Comment enlever une cheville Molly ?

Une cheville Molly est un dispositif utilisé pour la fixation d’objets sur un matériau donné. Il possède un système d’ancrage unique qui garantit une résistance optimale et réduit de façon considérable les risques d’arrachement. Cette fixation durable est traitée avec une solution anticorrosion garantie longue durée. Elle doit être retirée après utilisation pour ajuster l’objet fixé. Pour l’enlever, il existe plusieurs solutions à portée de main.

Qu’est-ce que la cheville Molly ?

La cheville de fixation Molly est un objet d’expansion métallique équipé d’ailettes. Il est utilisé pour fixer des objets sur des matériaux creux comme le papier journal, le placo-plâtre et la brique. Son corps en acier est composé de plusieurs éléments, dont la tête appelée collerette et les branches cintrées désignées par ailettes. Les autres parties de la cheville sont l’écrou cylindrique, la vis et les renforts (qui soutiennent les ailettes).

Ses avantages

La cheville collerette est utilisée comme point de fixation pour disposer des charges sur les murs en placo et en plâtre. Encore appelé cheville pour placo, cet outil possède un diamètre qui s’augmente en fonction de la résistance désirée. Ce dernier permet d’accrocher des objets ayant un point inférieur ou égal à 40 kg. Il peut s’agir d’étagères, de meubles de cuisine ou encore de téléviseur pour écran plat.

Les différents types

Pour éviter d’éventuelles déconvenues pendant l’arrachage, il a été conçu différents types de chevilles Molly. Ces derniers sont relatifs au matériau de fabrication du mur et au poids à supporter. Il existe essentiellement la cheville Molly classique, l’autoforeuse et l’autoperçante. Quel que soit le modèle utilisé, il vous faudra un petit outil pratique pour retirer la cheville après utilisation.

Il est généralement utilisé une pince pour cette tâche. En effet, une fois enfoncées, les ailes de la cheville se déploient pour s’accrocher au dos de la plaque et les points d’appui sont démultipliés. Ainsi, il faudra chercher des solutions pour enlever la cheville Molly dont les ailettes sont maintenues derrière le support.

Le retrait de la cheville Molly

Il est souvent difficile de retirer la cheville sans faire des dégâts. Les supports comme le mur, les faux plafonds et les cloisons en placo sont en effet très fragiles et peuvent être endommagés si vous retirez l’outil avec force. Ainsi, les chevilles Molly ont été conçues de manière à faciliter l’enlèvement après fixation. Il suffit généralement de retirer la tête de la cheville pour la séparer du reste de l’outil.

Pour y arriver, de nombreuses astuces permettant de désolidariser la tête de la cheville sans faire des dégâts sur le mur cheville sont disponibles. Par la suite, ils font tomber la partie avec ailettes derrière la brique ou la plaque pour qu’elle n’endommage pas le support en sortant. Il ne restera alors que le trou à reboucher et à peindre.

Quel matériel pour retirer la cheville Molly ?

Pour retirer la cheville Molly d’un support, vous devez détacher la collerette visible du reste du corps métallique. Vous pourrez avoir besoin de plusieurs outils pour effectuer le retrait. Ces derniers sont généralement accessibles à tous les bricoleurs. Il peut s’agir :

  • D’un marteau et d’une visseuse pour enlever la vis de la cheville ;
  • D’un tournevis plat ;
  • D’une perceuse munie d’un foret de diamètre adapté à la cheville ;
  • D’un tournevis simple et d’une pince.

L’outillage nécessaire une fois rassemblé, vous pouvez à présent utiliser différentes techniques pour retirer votre cheville à expansion sans abîmer le mur.

Les méthodes pour enlever une cheville Molly

Il existe différentes solutions pour retirer la cheville Molly d’un mur de sa maison. Vous pouvez casser la tête de la cheville si vous désirez conserver le reste du corps dans le mur. Il est également possible de pousser la cheville à expansion métallique pour la faire tomber ou simplement la recouvrir de mastic pour faciliter le retrait.

Pour retirer la cheville Molly avec un tournevis plat, il faut dévisser et retirer la vis de l’outil puis repérer l’emplacement de la patte de fixation. Vous devez ensuite ôter la collerette avec le tournevis, enlever les restes avec une pince et pousser le corps de la cheville pour la faire tomber derrière.

Le retrait avec une perceuse consiste à percer jusqu’à la partie du corps creux pour faire tomber le morceau à ailettes. La collerette sera ensuite retirée avec le foret. Pour enlever la cheville avec le marteau, il suffit de visser la vis en place et taper celle-ci pour désolidariser la collerette de la partie à ancrer. La cheville métallique tombera ainsi derrière le mur.

Laisser un commentaire