranger ces informations par ordre croissant d’araignées:

 

1) Nombre d’araignées mangées au cours de la vie

Au moins une, 3 (+50 insectes), 7, 7 et demi (ou 8 dont une qui sort), 8 (araignées et insectes), 10, 10, 10, 10 (+70 insectes), 10 (+70 insectes), plus de 10, une bonne vingtaine,

2) Nombre d’araignées consommées annuellement:

3, 3, 10, 12 (araignées et insectes).

3) Inclassable:

nombre indéfini au cours de la vie, et risque latent d’avaler toute araignée présente dans la maison.
On peut également partager ces affirmations en trois catégories:

-Nombre X d’araignées

-Nombre X d’araignées + Nombre Y d’insectes

-Nombre X d’araignées et d’insectes confondus
Ce qui donne les statistiques suivantes, sur la base d’une espérance de vie de 80,97 ans (espérance de vie moyenne pour la france, source Wikipedia):

Minimum: 1 araignées, 0 insectes

Maximum (araignées seulement): 809,97

Maximum (araignées+insectes); 971, 54

Moyenne (araignées):  99,61 au cours de la vie, soit 1,23 par an

Moyenne (araignées+insectes): 170,28 au cours de la vie soit 2,10 par an

Ecart-type (araignées): 221,16 (au cours de la vie)

Ecart-type (araignées+insectes): 304,64 (au cours de la vie)

Nombre revenant le plus souvent: 10 au cours de la vie soit 0,12 / an

 

Maintenant, intéressons-nous à la façon dont l’information est introduite:

« m’a-t-on dit »             x1

« Une etude a prouver que »  x1

« Il parait que »            x2

« Saviez-vous que »          x3

« J’avais lu que »           x1

« L’émission disait que »    x1

« On estime à »              x1

Affirmation empirique      x10

 

On peut donc regrouper les sources ainsi:

« on » (occurences: 2), un truc écrit quelque part (1), Une étude (1), une émission (1), aucune source (15).

 

Ces croyances soulèvent de nombreuses questions. Que croit-on exactement? Qui s’est déjà réveillé avec une araignée dans la bouche? Quel mécanisme étrange nous empêcherait de nous réveiller alors qu’une araignée se promène dans notre bouche, et nous obligerait par contre à déglutir sans que cela affecte notre sommeil? Qui efface notre mémoire des araignées avalées? Est-ce un complot? Pourquoi les araignées se suicident-elles dans nos bouches? Pourquoi le font-elles seulement quand nous dormons? Ce comportement est-il acquis ou inné? S’il est inné, pourquoi n’a-t-il par été supprimé par la sélection naturelle? S’il est acquis, comment une araignée décide-t-elle de se suicider dans une bouche d’humain qui dort? Dans les deux cas, comment fait-elle pour ne jamais se tromper et ne jamais entrer dans la bouche d’un humain qui somnole? Sur les 40 000 espèces d’araignées, lesquelles sont avalées le plus souvent? L’apport protéique que constitue l’ingestion nocturne d’arachnides a-t-il une influence sur notre santé? Si oui, faut-il dormir dans une zone riche en araignée en cas de compétition sportive? Et en cas de régime, faut-il débarrasser sa chambre des habitants à huit pattes? Peut-on imaginer le protocole d’une étude scientifique qui puisse établir combien d’araignées un humain avale au cours de sa vie? Cette étude au protocole mystérieux est-elle tenue secrète et révélée seulement à quelques élus à l’orthographe approximative?

 

Voici la seule source sérieuse que j’ai trouvée sur la question, source qui affirme (quelle surprise!) que c’est du pipeau:

Spiders inside her
Une traduction approximative:

« Dans un article de PC Professional de 1993, la chroniqueuse Lisa Holst écrivait à propos de listes ubiquistes de « faits » qui circulaient par e-mail et comment ils étaient rapidement acceptés comme vrais par des destinataires crédules. Pour démontrer ses dires, Holst proposa sa propre liste de « faits » aussi ridicules les uns que les autres, parmi lesquels la statistique citée ci-dessus, selon laquelle une personne avale en moyenne 8 araignées par an, qu’elle avait prise dans une collection de croyances communes imprimée dans un livre de 1954 sur le folkore des insectes. »

 

Pour conclure…

J’ai une certaine fierté dans ma vie par rapport au fait que je ne me rappelle pas avoir tué une araignée.

Cette recherche est le fruit d’une réflexion que j’ai eu, suite à une discussion avec une personne qui écrase systématiquement les araignées qu’elle rencontre chez elle, chose que je ne comprenais pas. Laquelle m’a alors affirmé qu’on avalait des araignées pendant notre sommeil, et qu’il valait donc mieux les tuer.

Je pense qu’il vaut mieux laisser la question en suspens: pourquoi tuons-nous les araignées?

 

Photo: « La traqueuse de nuages ». Epeire Diadème,

prise à Iselwald (Suisse) en 2009. Par l’elfe ©

48 réflexions au sujet de « Ces araignées qu’on avale »

  1. Ton travail de compilation sur ce sujet est épatant ! Quel courage ! Mais ce doit être désespérant d’en venir à constater que la connerie a de beaux jours devant elle.
    Les araignées, faucheux, collemboles, guêpes et autres petits insectes ont du souci à se faire…

  2. Pourquoi les tuer? Parce qu’elles sont moches; parce que c’est un challenge(ce n’est jamais aussi simple qu’on le voudrait), parce qu’elles mordent, et ça c’est un fait, ça arrive à tout le monde. Ces débiles essayent de nous digérer vivants en plantant leurs mandibules enduites d’enzymes quand on est au plumard. Pourquoi là? Parce que plus on reste à un endroit immobile, plus on risque de croiser l’ennemi qui vit dans les environs. Pourquoi y aurait-il plus de salopes de ce type dans les chambres? On y dort, travaille, donc on y passe plus de temps, et donc les peaux mortes s’y déposent et forment une source abondante de nourriture, et pour les acariens, et pour les araignées moisies. Je m’emporte, désolé. ;)

  3. Beau travail.
    J’avais entendu parler de ça à la télé, il y a des années dans une émission très culturelle (TFOU, j’avais 10ans à tout casser), ils disaient qu’on avalait au moins une vingtaine d’araignées dans notre vie. Jusqu’à maintenant je l’ai toujours cru. J’en ai jamais tuée(volontairement) pour autant. C’est complètement idiot.

    • Ben carrément, même si on avalait des araignées pendant notre sommeil sans JAMAIS s’en rendre compte, ce serait pas si terrible… Mais les gens ont des peurs bêtes « hiii araignéess beuuurk »…

    • Alors, euh, en tant que phobique (pas des araignées, m’enfin, étant donnée que je suis phobique (d’un autre insecte, mais on s’en tape), je comprends les arachnophobes) je peux expliquer certains comportements (pas tous, cependant).

      Quand on est arachnophobe (pour rester dans le sujet), on développe une peur irrationnelle. Elle n’a aucune logique mais elle est bien présente. Le sujet de la peur paralyse et peut, en cas extrême, provoquer de sévères crises d’angoisses. Les phobies peuvent se combattre (grâce à diverses thérapies) mais c’est long et compliqué (et cher, aussi). Cela ne justifie pas qu’on tue les araignées, mais ça peut fournir une explication. Pour les phobiques, avoir un comportement juste et rationnel en face de l’objet de leur phobie est extrêmement difficile.

      A ne pas juger trop durement, donc.

      • Merci (c’est pas que ça m’arrange d’en tuer, je n’aime même pas du tout ça mais parfois j’en arrive à une telle extrémité quand ma peur est trop forte (je sais, c’est bête, mais me le dire ne changera rien à ma phobie, je dirais même que c’est loin d’être la meilleure façon de la guérir)). Sinon on tue plus certainement un paquet d’araignées (entre autres) lors d’une longue balade en forêt, par exemple…

    • Moi, je les écrases sans culpabiliser pour autant.
      J’habite dans les bois, mon jardin est une forêt & chez moi, les araignées ca ne manque pas.. Surtout dans ma chambre (qui est pourtant la mieux rangée et je n’y passe pas autant de temps que ca).
      J’en ai eu mare de devoir les écrasés et les voire se suivre chacune leur tour, leurs pattes et leurs poils me répugnent, je trouve ca dégoutant, je n’en ai pas peur mais je trouve ca moche et affreux !
      On m’a dit qu’un homme avait vécu avec une araignée dans la tête, je n’y ai pas trop cru, mais ca me stresse un peu pour autant.
      Donc ne dites pas que l’on est bête a avoir peur comme ca, c’est comme ca c’est la vie.

        • Ha ha ça me fait bien rire de voir tout ces gens théoriser sur ce mythe qui doit provenir d’une histoire destinée à faire peur aux enfants… : l’histoire des monstres sous le lit ou dans le placard et l’histoire dérivée des araignées qui vont entrer dans notre bouche pendant qu’on dort…sûrement même pour y pondre leur œufs !!!!
          Alors je me demande combien d’étude ont été faites sur la théorie des monstres sous le lit en comparaison avec la théorie des araignées avalées ??

      • Vivre avec une araignée dans la tête : on appelle ça « avoir une araignée au plafond », et c’est une métaphore.

        Métaphore s’appliquant remarquablement bien aux gens qui tuent aveuglément des bêtes inoffensives (en tout cas si tu habites en France métropolitaine elles le sont).

        Je suis donc au regret de te dire que tu peux stresser : tu vis bel et bien avec « une araignée dans la tête ». Bonne journée :)

  4. Merci pour cette revue de question fort intéressante sur le thème de l’absence totale de sens critique de certain internautes. En croisant la 20 ième arachnide de la journée dans ma cuisine, je m’interrogeait sur l’espérance de vie de l’araignée « domestique » (c’est comme ça qu’on l’appelle, non ?). Je me fous de les avaler dans mon sommeil (je mange beaucoup, je suis assez active, et j’ai un grand besoin en protéines). Ferrue de statistique prédictive, jj’essaie juste de savoir si la multiplication des toiles dans ma maison, au dessus de mon bureau, dans la douche, dans les casseroles, enfin partout où les citadins n’imaginent pas que les araignées puissent se multiplie, est exponentielle. Alors c’est vrai, je suis moche, je fais plus de 1 cm au garrot, mais en vertu du principe de sélection naturelle, seules les plus intelligentes survivent.
    Mais à l’occasion, si vous faites une étude sérieuse sur l’espérance de vie des araignées domestiques, je suis preneuse, car je n’ai toujours pas de réponse. merci

  5. salut Elfe !

    j’ai découvert ton site hier, que je trouve épatant ! j’aime beaucoup le ton, et les réflexion/analyses ; cet article sur les araignées qu’on avale en dormant est intelligeamment désopilant ! et en plus, l’interrogation est née du soucis du meurtre gratuit des araignées !
    Un autre article quej’ai bien aimé, c’est celui sur le prétendu « flexitarisme » que promeut l’Express ; est-ce qu’on pourrait le reprendre sur le site vegepobia.info ? C’est qu’il présente une excellente analyse d’un cas parmi cent mille de végéphobie appliquée !

    Si tu es ok, dis-le moi par mail : y.bon@free.fr !

    bises, et merci pour ton site !

    yves

  6. Bonsoir !
    J’ai lu un bouquin d’un américain A.J. Jacobs, « L’année ou j’ai vécu selon la bible » dans lequel il explore l’ancien et le nouveau testament, et s’attache à suivre tous les commandements qui y sont recensés au pied de la lettre, pas seulement les 10 plus connus, mais aussi ceux qui apparaissent au fil du texte : être fécond et multiple, ne pas raser les coins de sa barbe, lapider les adultères, etc… et bien sur les règles régissant l’alimentation. A ce propos, à un moment de son aventure, il trouve le site internet de la « Food and Drug Administration » sur lequel sont recensés les « quantités naturelles et inévitables d’insectes pour chaque type d’aliment »
    Voila peut être d’où sont tirées les informations des internautes que Troll a pris le soin de regrouper
    Si vous avez un très bon niveau en anglais, vous pouvez vérifier vous même. Personnellement j’ai cherché et pas trouvé, je fais donc confiance à l’auteur dont le texte est traduit. J’ai donc (en complément des 3 araignées/an/pers.) : 100g de sauce à pizza peuvent contenir jusqu’à 30 oeufs d’insectes, 100g de champignons égouttés peuvent compter 20 asticots ou plus, et pour 10g d’origan, 1250 fragments d’insectes ou plus.
    Bon app’ !

    • Salut!

      C’est très intéressant et finalement il est possible qu’on avale des insectes quand on mange puisqu’il y en a partout. (je pars du principe qu’il vaut mieux faire sa nourriture soi-même, mais ça ne doit pas vraiment empêcher de manger quelques bestioles avec).

      Il y a peut-être de cela dans cette rumeur, mais ce n’est pas exactement la même chose que des araignées qui se glisseraient subrepticement dans notre bouche pendant notre sommeil! (des araignées plus que des insectes, comme par hasard, ce qui n’est pas très logique). D’ailleurs le lien que je donne explique bien l’origine de la rumeur.

      Bref comme je suis vegane je me suis parfois posé la question des insectes et autres petits acariens qu’on tue en ramassant des salades, en marchand dans l’herbe, en nettoyant son tapis, ou en respirant ou en mangeant. Mais c’est la vie! Je dirais qu’on ne peut rien faire contre ça, donc je ne vois pas l’intérêt de m’en soucier. Les jaïns ont l’habitude de respirer avec un voile devant la bouche pour éviter d’avaler des insectes, mais ils doivent tout de même en tuer un certain nombre sans le savoir car ils ne peuvent faire autrement… L’ahisma n’est vraiment pas simple.

  7. Après 3h de recherche sur Internet pour trouver la source exacte de ces histoires d’araignées, je fini sur ton site pour découvrir que c’est un fake, et qu’il n’y a aucune étude sur le sujet. Mais pourtant, suis-je la seule personne au monde à avouer qu’il m’est déjà arrivé de me réveiller avec une araignée (et pas toute petite) dans la bouche? Bon d’accord je dormais dans une pièce envahie par ces charmantes bestioles mais ça prouve que ce n’est pas complètement impossible…
    A part ça ton site est très intéressant, je viendrais y faire un tour de temps en temps.

    • Ca alors c’est dingue! Comme quoi, y a des araignées vraiment stupides.

      Merci de ta visite! je suis contente d’avoir répondu à tes interrogations ^^

  8. Ping : L’auto-flagellation | Les Questions Composent

      • ON m’avait dit qu’à la télé ON parlait d’une étude scientifique (attention c’est du sérieux !) estimait que cette araignée-loup avalée était, dans 15% des cas, responsable de la rage (ben oui, loup = rage, logique implacable), et dans 1% des cas le dormeur se réveillait avec des oreilles pointues et une furieuse envie de tartare la pleine lune suivante.

        Dans les 84% restants, la personne se réveillait juste en toussant, parce qu’avaler une bêbête de la taille d’une grosse gélule avec huit pattes sans le vouloir en position couchée, ben il y a plus évident.

        Conclusion : Ne t’en fais pas, les études sanitaires sont formelles : le taux de risque reste de l’ordre de celui de s’écraser un doigt à cause d’un malencontreux coup de requin marteau.

  9. Ping : Google, mon ami | Les Questions Composent

  10. L’elfe wrote : « selon laquelle une personne avale en moyenne 8 araignées par an, qu’elle avait prise dans une collection de croyances communes imprimée dans un livre de 1954 sur le folkore des insectes »
    Que font les araignées dans un livre sur les insectes ?
    Ce sont certes deux arthropodes mais les insectes ont 6 pattes et les araignées en ont 8.
    Leur corps des arachnides est toujours en 2 parties (abdomen et céphalothorax). Les insectes en ont 3 composés de 6 à 11 segments.
    Fin de la parenthèse.
    Cordialement

  11. Bonsoir,
    Mes mais m’ont dit qu’on avaler 4 araignées par an, je me suis donc rensseigner car ça me ficahit la trouille et puis je suis tomber sur ton site. Tu m’as bien renseigner sur se sujet. Merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>