Quels sont les outils pour enlever les mauvaises herbes (désherbage) ?

Bien qu’il puisse sembler pénible et fastidieux, le désherbage est une tâche inhérente au jardinage. Il permet de garder jardin et potager bien entretenus et d’endiguer la prolifération d’espèces végétales nuisibles à vos plantes et cultures.
Ces mauvaises herbes sont diverses de par leur variété et leurs propriétés morphologiques. Ainsi, on distingue les mauvaises herbes dont les racines sont pivotantes, celles qui se développent en un réseau de tiges ou de racines profondes. Enlever les mauvaises herbes nécessite des outils adaptés.

Les meilleurs outils pour désherber

Le** désherbage manuel est une méthode écologique**, efficace et précise pour éliminer les herbes indésirables dans votre jardin. Pour ce faire, il faut entièrement extirper, du sol, et de façon manuelle, les mauvaises herbes. Si désherber peut se révéler aisé pour certaines plantes, pour d’autres, l’utilisation d’outils de désherbage sera indispensable. Plus spécifiques que des outils de jardinage, ces outils sont de diverses sortes, et assument chacun une fonction précise.

La binette

Une binette

Outil le plus utilisé dans le jardinage, la binette sert généralement à ameublir le sol. En effet, en cassant les croutes de terre formées après de fortes pluies, la binette agit sur la couche superficielle du sol.
Ainsi, elle est très efficace pour retirer sans efforts les adventices formés à proximité de vos cultures. Il est conseillé de procéder au désherbage régulièrement à la binette sans attendre un développement avancé des mauvaises herbes. Cela empêche la prolifération invasive des mauvaises herbes autour de vos fleurs et/ou des produits de votre potager.
Légère, pratique et facilement maniable, la binette se compose d’un manche, pour la plupart du temps, en bois et d’une lame à base tranchante généralement en acier.

Le couteau désherbeur

Le couteau désherbeur

Outil de jardinage très polyvalent, le couteau désherbeur est muni d’une étroite lame qui lui permet d’opérer au milieu des plantes. Généralement, cette lame est affûtée à l’extrémité, mais il existe des modèles pour lesquels la lame est dentée, augmentant leur efficacité. D’autres modèles, munis de pointe fourchue, sont les plus indiqués pour arracher les mauvaises herbes à racines pivotantes. Cette efficacité fait que ce type de couteau désherbeur est encore appelé tire-racines.
Utiliser un couteau désherbeur à extrémité affûtée n’est pas compliqué. Il suffit d’enfoncer la lame dans le sol en suivant la base des feuilles des plantes. Ensuite, vous devrez tourner tout en appuyant sur le manche, de la même manière que l’on utilise un couteau. Ce mouvement permettra à la lame de descendre assez profondément pour trancher jusqu’aux radicelles. Enfin, vous n’aurez plus qu’à tirer vers vous l’ensemble pour faire sortir la mauvaise herbe du sol.
Le désherbage avec un couteau désherbeur est plus facile après un arrosage convenable ou une pluie, car l’humidité ameublira la terre pour grandement faciliter l’opération.

Le tire raçine

Le tire raçine

Quant à lui, s’utilise en enfonçant l’extrémité fourchue dans le sol, toujours en suivant le collet de la plante. Appuyez sur le manche pour enfoncer la lame plus en profondeur, puis pressez sur le manche afin d’obtenir un effet de levier. L’extrémité fourchue du tire-racine ressortira de terre, emprisonnant la racine entière.

Le désherbeur thermique

Photo d'un désherbeur thermique

Méthode très écologique pour enlever les mauvaises herbes, le désherbage thermique est de plus en plus apprécié, car il peut se faire quelles que soient les conditions climatiques.
Le désherbeur thermique fonctionne en soumettant les mauvaises herbes à une très forte chaleur pendant quelques secondes. Le choc thermique qu’entraînera cette exposition va agir directement sur les cellules, sans brûler la plante, et conduire à son dessèchement. La mauvaise herbe ne résistera pas à ce coup de chaleur et mourra sur place en quelques jours.
Toutefois, le désherbeur thermique est plus efficace sur des terrasses pavées et des bordures des allées que sur des massifs fleuris ou des potagers. De plus, son efficacité est beaucoup plus accrue sur les pousses des mauvaises herbes. En effet, le désherbage thermique a un rayon d’action à prendre en considération. L’utiliser donc trop près des plants cultivés ou des fleurs décoratives pourrait nuire à ceux-ci. Aussi, plus la mauvaise herbe est grande et haute, plus elle résistera au choc thermique.
Le désherbeur thermique est un moyen de jardinage éco-responsable en ce sens que :

  • il ne pollue pas la terre ;
  • il n’a aucune conséquence sur l’environnement et la santé humaine.

De plus, quel que soit le climat, pluie ou sècheresse, son efficacité demeure. Ce qui en fait la méthode de désherbage la moins pénible et la plus sûre.

Laisser un commentaire