Maison container

Comment isoler sa maison container ? Nos conseils

Qu’elle soit de type traditionnel ou non, toute maison a besoin d’une isolation. Tel est donc le cas d’une maison container qui est de plus en plus adoptée. En raison de sa matière métallique, elle n’offre pas un confort thermique peu importe la saison de l’année. Une isolation s’impose donc pour pouvoir y vivre en été comme en hiver. Quelques conseils permettront donc de bien isoler une maison container.

L’isolation thermique intérieure

L’isolation intérieure d’une maison container permet d’éviter les déperditions thermiques. Pour la faire, plusieurs aspects doivent être pris en compte. En dehors des parois, les portes et surtout les fenêtres sont les parties qui occasionnent une importante déperdition de chaleur. Elles doivent donc être particulièrement traitées. Il est à noter que bien souvent, lorsque l’isolant est trop épais, il réduit la surface exploitable à l’intérieur. Il faut donc choisir les moins épais.

Puisque le container est déjà étroit à l’intérieur, la laine de roche se présente comme un bon matériau d’isolation. Avec environ 5 à 10cm d’épaisseur de ce matériau, il est possible de bien faire son isolation intérieure. La mousse expansive isolante pulvérisée peut également être utilisée. Toutefois, ce matériau est utilisable aussi bien en intérieur qu’en extérieur. En optant pour une isolation intérieure, le sol doit aussi être traité.

L’utilisation d’un pare-vapeur est également recommandée. Il s’agit d’un film de matière plastique dont la fonction est d’empêcher que l’humidité se forme sur les parois. L’isolation par l’intérieur peut rendre une maison container vivable. Cependant, des ponts thermiques peuvent encore faire leur apparition à des endroits donnés de la structure du container. Pour certains, l’isolation intérieure d’une maison n’offre pas les mêmes résultats qu’une isolation par l’extérieur.

L’isolation thermique extérieure

L’isolation extérieure est un chantier plus important que celle intérieure. En effet, l’objectif de recouvrir toute la maison d’une enveloppe empêchant toute déperdition énergétique. L’isolant extérieur peut atteindre une trentaine de centimètre. Ici, il n’y a pas trop à craindre l’occupation de l’espace. Bien qu’elle paraisse un peu plus coûteuse, elle est plus efficace que l’isolation intérieure.

L’un des isolants les plus recommandées pour cette isolation est la mousse polyuréthane. Elle isole vite la maison et de façon efficace. La plupart des matériaux isolants ont besoin d’un bardage pour finir les travaux d’isolation. Tel est également le cas de la mousse polyuréthane. Ici également, les ouvertures à savoir les fenêtres, les portes ou les baies vitrées doivent être soigneusement traitées. Au besoin, il faut colmater les failles à l’aide d’un joint d’étanchéité.

Il est à souligner qu’en procédant à l’isolation extérieure d’une maison container, il ne faut pas oublier le toit. En principe, toute isolation par l’extérieur ne doit laisser aucune partie de la maison y compris la toiture. Cela est encore important lorsque ce dernier à une forme plate ou se présente comme un toit terrasse. L’habitat de ce type doit donc être complètement enveloppée d’un isolant.

L’isolation acoustique

Au-delà des économies d’énergie, habiter dans une maison container nécessite également un confort phonique. L’isolation acoustique a donc toute sa place. Le liège est un matériau idéal pour une isolation acoustique d’une maison container. Bien qu’il serve également pour une isolation thermique, ce matériau présente un avantage pour l’isolation phonique. Ainsi, les habitants de la maison container n’auront pas à subir les bruits provenant de l’extérieur.

Quel que soit le type d’isolation envisagée, l’isolant n’est pas la seule chose à prendre en considération surtout pour gagner de l’espace. Ainsi, l’épaisseur des panneaux isolants, de la plaque de plâtre ou encore du bardage est essentielle. Pour les personnes qui aiment le bricolage, elles peuvent elles-mêmes réaliser les travaux d’isolation de leur maison container. L’avantage est que cela permet de se faire de bonnes économies.

Voir les différents types de radiateurs et leurs avantages.

Quelques astuces pour optimiser l’isolation

Les parois de la maison container étant en métal et moins épais qu’une construction traditionnelle, des ponts thermiques peuvent apparaître à tout moment. Ceci rend inconfortable la vie dans ce local malgré tous les efforts d’isolation. Pour éviter cela, quelques dispositions peuvent être prises tant pour l’été que pour l’hiver. Ainsi, il est conseillé d’aménager une maison container dans un endroit ombragé. Elle sera donc moins exposée au soleil pendant l’été.

En procédant ainsi, la chaleur ne va pas s’accumuler à l’intérieur de l’habitat. De même une pergola ou un parasol peut être installé pour protéger la façade de la maison contre les rayons solaires. De même, en hiver, il est conseillé de ne pas laisser les fenêtres ouvertes à la tombée de la nuit car il fait plus froid. Cela est mieux en journée où la fraîcheur n’est pas intense. Par précaution, il faut installer des tapis au sol et placer des rideaux assez épais.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.