Un solin posé contre un mur

Solin contre mur : Comment le poser ?

Les solins installés contre des murs forment une barrière imperméable. Cette étanchéité empêche l’infiltration de liquide dans une maison et sa détérioration. Pour installer la toiture de votre habitation, vous devez impérativement prévoir la pose de solin mural. Alors, comment procéder à l’installation du solin contre le mur d’un logement ? Quelques précautions élémentaires suffisent pour garantir une bonne pose du solin contre la façade. Pour cela, il suffit de suivre ces quelques étapes pour poser un solin convenablement et le maintenir en place pour de longues années.

Installation basique du solin contre un mur

Dans le cadre d’une installation de solin mural, il convient d’opter pour du solin avec bavette en plomb. Avant de démarrer le travail, veillez à ce que les surfaces (murs et toit) soient propres et sèches. Par la suite, il faudra :

  • Tracer les contours du mur pour un meilleur positionnement des bandes de solin ;
  • S’assurer du respect un recouvrement minimal équivalent à 5 cm entre chaque bande de plomb ;
  • Prévoir un débordement au niveau de l’avant-toit de 5 cm de manière à pouvoir le replier dans le chéneau ;
  • Mettre de la colle dans la partie en V de la gouttière pour obtenir une étanchéité complète.

Pose d’une bande de solin murale

La fixation d’un solin à un mur se fait en quelques gestes simples :

  • Prendre la mesure du revêtement requis et le tailler à la bonne longueur ;
  • Recouvrir la surface du mur d’une couche de ciment de couvreur ;
  • Coller-le solin contre le mur en veillant à ce qu’il soit solidement maintenu par le béton.
  • Fixer par des vis ou des clous ;
  • Couvrir les jointures à l’aide du ruban à toile ;
  • Recommencer cette opération pour l’autre côté du mur.

Après avoir suivi ces instructions simples, assurez-vous que le solin soit correctement posé sur le mur et de l’étanchéité de l’installation.

Disposition du solin en présence de tuiles

Pour commencer les travaux d’installation, il faudra rendre propre et bien mouiller le mur et les tuiles. Ensuite, vous devrez enduire du mortier pour boucher les trous existants entre les tuiles. À ce niveau, la pose du solin est réalisée en biseau le long du mur et uniformément. Et pour clôturer la séance de bricolage, enlevez les éventuelles tâches du mortier sur les tuiles.

Pose de solin pour une toiture métallique

Lorsque le toit de votre maison est en acier, la marche à suivre pour poser la bande de solin est la suivante :

  • Adapter la pose du solin en fonction du matériau ;
  • Travaillez le mortier jusqu’à ce que vous obteniez un mélange pâteux et non fluide.
  • Dessiner une ligne à la craie qui longe le mur pour les solins de toiture métallique ;
  • Visser le porte-solin et poser le revêtement de toit.

Concernant le porte-solin, il s’agit d’un profilé métallique galvanisé qui s’installe plus simplement. Ce support se présente comme une barre allongée en plastique ou en aluminium sur laquelle la bande de solin est posée. Ce procédé assure non seulement une parfaite liaison du mur et de la toiture, mais également une forte cohésion entre le solin et le toit.

Pour le type de mortier à utiliser, sachez que le mortier chaux est approprié pour coller des tuiles avec leurs accessoires. De même, il est idéal pour la réalisation de solins à la chaux. En ce qui concerne les solins, il faut appliquer ce mortier en deux temps, à savoir la phase de dégrossissage et la phase de finition. De cette façon, vous limitez les risques de fissuration.

Autres astuces pour réaliser une pose à étanchéité maximale

Lorsque vous avez des tuiles faîtières sur un toit en tôle, leur fixation se fait très facilement. Vous placez simplement la tôle de faîtage entre les deux versants de la toiture et vérifiez que les fixations sont bien étanches.

Par contre, pour les sceller, il faut déposer la tuile de faîtage avec un petit coup de mortier. Enlever ensuite le surplus de débord et nivelez les bords avec une truelle. Sur les extrémités du toit et de part et d’autre, il faut boucher avec du mortier l’intérieur de la faîtière en se servant d’une truelle en forme de languette de chat pour le scellement.

En revanche, pour des tuiles du type canal, la pose se fait en 2 phases. En premier lieu, vous devez poser la partie creuse de la face interne avec du ciment. Puis, vous posez le côté bombé en haut de la tuile. Enfin, l’ensemble est disposé sur deux traits, à caler par glissement des deux tuiles.

Pour la pose d’un bardage en acier vertical à double revêtement, il faut que les ancrages soient placés en diagonale. Suivant une même ligne de nervures de la plaque de revêtement, la distance entre les ancrages ne peut excéder 1,60 m.

Partagez

Laisser un commentaire