FOndation maison

Quelle Fondation pour une maison container ?

La maison container est une construction modulaire et écologique en plein essor. S’il est bien possible de bâtir ce type d’habitat sans poser des fondations, il est vivement conseillé de la faire pour la solidité de la construction. Découvrez les différents types de fondations adaptés aux maisons en conteneur.

Les facteurs déterminant le type de fondation

En réalité, la fondation est le socle de la maison container. Celle-ci est déterminée par la nature du terrain destiné à accueillir la construction.

Concrètement, les terrains varient d’une zone à une autre et subissent le plus souvent l’influence des circonstances météorologiques. Dans ce contexte, la terre peut connaître un éboulement ou une élévation. Ce qui rend, dans l’un ou l’autre de ces cas, la maison instable et, par conséquent, cause de dommages à cette dernière.

Déterminer la nature du sol d’habitation dès le début des travaux est donc important. Les sols renferment plusieurs compositions qui résultent des zones géographiques et n’ont pas les mêmes conséquences sur les habitations.

D’ailleurs, réaliser une étude géotechnique est aujourd’hui un impératif pour sécuriser le début du chantier ainsi que l’obtention des garanties du projet.

Par exemple, un sol argileux peut se déformer sous l’effet de l’humidité. Ainsi, si une étude du sol est faite avec minutie, cela permettra de savoir quelle fondation mettre en place pour la construction de la maison container.

Voir aussi la durée de vie d’une maison container.

Une maison contenair

Les différents types de fondations pour une maison container

Il est clair que la fondation est un élément indispensable dans la construction d’une maison. C’est donc un point important de toute construction de maisons containers. Voici quelques types de fondations pour maison en conteneur en fonction du type du terrain.

La fondation en dalle de béton

La fondation en semelle de béton se révèle comme un choix classique et superficiel. Cette fondation est l’une des plus sûres pour ce type de construction. Ces semelles sont en béton armé ou non.

Pour l’obtenir, le technicien doit veiller à la platitude de la portion de terre destinée à accueillir la maison. Après, il prépare du béton qu’il applique à la surface prévue, en s’assurant qu’elle est plate et constante. Une fois que la surface est séchée, le container peut y être installé.

Les plots en béton

Plus compliqués que la semelle en béton, la fondation via des plots en béton se présentent sous la forme de petits piliers qui peuvent prendre la forme d’un cercle ou d’un rectangle.

En pratique, ils sont placés aux angles du container et ce n’est pas obligatoire qu’ils reposent sur une chape de béton. Il faut aussi savoir que les fondations à plots en béton sont adaptées aux zones inondables.

Les fondations à radier

Il est possible d’orienter son choix vers les fondations en radier. Elles sont spécialement adaptées aux sols instables, rocheux ou en cas de rajout de la terre sur le terrain existant.

Dans ce cas, le béton armé est coulé en surface pour supporter la structure. Si ces fondations sont obligatoires dans bien des cas, leur réalisation requiert l’expertise de personnes expérimentées en construction modulaire.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.