Anthropomorphisme : qu’est-ce que c’est ?

L’Anthropomorphisme est dérivé de deux mots grecs : morph, qui signifie forme, et anthropos, qui signifie humain. Le terme anthropomorphisme désigne l’attribution de caractéristiques humaines à des objets vivants ou inanimés.

Cela inclut les phénomènes naturels, les animaux, les plantes, ainsi que les objets et les concepts. C’est par le biais de la littérature que les personnages se voient attribuer des traits et des motivations d’humains.

Ainsi, le langage familier recourt souvent à l’anthropomorphisme, même sans s’en rendre compte, par exemple lorsqu’il s’agit de désigner un chat offensé, ou de délirer. Leurs images sont souvent calquées sur celles des êtres humains pour les rendre plus réalistes.

L’anthropomorphisation est utilisée de plusieurs façons :

  • Le recours à l’anthropomorphisme est important pour l’intrigue et le contenu d’une œuvre littéraire. Il peut également constituer le point de départ de la composition du texte.
  • Il existe également des applications de l’anthropomorphisme dans l’imagerie religieuse et mythologique, comme les dieux égyptiens (dont les traits sont calqués sur ceux des animaux).
  • Dans la culture pop (bandes dessinées, films, animation) – utilisée pour mettre en évidence des caractéristiques spécifiques en les associant aux caractéristiques associées à un animal dont les caractéristiques physiques sont attribuées au personnage.
  • A un certain stade du développement de l’enfant, le développement de la compréhension conceptuelle est normal.

Un anthropomorphe, c’est quoi ? Un objet qui ressemble à un corps humain ou qui ressemble à un humain.

Pourquoi utiliser l’anthropomorphisme ?

Notre capacité à comprendre des entités complexes est renforcée par l’anthropomorphisme. Identifier les humains comme des objets non humains ou des animaux est une déshumanisation, le contraire de l’anthropomorphisme.

Personnification et Anthropomorphisme

Il n’est pas rare que ces deux mesures soient associées l’une à l’autre, et parfois elles sont même utilisées de manière interchangeable. La personnification consiste à donner des caractéristiques humaines à des objets inanimés, il s’agit donc d’une anthropomorphisation. Il est possible de les considérer comme des synonymes.

Anthropomorphisme et animaux

Si vous possédez un chien ou un chat, vous avez forcément fait preuve d’anthropomorphisme vis-à-vis de votre animal de compagnie. Il s’agit d’un comportement humain instinctif qui consiste à donner un sens à des comportements que nous ne pouvons parfois pas comprendre.

Il est courant d’entendre la phrase « il ne lui manque que le mot » lors de discussions avec des propriétaires de chiens ou de chat. C’est un fait que les chiens et les chats utilisent un certain nombre de moyens différents pour communiquer avec nous, les humains.

On dit que le chien a imité certaines des manières de l’homme au fil du temps en vivant à ses côtés, mais il y a aussi un côté positif à cela.

L’opinion publique est divisée sur la question de la communication entre les chiens et leurs maîtres : d’un côté, ceux qui pensent que les chiens comprennent tout de la même manière qu’un autre être humain, et de l’autre, ceux qui pensent que les chiens ne peuvent rien comprendre.

Il est évident que les deux versions sont excessives, tant pour les uns que pour les autres.

Il n’existe pas de langage dans lequel un chien puisse communiquer, et malgré ce que nous pensons, il ne comprend pas ce que nous disons.

En revanche, notre chiot est bien plus à même de connaître l’association entre nos paroles et nos ou ses actions et, surtout, il est plus que capable de comprendre le ton de notre voix, ce qui constitue un élément important du développement du chiot.

Tout au long de la dernière décennie, la relation entre l’homme et le chien s’est consolidée, donnant lieu à des situations que les experts appellent anthropomorphisme et zoomorphisme.

Le maître joue avec son chien en se baissant de façon rythmique, en frappant le sol et ses genoux avec ses mains et en balançant son corps tantôt sur un pied, tantôt sur l’autre. Les positions montrées ici sont très similaires à celles qu’adopterait un chien (zoomorphisme).

Les chiens sont connus pour imiter les enfants avec lesquels ils passent la plupart de leur temps (anthropomorphisme). Afin d’obtenir un gibier ou de la nourriture, il soulève sa tête du sol et place ses pattes avant devant son nez. Enfin, il lève la tête vers son épaule comme s’il était un enfant.

Les chiens et leurs maîtres manifestent beaucoup de ces types de comportements, qui contribuent à renforcer les liens entre eux.

Partagez votre amour

Laisser un commentaire