C’est quoi un mur de soutènement ?

Un mur de soutènement, comme son nom l’indique, permet de soutenir. En d’autres termes, il permet de contenir les terres dans un endroit réduit afin de répondre à plusieurs besoins humains. C’est un mur vertical ou subvertical qui est, pour la plupart du temps, utilisé sur les voies publiques et les berges. Mais qu’est-ce réellement un mur de soutènement ? Découvrez dans cet article les différents rôles de ce type de mur.

Qu’est-ce qu’un mur de soutènement ?

Un mur de soutènement est un mur qui permet de contenir la pression de la terre lorsque celui-ci exerce une poussée dans un terrain. Il à une hauteur de quatre mètres au maximum et est construit sur des terrains disposant d’une pente supérieure à 10°. Le but ici est de contenir une hauteur de terre d’au minimum deux mètres dans un endroit restreint et déterminé. Pour qu’il soit efficace, il faut la surveiller afin d’éviter que l’humidité y entre et surtout stagne.

Les éléments constitutifs d’un mur de soutènement ?

Le mur de soutènement est pour la plupart du temps constitué de parpaings. Il est également constitué de pierres, de briques, de moellons, de bois, de polymère, de béton armé ainsi que d’autres matériaux. Le choix du matériau devant être utilisé pour construire le mur dépend surtout du type de terre à contenir, de sa densité et de l’importance de la pente.

Comment construire un mur de soutènement ?

Ayant pour mission de retenir la forte pression de la terre, du sable, et surtout de l’eau, le mur de soutènement doit particulièrement être solide. Ainsi, c’est l’un des ouvrages les plus difficiles à construire en maçonnerie. La construction d’un mur de soutènement nécessite le passage par différentes étapes. Pour que ces étapes soient passées, il faudra respecter les règles.
En effet, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour la construction d’un mur de soutènement. Ceux-ci correspondent aux normes de sécurité. Ainsi, vous pouvez passer à l’étude de sol. Cette étude est nécessaire, car elle permet de connaître les charges que peut endurer le sol.

Choisir les matériaux

Pour construire un mur de soutènement, il faudrait veiller à posséder des matériaux de qualité. Lorsqu’ils sont de mauvaise qualité, ceux-ci pourront être à la base de l’effondrement du mur. De plus, pour réaliser un mur de soutènement et éviter que celui-ci ne se fissure et ne s’écroule, il faut la présence d’un système de drainage. Aussi, des outils doivent être utilisés. Au nombre de ceux-ci, il y a :
• Des équipements de sécurité (lunettes, gants…);
• Une pelle ;
• Un marteau ;
• Un ruban à mesurer ;
• Des piquets ;
• Un burin ;
• Du fil ;
• Une base pour le mur de soutènement ;
• Un niveau.

La préparation du site

Pour préparer le site sur lequel le mur de soutènement sera construit, il faut effectuer un marquage précis des lignes. Pour le faire, l’utilisation de peinture en aérosol afin de dessiner le sol s’avère nécessaire. Aussi, pour délimiter l’espace de la hauteur, il faut utiliser les piquets et le fil.

L’installation de la base

Pour installer la base du mur, il faut creuser le sol. Concernant les murs plus hauts, il est nécessaire de creuser et de placer la première rangée entièrement sous le sol. Pour les murs de moins de trois rangées, il suffira de creuser la moitié. La tranchée de ce mur doit faire environ 12 pouces de largeur. Après l’installation de la base, le montage de la première rangée de pierre peut être fait. Avec l’aide d’un niveau, il est possible de s’assurer que la rangée est bien égale.
Pour la rangée suivante, il faut veiller à ce que la première pierre de celle-ci repose entre les deux pierres de la première rangée. Pou finir, il faut recourir à l’utilisation d’un ruban adhésif pour compléter la finition du mur.

Les différents types de murs de soutènement

Un mur de soutènement est un ouvrage construit en maçonnerie. Dans la majorité des cas, il est fabriqué avec des parpaings. On en distingue plusieurs types :

Le mur de soutènement auto stable

Ce type de mur est construit en béton armé ou en parpaing. Il est reconnu grâce à sa forme en T renversée ou de L. La partie la moins grande est recouverte par la terre. Celle-ci constitue une sorte de soutien à la structure. L’avantage de ce type de mur est qu’il est assez économe.

Le mur poids

Il est en général très gros en particulier au niveau de la base. Son avantage est que sa construction est moins technique que celle d’un mur auto stable. Aussi, il dispose de bonnes propriétés drainantes. Cependant, il est plus coûteux.

Les autres types de murs

À part les deux types de murs cités plus haut, il y a :
• Le mur en gabions,
• L’enrochement,
• Le mur en pierres sèches,
• Le mur végétalisé ou atalus,
Il existe également le mur de soutènement en terre armée. Celui -ci est dédié aux sols instables. Son avantage est purement esthétique. Il peut donc etre personnalisé pour un rendu plus propre.

Laisser un commentaire