Food Not Bombs

Food Not Bombs est un collectif qui distribue des repas gratuits vegans et freegans dans l’espace public, notamment lors de rassemblements ou de manifestations.

Freegan, c’est quoi?

Bon, je ne vais pas expliquer ici ce qu’est le véganisme, j’en parle déjà beaucoup sur ce blog, mais vous pouvez consulter cet article récent sur le véganisme, ou encore ma FAQ sur l’antispécisme si vous souhaitez aller plus loin (le véganisme constitue l’application concrète de la pensée antispéciste dans la vie quotidienne).

En revanche je n’ai encore jamais parlé du freeganisme (ici, on aime pas mal de trucs en -iste). Le freeganisme est un mode de vie alternatif qui consiste principalement à récupérer ce qui est gratuit, afin de lutter contre le gaspillage et la pollution.En effet, une grande proportion de la production alimentaire finit à la poubelle, alors que des gens souffrent de malnutrition.
De l’agriculteur au distributeur, à chaque étape de production, de la nourriture est jetée.

Malheureusement, de nombreux commerces empêchent la récupération de nourriture, en la détruisant ou en la rendant non-consommable (par exemple en la mélangeant avec de l’eau de javel). Je tiens d’ailleurs à dire que les magasins bio ne sont pas forcément plus éthiques que les autres de ce point de vue. Ainsi à Montpellier, les magasins La Vie Claire et Rayons verts détruisent la nourriture qu’ils n’ont pas réussi à vendre, comme n’importe quelle grande surface. Nous les avons contactés en tant que collectif, ils ont refusé de nous laisser les invendus sous prétexte que ce serait illégal et qu’il faut les détruire. Je doute que cette excuse soit valable.

Néanmoins, il est possible de récupérer de la nourriture, par exemple dans les poubelles de certains supermarchés ou à la fin des marchés. Se nourrir ainsi n’est pas seulement obtenir de la nourriture gratuite, c’est aussi un geste pour la planète.

De la bouffe, pas des bombes

Food Not Bombs récupère donc de la nourriture afin de la redistribuer. Au-delà du freeganisme, donc de la protestation contre le gaspillage, les revendications sont plus larges: soutien au véganisme, aux luttes écologiques mais aussi à bien d’autres luttes, contre le nucléaire, contre la guerre etc… Comme dit Zach (de Food Not Bombs Bordeaux) on ne fait pas la révolution avec le ventre vide. Malheureusement, une telle initiative n’existe pas encore sur Montpellier (bien qu’il existe des freegans). Nous avons donc procédé à des récupérations, d’abord dans des poubelles de supermarché (oui ça a l’air dégueu dit comme ça, mais si vous saviez ce qu’on y trouve, vous sauteriez à pieds joints dans une benne) et à la fin des marchés qui ont lieu à Plan Cabane et aux Arceaux. Pour ma part c’est la première fois que je faisais de la récup’, je dois dire que j’ai trouvé ça très marrant, même si cela prend beaucoup de temps et d’énergie. Surtout avec zéro permis de conduire et un seul vélo pour deux, et quand on s’est donné pour mission de servir le plus de repas possibles.

Nous avons ensuite obtenu de l’aide pour utiliser une cuisine et pour tout transporter sur l’esplanade Charles de Gaulle, à côté de la place de la Comédie. Nous avons servi les repas juste à côté de la manifestation permanente qui se tient actuellement là-bas avec les Indignés.

Au menu: une grande salade composée, une purée de pommes de terres, une purée d’asperges et d’artichauts, des radis, un curry de légumes aux petits pois, de la salade de fruits, des melons, une compote de poires…

Merci à tous ceux qui nous ont filé un coup de main, et en particulier à Zach.

Nous sommes encore peu nombreux, aussi j’appelle tous les montpelliérains motivés à me contacter afin de faire vivre le collectif Food Not Bombs sur Montpellier !

Voici la page facebook du collectif

Et une page en français pour en savoir plus sur Food Not Bombs

18 réflexions au sujet de « Food Not Bombs »

  1. F – Freeganisme

    Principale méthode de survie démocratisée par un peuple affamé après que Les Restos du Cœur ait fermé, et qu’il n’a ( le peuple ) plus eu les moyens de s’approvisionner en produits de première nécessité. Une vision d’avenir où le chacun pour soi aura sauvagement effacé la philosophie même du mouvement.

    • Exactement,

      Il est important de montrer qu’on peut aider les humains sans pour autant nuire aux animaux. Ces initiatives de bouffe populaires fédèrent vraiment beaucoup les mouvements d’émancipation humaine et de libération animale.
      Il faut que ça prenne corps à Montpellier

  2. Superbe initiative.
    Tite question, tu fais ça dans quel cadre ? Je veux dire, la nourriture que tu distribues, c’est pour qui ? Les Indignés, les SDF qui passent ou pour n’importe qui ?

    • Indignés, SDF, passants divers… On proposait à tout le monde. Si le collectif fonctionne, on pourrait préparer des repas en particulier lors de manifestations ou d’évènements spéciaux, mais quoi qu’il arrive, on offrirait des repas à tous ceux qui veulent. Enfin, dans les limites de la logistique :)

  3. Le freeganisme c’est l’avenir, jusqu’à ce que la dernière feuille de la dernière salade produite soit consommée.

    Et puis même si ma participation n’a été que très épisodique, et la plupart du temps j’ai juste regardé, c’est assez amusant à faire (chasse aux trésors dans les poubelles, récup » de bouffe gratuite, cuisine, et distrib de repas gratuit)

  4. Ca me déprime toujours de voir tout ce qui est gaspillé par les restaurants et les grandes surfaces, quand je bossais dans la restauration il m’est arrivé de récupéré des trucs pour les redistribuer, trop rarement malheureusement…
    Rien a voir mais j’étais en vacances sur Montpel’ la semaine dernière et il y avait une manif pour le commerce équitable et une économie a dimensions humaines ( j’étais loin c’est le peu que j’ai pu en voir ) tu y était ?

  5. Bravo, très belle initiative de votre part à tous, pour la planète mais aussi pour tous les animaux victimes de la violence des élevages intensifs.
    Je crois que j’ai aperçu 2d’entre vous au marché des Arceaux, les bras chargés de 2 grosses cagettes de légumes récupérés sur le trottoir…..je m’étais étonné de la qualité de votre recup. !
    En tout cas si vous avez besoin d’un coup de main moi je suis ok, car mon souhait est de promouvoir l’alimentation végétarienne , vegetalienne pour la défense des animaux.
    Alors à très bientôt peut être ….

    • Salut
      En effet on était au marché des arceaux ^^ je t’écris un mail, on a vraiment besoin de monde. Merci a toi

  6. ah, voilà une des choses que j’aimerai faire quand j’aurai plus de temps.
    Merci pour ton merveilleux blog, qui permet de se sentir moins incompris!
    Surtout continue comme ça!

  7. J’ai eu l’occasion de faire les poubelles quelques fois dans ma vie d’étudiante parisienne pauvrounette et c’est clairement hallucinant tout ce qu’on y trouve ! Par contre je suis choquée, je n’avais jamais entendu parler d’eau de javel ! oO
    Je ne sais pas si je pourrais m’investir à fond (en plus je ne suis pas (encore ?) vegan et je suis nulle en cuisine *patapé*), mais j’habite à côté des Arceaux, si vous avez besoin de petits bras et d’une cuisine. J’aimerai bien aider =)

  8. Ping : Réunion « Food Not Bombs Montpellier

  9. Ping : Food Not Bombs : le collectif | Les Questions Composent

  10. « on ne fait pas la révolution avec le ventre vide »
    Au contraire!! C’est bien quand on n’a plus rien à manger qu’on fait la révolution!
    La révolution française par exemple correpond à une période de famine particulièrement féroce.

Les commentaires sont fermés.