Toi aussi encourage le viol comme Kamal

Dans « les violeurs« , je reprenais des passages d’un article écrit par un demeuré quelconque de la communauté des players (sortes de Poires sur le retour animés d’une queutardise à peine complexée); à ceci près que celui-ci a la particularité de gagner sa vie sur la frustration sexuelle de gamins probablement un peu idiots et terrorisés à l’idée d’être toujours puceaux à l’âge de 15 ans. Mais bref.

L’article en question, je le rappelle, était sexiste et problématique à plusieurs niveaux, mais il l’était surtout parce qu’il incitait au viol d’une façon plus que claire. Je ne vais pas reciter les passages les plus choquants (j’en avais déjà cité pas mal dans « les violeurs », vous pouvez les lire en seconde partie de l’article). Je vais me contenter de résumer en quoi l’article était non seulement choquant, mais dangereux. Les conseils suivants étaient donnés:

  • Imposer un rapport sexuel violent à une inconnue, partant du principe qu’à partir du moment où elle est entrée dans votre appartement c’est ce qu’elle veut.
  • Imposer une pénétration violente et des actes sexuels violents à sa conjointe, sans lui avoir demandé son avis auparavant (absence de demande de consentement explicitement précisée).
  • Continuer d’imposer le rapport sexuel violent si la « partenaire » (ou plutôt victime) montre des signes indiquant qu’elle le refuse.
  • Forcer la « partenaire » à une fellation avec éjaculation.
  • S’autoriser sur sa personne tout acte sexuel dont le lecteur pourrait avoir envie, sans se préoccuper de son plaisir à elle. (« ne vous refusez rien »…)

Le tout emballé dans une espèce d’idéologie misogyne et présenté comme une « méthode » (« cette méthode est réellement efficace ») permettant d’arriver à ses fins, c’est à dire d’obtenir un rapport sexuel. L’article propage en outre plusieurs mythes sur le viol: les femmes aiment être forcées, si une femme vient chez vous c’est pour être baisée violemment, elles adorent qu’on ne se préoccupe pas de leur plaisir, elles disent toujours non au début mais finissent par aimer ça si on les force, etc.

Ce texte a évidemment été dénoncé plusieurs fois comme incitant au viol et signalé au gouvernement, mais il est resté en ligne. J’insiste sur le fait que cet article est lu par des jeunes hommes souvent inexpérimentés, s’estimant frustrés sexuellement, déjà pétris de culture du viol, et les encourage donc très dangereusement à passer à l’acte.

Mais pourquoi je vous parle de ça, alors que « les violeurs » date de 10 mois et que la bouse dont je parle est encore plus ancienne que ça?

Récemment, cet article a été dénoncé à nouveau par la blogueuse féministe Dikéju dans un article intitulé Pick Up Artist, le marketing de la violence misogyne. Elle incitait à signaler à nouveau cette page, ce qui apparemment a fini par aboutir à un résultat car le site gouvernemental français indique que la page a été signalée « à de très nombreuses reprises »; de plus elle indique également d’autres moyens de signaler le contenu problématique (à l’hébergeur, à l’agence CSV etc; pour en savoir plus je vous invite à lire directement son article).

Elle a également écrit un courrier à l’agence CSV dénonçant ironiquement sa façon de se faire de l’argent sur le marché du sexisme, courrier également publié sur son blog. Le créateur de l’agence CSV, un super beau gosse dont le charisme animal n’a d’égale que sa formidable tête de winner (voire photo ci-dessous), s’est fendue d’une réponse complètement idiote, accumulant tous les clichés crétins assenés aux féministes par les pires beaufs qu’on puisse trouver. De quoi remplir un bingo féministe à lui tout seul. Notons que l’argumentaire (si tant est qu’on puisse appeler « argumentaire » un peu de bave mousseuse collée sur un clavier d’ordinateur) ajoute le racisme à la misogynie, puisqu’il conseille à Dikéju, après s’être élargi le vagin avec un sex-toy, d’aller s’occuper des vraies victimes de sexisme, les femmes irakiennes. Car c’est bien connu (du beauf raciste et sexiste de base), nous dans notre beau pays du pain-baguette et de la tour eiffel(1), le sexisme ça n’existe pas, c’est le problème des Arabes qui sont méchants avec les pauvres fâmes parce que ce sont des barbares même pas civilisés. Par contre, inciter à violer des femmes, c’est pas du tout un problème: y a pas de voile.

Bref. Depuis que l’affaire est remontée, quelques passages de l’article ont été supprimés, mais des passages très gênants sont restés et de plus, le sens global de l’article est de toutes façons dangereux. On ne peut pas accepter des propos aussi violents et parfaitement décomplexés sous couvert de « conseils sexuels ».

Un viol n’est pas un acte sexuel, mais une agression, bien que les agresseurs aient tendance à confondre les deux. Un acte sexuel n’est pas une agression, mais la rencontre de deux désirs.

Plutôt que de se demander « comment bien baiser » les lecteurs et surtout les auteurs de SeductionByKamal feraient mieux de se demander pourquoi c’est si important de baiser avec des femmes qui ne les désirent pas.

Avec Antisexisme, j’ai lancé sur twitter le hashtag #ToiAussiSéduisCommeKamal afin de dénoncer la culture du viol colportée par ce site, mais aussi par les « players » en général, dont j’ai lu énormément de propos dangereux que je n’ai pas le temps de détailler ici.

 

 

 

 

 

 

 

(ceci étant un échantillon de twits choppé à peu près totalement au hasard).

Nous espérons que le buzz ainsi créé permette d’attirer l’attention sur ces pratiques problématiques (mais malheureusement très lucratives). Mais si ce n’est pas le cas, ça nous aura au moins permis de rire un bon coup.

Et tant mieux, parce que c’est pas tous les jours.

 

A lire aussi:
PUA: quand la drague incite au viol

 

(1) symboles phalliques notoires, et je dis pas ça juste parce que c’est drôle de voir des symboles phalliques partout.

108 réflexions au sujet de « Toi aussi encourage le viol comme Kamal »

  1. Attention il va te menacer de procès et faire des commentaires -pas sexistes- sur ta sexualité

  2. La « réponse » de l’agence CSV est carrément risible. Même en dehors des parties scandaleuses et sexistes, tout est ridicule.

    Rien que l’introduction : en quoi comparer le header Twitter de la critique et le sien a-t-il quelque chose à voir avec le sujet?

    Mais bon, ça va : il dit à la 2e page « Loin de moi l’idée d’être sexiste »
    Donc forcément il ne l’est pas, ouf.

  3. Merci beaucoup pour l’article ! :D

    Il y a juste une petite fôte dans l’image de Chombeau, il manque un S : « seraient-elleS »

    C’est pas pour te critiquer ^^ mais je me dis que nos détracteurs peuvent utiliser ça pour nous ridiculiser !

  4. Ping : Pick Up Artists : le Marketing de la violence misogyne | Le Courrier de Diké

  5. Hmm… Je me demande si certains bas de plafond ne prendraient pas les twits #ToiAussiSéduisCommeKamal littéralement et au premier degré.

  6. Non mais les articles de ce mec de toutes façon… A croire qu’il y a ZE mode d’emploi pour les femmes, pour bien les draguer, bien les emballer, bien les piner. Kamal ou la vérité universelle en matière de séduction, si ce n’était pas aussi triste j’en rirais. Puis tous ces jeunots qui viennent demander conseil, parce que bon, le but ultime dans la vie, c’est quand même de pécho de la meuf.
    Ce que j’adôôôre dans son article, c’est la phrase qui dit (en gros) qu’une femme a nécessairement envie de se faire ba*ser violemment comme une chienne et d’être forcée, car (je cite de mémoire, en gros) « si seulement vous saviez le nombre de femmes qui rêvent de se faire prendre par surprise par un inconnu au chibre géant ». Ou comment confondre le fantasme (présumé en plus) et la réalité. C’est pas parce qu’éventuellement tu te fantasmes ensanglantée et déchirée par un phallus de cheval que t’as envie que ça t’arrive dans la vraie vie, hein. Si on suit son raisonnement, une femme qui fantasmerait d’être violée (paraît que c’est fréquent, le fantasme du viol) serait absolument ravie d’être violée au coin d’une rue (pour continuer dans le cliché) par un charmant jeune homme bien membré, houlala oui, que ce serait excitant !
    Ça me fait penser à Zemmour qui dit que vu que les femmes aiment être dominées sexuellement (tu le vois mon bon gros cliché en plus, quid de celles qui aiment dominer leur partenaire ou qui préfèrent les rapports sexuels dénués de domination?), c’était normal qu’elles soient socialement dominées. C’est dans nos gènes, on est faites comme ça, et en plus on aime ça (oooh oui on aime ça).
    Faudra que je pense à faire un article dessus, tiens, tant ça me fait bondir. Bonne idée ce hashtag, vais essayer de m’en servir.

    • « Ça me fait penser à Zemmour qui dit que vu que les femmes aiment être dominées sexuellement (tu le vois mon bon gros cliché en plus, quid de celles qui aiment dominer leur partenaire ou qui préfèrent les rapports sexuels dénués de domination?), c’était normal qu’elles soient socialement dominées. »

      Ce qui est intéressant dans cette remarque, c’est qu’au moins Zemmour est honnête. Et je pense qu’il a raison sur ce point : tant que les femmes seront dominées sexuellement, elles le seront dans toutes les sphères de la société.

      Alors que pleins gens nous font croire que la pornographie ou la prostitution est compatible, avec par exemple, l’égalité des salaires.

      C’est un peu un argument que j’utilise face aux femmes qui n’arrivent pas à s’identifier aux prostituées et s’en foutent de leur sort.

      • Cette phrase me fait vraiment tiquer : « tant que les femmes seront dominées sexuellement, elles le seront dans toutes les sphères de la société. »

        Je ne suis pas d’accord, on peut aimer être dominé(e) (uniquement sexuellement) avec le partenaire de notre choix et cela dans le plus complet respect sans que cela influence notre vie « sociale ». Personnellement je pars du principe que la sexualité peut être un jeu, et il est donc intéressant de varier les rôles quand les personnes impliquées sont consentantes. La sexualité est justement l’endroit où il est possible de « jouer », de lâcher prise.

        Par contre je reste bien consciente que la société encourage les femmes dans cette sexualité de dominéE. Mais pour moi c’est le contraire, le problème vient quand la domination n’est pas effectué sous forme de « jeu » de manière consciente, mais plus comme une manière de fonctionner, profondément ancré dans l’inconscient. Ce qui a tendance à se reproduire hors du domaine de la sexualité.
        (J’espère que je suis restée compréhensible ?)
        Tout ça pour dire que pour moi c’est la société qui pousse les femmes a être dominées socialement et sexuellement, et non le fait d’être dominées sexuellement qui pousse à être dominées socialement

        • Je sais pas si j’ai tout bien compris. Mais ce que tu dis me fait penser à certaines qui pensent que la pratique du pole dance est émancipatrice… faire tout comme le dominant il dit, mais avec le sourire. ça me dérange.

          Tu devrais peut-être lire le bouquin d’Ariel Levy, Female Chauvinist Pigs (qui a d’ailleurs été traduit en français, mais je crois que les traductrices étaient bourréEs…)

        • je n’ai rien contre le sexe hard et le BDSM. Chacun fait ce qu’il veut tant qu’on n’agresse personne. Il y aurait beaucoup à dire sur le BDSM d’un point de vue féministe (et pas que), mais ce n’est pas le sujet.

          Là on est en train d’entretenir un amalgame dangereux. L’article ne parle pas de jeux sexuels entre adultes mutuellement consentants. Il PRÉTEND parler de ça, mais il ne parle PAS de ça. L’article parle de viol. La frontière entre fantasme et réalité existe, et on doit absolument garder cette frontière, surtout quand on parle de fantasme de viol et autres sexualités « hard » ou « bdsm ». Parce que là ce que dit cet article c’est qu’il n’y a pas à s’assurer du consentement d’une femme à être baisée violemment parce que « c’est ce que veulent toutes les femmes ». Deux erreurs monumentales sont entretenues:
          1) l’idée que toutes les femmes fantasment d’être dominées sexuellement. C’est juste faux.
          2) et surtout, l’idée qu’être violée « pour de vrai » constitue pour une femme la réalisation d’un fantasme de viol.

          C’est faux, faux, faux et archi-faux. On peut « mettre en scène » un fantasme de viol, on ne peut pas le réaliser. Pas du point de vue de la victime, du moins. Du point de vue de l’agresseur oui, s’il se débarrasse de toute empathie et de tout scrupule. Mais du point de vue de la victime, être violée n’est pas la réalisation d’un fantasme parce que, je le dis en gras en majuscule, lisez bien ce qui va suivre: LE VIOL NE FAIT PAS PARTIE DE LA SEXUALITÉ DE LA PERSONNE VIOLÉE. Une mise en scène fantasmatique de viol n’est pas un viol, et un viol n’est pas une mise en scène. C’est un viol. Un viol n’est pas un acte sexuel, mais une agression. Un acte sexuel entre personnes consentantes, mis en scène comme agression (viol ou autre) n’est pas un viol, c’est du sexe. Il ne faut absolument pas confondre les deux. Ce qui est en jeu n’est pas une vague « frustration sexuelle » mais l’intégrité physique et mentale de très nombreuses femmes.

          • @l’elfe
            Je suis complétement d’accord, dans mon commentaire je ne parlais pas de l’article sur lequel je partage le point de vue (enfin j’aurais pu le commenter en disant « je suis d’accord », mais je ne trouvais pas ça pertinent).
            Mon commentaire réagissait uniquement à la phrase : « tant que les femmes seront dominées sexuellement, elles le seront dans toutes les sphères de la société. » Cette phrase précise qui m’a fait tiquer. C’est pourquoi mon commentaire n’est pas situé sous l’article, mais sous le commentaire auquel j’ai répondu grâce à la fonction « répondre » ;)
            Ma réflexion était plus généraliste et ne mentionnait pas l’article.
            Pour rebondir, je ne parlais même pas de bdsm hard, mais simplement de « domination ». J’ai d’ailleurs bien précisé que ce que j’appelle « jeu » se faisait avec une personne choisit et dans le respect (sous-entendu le respect du consentement mutuel). Rien à voir avec le cas de Kamal qui donne pour conseil de forcer une inconnue ! Dans ce cas là c’est un viol, il n’y a pas à tergiverser.
            Et de plus je tente d’éviter de faire des généralité, donc non toutes les femmes n’ont pas des fantasmes de soumission. Chaque personne est unique et nos envies sexuelles sont variées. Par contre la société encourage les femmes dans une sexualité de « dominée » ce que je trouve dommage, car ce n’est pas un choix mais quelque chose imposer par l’éducation. Surtout qu’il n’y a rien de plus épanouissant que l’égalité (porte ouverte enfoncée boujour).

            @PekiChouniBoom :
            heu… non -.- »
            J’ai du mal m’exprimer dans mon commentaire… Ce qui fait que je ne suis pas sure de comprendre le tien.

            Pour résumer je ne pense pas que ce soit une sexualité de « dominé » qui pousse à ensuite être « dominé » dans la société, mais que c’est le fait d’être « dominé » en société qui pousse à être « dominé » sexuellement.

            Sommes-nous d’accord, ou tu as une autre opinion ?

            Pour te répondre sur le fait de faire comme le « dominant » ce n’est pas vraiment dans ma manière de fonctionner. Je tente au maximum de considérer les personnes qui m’entourent comme des êtres à part entière, dont le sexe m’importe peu. En gros je tente de prendre les personnes pour ce qu’elles sont et pas comme la société voudrait que je les vois. C’est assez dur car on est vraiment conditionné (d’où l’importance de « déconstruire » cf autre partie du blog que je trouve TRÈS intéressante). Donc parfois je peux ne pas être claire, car certaines choses me sont tellement évidentes que je ne prend pas la peine de les mentionner (j’ai tendance à oublier que sur internet les gens ne peuvent pas savoir à l’avance que je pars de ce principe).

            Et pour le pole dance, à part être bluffée devant les prouesses de gymnastes et le plaisir d’admirer de jolies filles… heu j’en pense pas grand chose… Ah si, que ça me semble horriblement cher pour un cours de gym…

          • @l’elfe :

            D’ailleurs ce serait super intéressant d’avoir un article sur le bdsm et le féminisme. Vu que tu penses qu’il y aurait beaucoup à dire, je suis curieuse de connaître tes reflexions…
            (enfin c’est juste une idée comme ça)

          • Coucou,

            Juste pour dire que je vais dans le sens de l’Elfe … Etre violé(e) ne constitue pas pour la victime la réalisation d’un phantasme. Il est vrai qu’on ne réalise pas un phantasme. Le phantasme remplit une fonction, un besoin psycho-affectif et peut, par exemple, aider à se laisser aller lors d’une relation sexuelle. Par exemple, le phantasme de viol peutêtre une déresponsabilisation  » souhaitée » mais inconsciente d’une femme (  » Si tu me violes, je ne suis pas dans le péché, je ne suis pas la responsable « ). Mais ce n’est pas parce qu’on a un phantasme, qu’on souhaite que ça arrive réellement.

            Ce qui est terrible, si on est violée, on peut culpabiliser d’avoir eu ce phantasme, et se dire  » en fait, j’ai eu ce que je voulais ».

        • En fait, je pense que dans le BDSM ou le « sexe hard », la domination est amenée comme un jeu. Donc c’est pas une vraie domination. C’est un jeu qui l’imite. Mais la vraie domination, la vraie violence, elle est destructrice.

          Ceci dit je partage l’avis de l’elfe : je pense qu’il y a aussi des choses à dire sur le BDSM d’un point de vue féministe. Mais c’est pas le sujet ;)

          • D’abord merci pour l’article.

            Parenthèse sur le BDSM, la question du féminisme se pose sur pas mal de blog abordant justement ce type de pratique.

            Dans un couple D/s (Dominant/soumis), où la femme est soumise, il y a deux types de considération :
            – la femme est soumise sexuellement parce qu’elle aime ça, mais ça aurait tout aussi bien pu être l’homme. (Et, ça n’a rien à voir avec le cliché du sois-disant poste à responsabilité occupé par les hommes qui aiment être dominés)…
            =>En ce sens, aucune contradiction avec un féminisme. On peut être féministe et soumise sexuellement.

            – la femme est soumise sexuellement parce que c’est dans sa nature. D’ailleurs, les hommes soumis, faut le dire, c’est quand même des tapettes.
            => Outre le slut-shaming, là, il y a problématique.

            Dans tous les cas, si les pratiques hards et BDSM (notons un grand nombre de pratique BDSM ne sont pas « hard ») ne gênent nullement, elles demandent généralement un peu (beaucoup) de dialogue.

            Le jeu sur le consentement dans le BDSM est récurent, c’est une des raisons pour lesquelles les forums ouvrant le dialogue à ce sujet ne cessent de répéter l’importance du dialogue sur les limites, d’un mot pour dire « vraiment non », du temps pour connaitre son partenaire… (Et, c’est peut-être l’une des raisons de l’aspect extrêmement protocolaire de certaines pratiques…)

            Fin de la disgression.

        • Marie,
          Je penses que tu confonds les formes de dominance.
          Quand ici, il est écrit :
          « tant que les femmes seront dominées sexuellement, elles le seront dans toutes les sphères de la société. »
          On entends une domination sexuelle sociale et culturelle. Nous sommes éduqués, en tant qu’homme, as devoir « dominé sexuellement » nos partenaires, et en tant que femme a « aimé une sexualité de dominé ».

          Lorsque tu dis :
          « on peut aimer être dominé(e) (uniquement sexuellement) » tu évoques une fantasme privée et personnel donc pas lié a la société (enfin pas tout a fait tout de même)

          Il est tard, j’espère que mon propos aura été clair.

          • C’est exactement ce que je voulais dire en disant : « Pour résumer je ne pense pas que ce soit une sexualité de « dominé » qui pousse à ensuite être « dominé » dans la société, mais que c’est le fait d’être « dominé » en société qui pousse à être « dominé » sexuellement. »

            Mais bon, j’ai du particulièrement mal m’exprimer… Surtout qu’après les précisions d’Antisexisme (26/08, 9h42) il s’avère que nous somme d’accord. Donc un petit débat pour en fait rien du tout…

  7. La réponse de CSV est vraiment pathétique. Ils répondent à côté de la plaque et comme pratiquement toujours dans le cas de dénonciation de sexisme, ils répondent qu’ils ne le sont pas mais font preuve d’une mysoginie et d’une agressivité hallucinante. Ils n’ont pas d’arguments valables et attaquent donc la personne en essayant de la dévaloriser. Vraiment des râclures de chiottes.

    J’espère que le hashtag va faire le buzz ;)

    • La dénonciation de faits intolérables les dérange plus que les faits eux-mêmes. Pour eux, une bonne féministe est une féministe qu’on entend pas. Une féministe qu’on entend être une extrémiste.

      • Tout à fait. Le monde à l’envers.

        En même temps quand je pense à l’image que les médias mainstream donnent du féminisme, ça ne m’étonne pas qu’ils se croient légitimes et dire des horreurs pareilles.

  8. wouai, j’ai aussi lu l’article de « toutalego » sophie gourion sur le même sujet

    ces mecs là sont immondes tout simplement en plus d’être des cons : pour les gens comme moi, et qui peuvent être de cultures très différentes,, genre très religieux ou au contraire très communistes, ce modèle culturel phallocrate guerrier fondé sur la domination égoïste individualiste et la liberté (de tout dominer et donc de Devoir tout combattre) c’est assez bien conceptualisé par satan et tous ses avatards religieux… et donc être comme ces gars là, c’est une honte, totale, insupportable… méritant une balle dans la nuque au fond du couloir ou le bûché selon les époques

    nan sans dec, à la suite des citations et indication de pages de ces connards, je suis aller lire leurs sites et les commentaire de pauvres cons qui y traînent : ça m’a fait remonter toute la haine que m’inspirait mes congénères à l’adolescence, horreur qui ne m’a jamais quitté par ailleurs et me met toujours autant en colère, précisément parce qu’on a voulu qu’au prétexte d’être né avec un déterminant génétique précis, j’incarne autant que j’intègre leur modèle. être un homme pour moi, puisque qu’être un homme c’est être ce qu’ils prétendent et affirment partout, c’est une honte insupportable.

  9. Frenchtouchseduction et autres conneries, c’est fini. Je suis tombée sur la pub d’un mec avec une voix d’ordinateur qui propose à des auto-frustrés de rooter le cerveau d’une femme. Que même il dit « au lieu de coucher avec hommes riches et célèbres qu’elle se tape d’habitude, elle couchera avec toi ». On peut dormir tranquilles.

    http://seductionsubliminale.com/index_dmg.php?s=&c2=000093526f6e9f50b4dc8849a116f5dad889c&kw=dmgfrss1c

    • Merci pour le lien, c’est édifiant de bêtise crasse -_-

      En fait ça serait un bon exercice de transcrire ce texte et d’en faire un commentaire critique :]

    • Au début j’ai eu un énorme fou rire tellement c’était gros, mais après j’ai trouvé ça tellement triste…
      Je suis d’accord pour le commentaire critique, il y aurait tellement de chose à dire…

    • Kamal est un gros con, et combien de fois je lui ai laissé des messages pour tenter de lui montrer la profondeur de sa connerie.

      Après, je me permet d’intervenir concernant frenchtouchseduction.com, cité dans ce commentaire, et qui n’a STRICTEMENT RIEN A VOIR avec ces illuminés qui en plus font un business avec ces credo pouvant tomber sous le coup de la loi.

      Le site a une politique et une éthique très stricts, et un mec comme Kamal ne ferait vraiment pas long feu sur son forum.

      • Moué enfin les « PUA » ont quand même une très lourde tendance à colporter des idées totalement réac sur les rapports entre les genres. Ce qui ne veut pas dire que je met tout le monde dans le même panier, mais je crois pas que FTS soit une bande de bisounours non plus. Ceci dit j’admet que sur FTS il y a une certaine éthique qu’on ne retrouve pas sur tous les sites de PUA. (au moins y a un topic qui explique sur le forum sexe que le viol c’est pas bien, c’est déjà ça).

        • Oui, après tu as raison, tout le monde n’a pas la même éthique, malgré la volonté de régulation de propos borderlines.
          Le terme de PUA tend à disparaitre, par contre, car il est effectivement entaché.

  10. En ce qui me concerne, je ne supporte pas ce type de site de séduction notamment parce qu’on peut y trouver ça:

    http://www.frenchtouchseduction.com/board/classification-hb-et-systeme-de-notation-alternatif-vt24928.html

    Et que l’accumulation des « femelles », « truies » et autre me transporte dans un état de transe très très nocif pour ma santé mentale. Je pense que la rage provoque la fonte de mes neurones qui coulent en une sorte de bouillie rosée hors de mes oreilles. Je ne le retrouve pas mais il y avait aussi un poste spécial « noire » oui parce que la femelle noire ne fonctionne pas comme la femelle blanche…

    Bref, je ne partage pas du tout l’avis comme quoi ce genre de mouvement serait « inoffensif », il s’agit de fournir les bases de pratiques de maltraitance psychique (au minimum manipulation, mensonge, humiliations, au maximum, tentative d’usage de l’hypnose, de la PNL, de la psychanalyse etc.) voire de pratique de maltraitance sexuelles comme l’article de Kamal en témoigne. Avec en plus toute une idéologie extrêmement misogyne qui vient légitimer ses pratiques. C’est le manuel du parfait petit pervers.
    D’ailleurs leur à propos :
    http://www.frenchtouchseduction.com/a-propos
    est une perle surtout la partie qui dit que les propos dégradants sur les femmes ne sont pas tolérés et seront immédiatement modérés. Pour info, regardez donc la date sur les posts du premier lien que j’ai posté.
    Et puis alors un exemple de dénégation absolument splendide est ce morceau de bravoure en réponse à la douloureuse question « Mais quand des utilisateurs du forum demandent comment séduire, c’est pour manipuler les femmes pour leur faire faire des choses contre leur gré, non ? »

    Je ne peux pas supporter ces gens là.

    • Je suis comme toi, je ne supporte pas le système « de notation » des femmes, et je rue dans les brancards lorsque je vois ça (je suis modérateur du site, pour rien cacher).

      Les techniques de manipulation telles que la PNL, etc, je supporte pas non plus.

      Quant à demander des conseils en séduction, je vois vraiment pas le problème. On le fait tous, avec nos amis, viens pas me dire que t’as jamais demandé conseil à tes copines.

      Sinon « Je ne le retrouve pas mais il y avait aussi un poste spécial « noire » oui parce que la femelle noire ne fonctionne pas comme la femelle blanche… »

      >> Un tel topic serait fermé immédiatement et l’utilisateur banni. Attention aux propos limites diffamatoires quand même ;)

      • Et je signale quand même que l’Elfe, l’auteur de l’article, était une participante très active pendant un moment, sur le site !

      • Y a énormément de propos très problématiques sur FTS, malgré les quelques efforts qui ont été fait contre. Mais bon comme tu es plutôt antiféministe, je pense que ça te dérange pas et/ou que tu ne le remarque même pas.
        Et encore, avant c’était pire.

        • Je sais pas ou tu as vu que j’étais anti-féministe.
          Pour les propos sexistes et intolérables, il doit y en avoir oui.
          Le nettoyage du forum de ses vieux démons est une possibilité aussi.

        • Non, je ne suis pas antiféministe (ou t’as vu ça ??).
          Et oui, les propos sexistes, problématiques, me dérangent.

          Alors oui, merci cet article qui a permis de pointer de vieux topics intolérables présents sur le site, un travail de nettoyage est une possibilité.
          Je serais plutôt pour, mais ça, c’est la responsabilité du webmaster.

      • Oui alors écoute t’es gentil tu vas commencer par éviter de me menacer hein.
        Je me souviens très bien l’avoir lu à l’époque, la même ou j’étais tombée sur le classement. Alors ça a peut-être été supprimé depuis, toujours est-il que ça a existé. Alors tes « Attention » je te laisse deviner ce que tu peux en faire.

        • S’il vous plait essayez de rester dans le constructif (je vise personne en particulier et je critique personne c’est une remarque pour tout le monde). J’ai vraiment pas envie de me prendre la tête aujourd’hui.

        • « A l’époque »
          Tout est dit. FTS était sexiste, miso, et constituait une espèce de société secrète communautaire ayant importé un mouvement américain (californien même, pour être précis).
          Les choses ont changé, et tendent à changer, je me tue à le répéter.

  11. AHAHA, je n’avais même pas vu le commentaire juste avant le mien sur FTS et sa moralité sans faille !!! C’est amusant parce que je connais ce site est qu’il est particulièrement sordide et misogyne.
    Alors pour s’amuser, dans les pages à consulter sur le coté du site il y a « Friend zone et sexualisation avec fille abusée »: http://www.frenchtouchseduction.com/board/friend-zone-et-sexualisation-avec-fille-abusee-vt20441.html#p332912

    Et rapidement, vous pouvez trouver çà :

    « Idem avec une femme battue. Soit elle a mené un réel travail thérapeutique, soit elle t’acculera par sa violence à te barrer ou à la dérouiller à ton tour…  »
    Okapi 40 ans membre de FTS.

    Je vous mets pas les autres échanges parce que ce serait trop long, mais pour le fun j’invite tout le monde à aller lire la page en question, l’empathie dont font preuves ces gendres idéaux est très très émouvante.
    Voilà, il n’y a pas besoin de chercher bien loin, c’est mon premier essai, le PREMIER, pour chercher un contenu limite et HOP je tombe tout de suite sur du lourd genre la femme battue qui va t’obliger à lui filer une trempe!
    Pas de modération rien, et pourtant le site à UNE POLITIQUE ET UNE ETHIQUE TRES STRICTS!!!!
    Eh ben qu’est-ce que ça serait sinon hein.

    Je suis personnellement une grande fan de FTS un petit coucou à Bruno ;)

    • Hé bah bravo Okapi. Quel pauvre débile. Je savais pas qu’y avait des propos aussi dégueulasses sur FTS. Ca fait 2 fois qu’on vient me vanter l’éthique parfaite de FTS, j’aurais du me douter que ça cachait quelque chose. Ils feraient mieux de s’occuper d’arrêter de colporter des propos aussi dangereux et répugnants sur leur forum.

      • Merci de signaler des propos tenus il y a longtemps, qui seront effacés du site.

        Okapi n’est plus membre depuis un certain temps.

      • euh… c’est de l’humour je pense ? nan parce que sans dec, je vois pas comment un site ayant ce genre d’objectif pour propos (la séduction masculine Sur les femmes) pourrait avoir autre chose qu’un fondement masculiniste et phallocrate donc forcément prostitueur et violeur.

        • Je pense pas que la séduction soit forcément masculiniste.
          Et on peut vouloir séduire sans estimer que les « femmes battues » (jolie expression qui oublie de préciser qu’elles sont battues par quelqu’un) sont juste des tarées qui aiment se prendre des beignes.

          • ben j’ai jamais pensé le contraire de vos différentes remarques précédentes
            mais là
            leur site est axé sur le regard masculiniste sur la femme, à propos de séduction, et de vie de couple
            et à chaque fois qu’on m’indique un site sur ce thème, ben je fais les mêmes constats
            et par ailleurs les hommes qui ne sont pas phallocrates et masculinistes ne participent pas à ce genre de merdes, ou uniquement pour exprimer leur indignation et c’est trèèèèèèèèèès rare.

          • je suis d’accord que le site est globalement très misogyne. Mais je pense que c’est une certaine vision de la séduction, pas le thème de la séduction en lui-même.

        • AHAHAHA !!!

          La séduction masculine incite au viol. Merci d’éviter les propos extrêmes, qui sont aussi intolérables et risibles que ceux dénoncés par cet article.

          • Je dirais pas « aussi intolérables » et les trucs sur le viol n’ont rien de risible à mon avis…

    • Ce site est lamentable, sans chercher, en trois clics, je tombe sur ça : http://www.frenchtouchseduction.com/restez-un-homme.html

      Extraits choisis :
      « Personne n’enseigne aux garçons comment devenir des hommes. Personne n’apprend aux garçons à être en accord avec leur masculinité.
      Les mères, malgré tous leurs efforts, ne peuvent le faire suffisamment bien, car, de par leur nature féminine, elles ne peuvent savoir comment devenir un homme. Les garçons, ainsi éduqués en amour par leur mère, prennent alors une nature féminine. »

      « Les filles, lorsqu’elles sont amoureuses, deviennent (pour la plupart) davantage féminines, en raison de leur éducation/nature maternelle. Même en l’absence de repères maternels, les femmes aiment parler de sentiments, tandis que les hommes s’en gardent d’en parler, à part pour faire des commentaires laconiques ou se vanter… »

      « Les alphas mâles, les mâles dominants, sont ce qu’ils sont. Ni une façade, ni une illusion. Ils sont eux-mêmes. Ils peuvent être amoureux sans pour autant se faire avoir parce qu’en tant qu’Hommes ils sont en contact avec leur nature et l’amour les rend plus masculins, et NON plus féminins. »

      Je me tape presque le cul par terre là.

  12. « au moins y a un topic qui explique sur le forum sexe que le viol c’est pas bien, c’est déjà ça » => le problème avec ces sites c’est le double discours.

    Parce qu’on trouve aussi ça sur leur forum, pour « transformer une fille en bête de sexe » :

    « Autre exemple, soyez sur et assuré pendant l’acte. Si vous voulez passer en levrette, prenez la fille et mettez la en position. Si vous voulez la sodomiser, mouillez vos doigts et lubrifiez la. Pas de « s’il te plait » ou de signe d’hésitation. Si une fille refuse de faire quelque chose, elle vous le fera savoir, mais si vous lui demandez elle vous dira non systématiquement. »

    Sur cette page, dans le premier post : http://www.frenchtouchseduction.com/board/transformer-une-fille-en-bete-de-sexe-vt25988.html
    Mais bon, c’est sur, le viol c’est pas bien !

        • Trève de plaisanterie, je soulignais là que tu ne fais que pointer d’anciens topics intolérables du site.

          Et aussi de souligner que FTS est un forum, avec la pluralité de propos que peut comporter un forum.

          Y compris les commentaires sous cet article, qui sont comme un forum.

          • C’est pour ça qu’ils sont passés au filtre et qu’au final je dois en virer quasiment la moitié.

    • FTS est un forum, comme sur tous les forum y a des messages plus ou moins classes. Ensuite, il serait bon de ne pas sortir les messages de leur contexte. La suppression pure et simple d’un message est liberticide. Il faudrait plutôt s’intéresser aux réponses s’il y en a sur cette partie spécifique du message.

        • Aucun rapport. J’ai jamais dit le contraire. D’ailleurs ce message est sans intérêt étant donné que j’ai coupé par erreur la totalité en postant (du coup il veut rien dire), j’ai ré-écrit plus bas

  13. Bon, sur le fond de l’article je suis entièrement d’accord. Le viol est affreux et rien ne devrait le cautionner. Tout le monde le répète.

    Maintenant, il faut quand même que je réponde sur un truc. FTS, forum dont je suis membre. Vous semblez tous cracher dessus en citant des messages pas forcément très classes. Certes ces messages existent. Néanmoins, il faut je pense avoir un peu plus de recul sur certains.

    Je pense à un message cité ici en commentaire sur les « classements » des filles. L’auteur (Tulpa) a fait un pastiche des classements utilisés à l’époque. C’est très mal le connaitre que de le taxer de machisme. Il est justement très engagé dans le mouvement féministe et défonce littéralement par messages les gros beaufs machos qui se pointent. Attention donc à ne pas dire tout et n’importe quoi sans considérer le contexte.
    De plus, certains messages sont (à juste titre) pointés comme choquants, et sont cités comme tels. Attention parfois à faire attention aux réponses qui bien souvent ne cautionnent pas cette attitude. Ce n’est pas parce qu’un sociopathe a posté un message que ça généralise le forum à ce message. Il est bon de voir les réponses qui lui sont apporté.
    En outre, certains messages cités sont vieux. Il est vrai que FTS n’a pas toujours été comme ça et qu’une époque a existé ou certains propos plus violents étaient parfaitement acceptés. Vous comprendrez aisément qu’on ne peut humainement pas modifier à postériori les messages du forum parce que la « ligne directrice » du site à changé. D’une part parce que ça dénature le site, que c’est de la censure pure et dure, et parce que les bénévoles qui s’occupent du site n’ont tout simplement pas les moyens humains de le faire.

    Certes, il y a du mauvais dans FTS, issu notamment de certains individus minoritaires particulièrement toxiques, qui sont toujours (ou quasi) remis à l’ordre dans leur propos et leurs opinions (et souvent banni). Il y a certes des propos tendancieux qui peuvent encore sortir, mais après tout, personne n’est obligé de partager vos avis sur tous les points non plus ;). Enfin, il est, je pense, plus sain d’avoir ces individus dans un endroit ou on peut justement discuter de ces problématiques et essayer de les faire changer d’avis, plutôt que de les voir « dans la nature ».

    Enfin une note plus « perso » pour conclure. Sur ce que m’a apporté FTS pour que vous compreniez pourquoi je le défend autant. A 17ans j’étais un geek associal puceau shooté au porno. Des à priori sur les femmes et le sexe très très loin de la réalité. La découverte de FTS m’a permis de prendre une estime de moi que je n’aurai jamais cru possible, de découvrir certaines notions de respect et d’intelligence sociale qui font de moi quelqu’un que je n’aurais jamais pu imaginer être même en rêve il y a 6 ans. Certes, j’ai fait un tri parmi la masse, en excluant notamment certains messages pourris. Mais l’immense majorité du contenu prône le respect de l’autre et l’égalité des sexes, et décourage très fortement ces comportements abjects pour grande partie issue du porno. Mais au final, pour ce que m’a permis FTS, s’il y a bien un endroit (et encore plus parmi les forums liés à la séduction) sur lequel on ne peut pas cracher, ni taxer de machisme et d’anti-féminisme, c’est bien celui la.

    Merci de m’avoir lu.
    Pour me trouver, FTS, même pseudo.

    PS: Je poste en MON nom, sans l’accord de qui que ce soit de FTS.

    • Je trouve ça plutôt minable de minimiser comme ça alors que ces propos sont tout simplement intolérables et que surtout je n’ai vu aucune réponse un tant soit peu indignée ou ne serait-ce que contradictoire. Ce ne sont pas des propos isolés de leur contexte, l’ensemble du topic est carrément répugnant et ce n’est pas le seul.

      Vous voulez faire une bonne réputation à FTS? Alors faites le ménage sur votre forum, et y a du boulot. Bon courage. Venir minimiser et dire « c’est pas grave c’est rien on est pas tous comme ça », c’est une perte de temps.

      • Bonne réputation ? Vis à vis de vous ?

        Premièrement je m’en tape (je vais parler en mon nom). Je me fous complètement des actions des féministes. Mais vraiment. Pas que je soit contre l’équité homme/femme, mais parce que je suis en désaccord avec beaucoup de vos revendications, et surtout de votre attitude consistant à s’énerver et péter un câble pour rien…

        Quand tu dis que venir minimiser c’est une perte de temps, en effet je viens de m’en rendre compte. Gardez votre avis pourri à base de généralisation abusive si vous voulez. Si vous êtes pas foutus de faire la différence entre des posts isolés et le reste du forum, on ne peut plus rien pour vous.

        Sur ce, au revoir, je ne pense plus reposter ici. Vu le ton de ton message au mien pourtant calme, et vu votre manque flagrant d’envie d’essayer de communiquer, j’ai autre chose à foutre.

        • Pour rien = pour un pauvre topic au fond d’un forum par exemple, ou la moindre phrase lancée en l’air par quelqu’un… Essaye de faire un pourcentage des topics moisis s’il te plait, et la tu pourras dire de faire le ménage

      • Et bien ça sera certainement fait.
        Quand je demandais à Prune de devenir modo, c’était une demi blague.
        Il peut être intéressant que vous nous signaliez tous les topics limites et intolérables qui peuvent encore trainer sur le forum.

        • Personnellement je me sens pas prête à un tel boulot, surtout que je pense que ça va probablement finir par un gros clash, genre houlala la féministe hystérique misandre ou je sais pas quoi…
          Parce que quand je lis FTS ce que je vois c’est des gens qui ne savent pas ce que veulent dire les mots viol, harcèlement, oppression… etc. Et que des propos qui paraissent très dangereux pour une personne ayant une vague conscience féministe, paraissent tout à fait anodins pour l’utilisateur d’FTS lambda (le truc sur les femmes battues qui se battent toutes seules par exemple; c’est triste mais ça n’a rien d’exceptionnel culturellement). A partir de là, censurer certains propos sexistes serait vu comme liberticide, alors que ce qui me semble liberticide à moi, c’est justement d’encourager ou même de tolérer le viol et la culture du viol. Parce que la liberté de refuser un acte sexuel n’est pas donnée aux femmes à cause de la culture du viol, et là je suis absolument sérieuse. Et la culture du viol c’est pas que des articles comme celui que j’ai dénoncé ici, c’est beaucoup plus large.

          Je pense qu’FTS c’est un site principalement fréquenté par des hommes qui sont en quête de reconnaissance de leurs pairs masculins, donc de virilité et de pouvoir. Le fait que ces hommes soient entre eux ne les encourage pas à l’empathie vis à vis des femmes, et je dirais même que ça les conforte dans leur conception de « la femme » perçue comme « l’autre » (ce que De Beauvoir explique mieux que moi dans « le 2ème sexe »). Donc zéro empathie (notamment pour les femmes victimes d’abus sexuels qui sont d’ailleurs beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP plus nombreuses que cette bande de rigolos semble le croire sur ce topic à la noix). Et entre mecs on se permet facilement des propos plus que limites (j’en ai parlé dans l’articles « les violeurs« ). Je pense qu’être modérés pas une femme, féministe en plus, ils le prendraient très mal. Et voir censurés des propos qu’ils estiment ne pas poser problème, ils le prendraient encore plus mal. Donc beaucoup de taf pour pas grand chose au final.

          Pourtant, c’est bien les féministes (personnes militant pour l’égalité des sexes), et en particulier les femmes féministes (militantes ET vivant l’oppression contre laquelle elles militent) qui sont les mieux placées pour savoir ce qui est problématique ou non comme propos au sujet des femmes, de la séduction, du viol, etc.

          • Non ces sujets là ne sont pas la propriété des féministes. D’ailleurs un débat sur le sujet est en cours sur FTS.

            De plus des femmes (et de plus en plus nombreuses) participent activement aux forums de FTS, qui tend à se démocratiser et à devenir un site sur la séduction en général, et pas seulement la séduction masculine.

            Donc, quand tu lis FTS, merci de ne pas lire des tréfonds du site datant de plus de 2 ans, mais les discussions actuelles, et je te mets au défi de trouver à redire.

          • Mais c’est qui « les féministes »? Tout le monde peut être féministe, il faut pas acheter un brevet. Les gens qui se préoccupent de l’égalité seraient les mieux placés pour dire ce qui relève de l’égalité ou non? Pas possible! Je suis désolée mais quand un mec qui n’a JAMAIS réfléchi aux questions d’égalité de genre essaie de dire ce qui relève ou pas du sexisme, c’est juste insupportable. Le manque total d’information et de réflexion transpire à chaque mot (comme actuellement gros débat complètement inepte sur FTS en mode « est-ce que le viol est courant ou pas » alors qu’y a des stats officielles à ce sujet qu’il suffit de consulter et plusieurs blogs très documentés avec études de genre à l’appui etc). Comme le blog d’antisexisme par exemple.
            Ha oui les discussions actuelles parlons-en. Le mec qui m’explique que non le viol c’est pas courant du tout, c’est juste des fous qui violent. Le mec qui dit « HA MOI MES AMIES ONT JAMAIS ETE VIOLEES LOL ». Mais abruti, on raconte pas à ses potes masculins les viols qu’on subit. Surtout que dans la plupart des cas c’est pour avoir une réponse du genre « qu’est ce que tu as fait pour qu’il te fasse ça ». Moi les meufs à qui je parle elles me racontent les viols. Parce que je suis un peu sortie de la culture du viol. Et avoir ce genre de réponse, comme « ha mais est-ce que tu l’as pas un peu cherché », « ha mais personne t’a obligée à faire ça »… c’est comme être violée dune deuxième fois.

          • Je cite : « c’est comme être violée dune deuxième fois »

            Je ne peux qu’approuver. Et chaque vanne sur le viol qui tournent les victimes en ridicule font le même effet. Ce genre de commentaires entretiennent la mémoire traumatique de la victime et nourrissent nombre de ruminations (provoquées par le PTSD lui-même provoqué par le viol).

            En EMDR, une partie non négligeable de la thérapie peut être dédié à traiter les commentaire abrutis des proches (et moins proches).

            Oh. Et cher Bruno, c’est mignon tout plein de demander à ce que personne ne lise les discussions datant d’il y’a deux ans. Parle-en à google. Ces topics faisant l’apologie du viol sont toujours très facilement disponibles. Vous (t’es un community manager qui bosse pour eux, non?) n’arriverez jamais à vous racheter une image après avoir encouragé le viol. Si certains de vos connards de pigeons ont violé après avoir clairement exprimé leur intentions sur vos pages, vous êtes simplement des monstres, des complices de viol. Vos tentatives de blanchir votre image ne change rien aux yeux des victimes probables qui en chient avec un putain de PTSD.

  14. Oui, merci de citer le mec qui a été recadré, et modéré dans le débat ;)
    Donc non y a pas de débat sur FTS pour savoir si le viol est courant ou pas.

    Quant au mouvement féministe, oui, je suis a 2000% d’accord sur le fait que tout le monde peut se pencher sur les questions d’égalité, et dans ce cas OUI je suis donc féministe.

    • J’avoue que j’ai pas le courage de tout lire, des trucs comme ça j’en ai déjà lu tellement, des mecs qui se sentent agressés par l’idée que le viol est dans notre culture… Mais bon son message je l’ai trouvé très choquant personnellement (et très approuvé par le système de notation) je pense que ça me ferait bien rire si ce n’était pas représentatif de l’opinion d’une majorité de personnes. Et du coup ça me plombe vraiment le moral de lire ça parce que ça a des conséquences graves.
      J’aimerais bien balancer des liens, comme par exemple celui-ci: http://dikecourrier.wordpress.com/2013/08/24/mon-violeur-est-un-jeune-homme-de-26-ans/ (récit d’un viol parfaitement ordinaire) ou alors celui-là http://feminisme.fr-bb.com/t1152-culture-du-viol-steubenville (explication très pédagogique sur la culture du viol) ou encore celui-là http://antisexisme.net/2011/12/04/mythes-sur-les-viols-partie-1-quels-sont-ces-mythes-qui-y-adhere/ (très bon dossier parfaitement documenté scientifiquement sur les mythes autour du viol colportés par monsieur tout le monde – et madame tout le monde, avant qu’on m’accuse de « misandrie », car quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt, et c’est plus facile de faire passer les féministes pour des connes que remettre en question son éducation et sa culture).

      Mais je le fais pas parce que ces trucs ne seront même pas lus. Ou pire, ils seront lus, et la meuf qui raconte son agression, ça va donner des commentaires du genre « elle avait qu’a pas ramener le mec chez elle (cette salope) » ou plus insidieux « elle en fait tout une histoire parce qu’elle a des problèmes personnels mais elle ferait mieux de prendre ça cool » (vivre dans une société qui t’interdit le droit à ton corps et à ta sexualité, c’est un problème mais pas personnel puisqu’il touche la moitié des gens).

      Enfin désolée de dire ça là maintenant, c’est pas spécialement contre toi, j’en ai juste gros sur la patate et parfois l’impression de me battre contre des moulins à vent.
      En plus, FK était venu commenter à un moment donné, et je vais te redire ce que je lui avais dit, je pense que « nettoyer » le forum FTS c’est un peu illusoire à mon avis car FTS n’est pas le problème, il y a toute une culture derrière, qui nous imprègne depuis notre premier pyjama bleu ou rose.

      • ben voilà : « y’a toute une culture derrière qui nous imprègne… »
        ça
        c’est le genre de trucs classiques en sciences humaines que ces bourins de mecs sont incapables de comprendre…
        j’comprends bien que la seule façon de changer ça, c’est d’en parler et de répondre à ce genre de bourrins.
        mais à chaque fois que je lis des gens le faire, ce que je remarque, c’est que en face, les bourrins, ça ne les faits absolument pas changer d’un iota… et que je me demande comment vous trouvez encore l’énergie de leur répondre.

        je ne suis pas allé visiter beaucoup de sites de ce genre, mais j’ai exploré plusieurs forum de discussion populaire, sites dits « de rencontre », comme wazami.com ou jecontacte, où* en les gens sont majoritairement motivés par le bavardage par ennui, accessoirement par le contexte de « rencontres » c’est à dire de drague. ça échantillonne des gens de tous genres, de tous courants d’opinions, et même quelques militants politiques ou féministes qui tentent d’au moins faire connaître les idées de leurs mouvements ou de leurs associations : ben à chaque fois, on s’y épuise en face de la bêtise crasse du téléspectateur ordinaire intoxiqué par la culture à laquelle vous faites allusion, sexiste essentialiste, patriarcale, phallocrate, ethnocentrée, colonialiste et capitaliste, pour qui l’indivudalisme et la domination sont les processus fondamentaux de la régulation et structuration des comportements sociaux…

        c’est écoeurant à la longue et comme quelques autres j’ai baissé les bras… me contente de tenter de repérer les quelques braves coeurs éclairés que je peux rencontrer dans le monde… histoire de me dire que je suis moins seul comme ça…

        mais en arrière fond, à chaque fois que je croise un povmec du genre de votre interlocuteur là qui en note personnelle commence par dire « qu’au départ » il était « puceau geek…  » genre les poncifs des valeurs phallo par lesquels les mecs s’auto-méprisent et dont il FAUT absolument par tous les moyens s’extirper… en faisant preuve en public, donc par l’intermédiaire de n’importe quelles situation y compris virtuelle, sur un forum, on a bien là les preuves qu’on a affaire à un con de première, très policé, mais violeur prostitueur potentiel comme l’étouffante majorité…

        • « on a bien là les preuves qu’on a affaire à un con de première, très policé, mais violeur prostitueur potentiel comme l’étouffante majorité… »

          >> D’accord. Merci de mettre la lumière sur la modération de ton propos, même si c’est pas moi qui suis visé.

          Quant à l’Elfe, oui, merci du temps consacré à ces réponses, et de la sérénité dans laquelle on peut en discuter.
          Je fais la promesse d’aller voir tes liens.
          Quant à FTS, j’espère qu’un jour il ne sera plus possible d’y voir une « culture » derrière, et que l’idée même de communauté disparaitra, le plus rapidement possible, pour être enfin peuplé de gens normaux, hommes ou femmes d’ailleurs.
          Ce site tend à devenir plus large, et peut accueillir avec grand plaisir des avis féminins. On a tous à y gagner.
          Tant que l’on est intéressé par les questions de séduction, bien entendu.

      • « des mecs qui se sentent agressés par l’idée que le viol est dans notre culture »

        Forcément, il se croit des mecs bien avec des valeurs issues leur culture, et tu leur démontres par A+B, que leur valeurs sont ignobles. C’est valable pour tous les « trais » culturels que tu dénonces. Donc, soit ils rejettent la proposition, soit ils rejettent les femmes.

        Il faudrait plutôt parler positivement, proposer des alternatives, normalement, les gens acceptent plus facilement.

        • Mais je suis désolée la culture du viol ça existe. Et pour proposer des alternatives il faudrait déjà comprendre qu’il y a un problème et il faudrait aussi qu’il y ait un tout petit peu d’écoute (en lisant certains propos j’ai l’impression de voir des gens qui se bouchent les oreilles en criant LALALALA J’ENTEND RIEN NANANERE ».

          On ne PEUT PAS faire avancer les mentalités sans bousculer un peu, c’est pas possible. Toujours peur de déranger, toujours peur de dire la vérité. Alors ok y a une façon de le dire. Mais il faut le dire. Même si c’est pas rigolo.

          • pas convaincu, après beaucoup de lecture et d’écoute, qu’il y ait une façon propice ou efficace de dire ce qu’il y a à dire sur la place fondamentale du viol dans la culture et la structuration sociale des identités : les réactions sont toutes de l’ordre du dénie.
            il n’y a pas que le thème du viol qui subisse ce dénie parce qu’il n’y a pas que le viol à être à la racine des structures culturelles et sociales : la domination, la cupidité, l’égocentrisme inducteur par exemple des ethnocentrisme, l’autoritarisme inducteur des hiérarchies et des luttes de classes, etc.
            regardez comment sont traités les gens qui soutiennent toujours que la société est fondée aussi sur des luttes de classes (entre autre sexuelle)… le dénigrement des analyses anarchistes et communistes est du même ordre que celles des féminismes.
            le conformisme est un truc épais, lourd, aveugle, stupide, terrorisé par l’inconnu et terrorisant ce qu’il désigne comme étrange… il est sourd, totalitaire et modérateur c’est à dire égalisateur de toutes les têtes à un même modèle.
            alors que faire ?
            moi je ne sais plus.
            je râle, je gueule et j’envoie chier les bourrins parce qu’au final c’est la seule façon de leur dire non, de leur montrer de facto que leur regard n’est pas le seul, malgré eux, et qu’ils sentent, avec froid dans le dos, qu’ils ne sont pas universel. mais j’attends plus qu’ils comprennent quoi que ce soit. je ne pense pas qu’ils en soient capables.

      • Le lien vers le forum féministe expliquant pédagogiquement la culture du viol marche pas.

        Ceci dit je suis allé voir les autres, c’est fort intéressant, notamment celui sur les mythes du viol.

  15. « Quant au mouvement féministe, oui, je suis a 2000% d’accord sur le fait que tout le monde peut se pencher sur les questions d’égalité, et dans ce cas OUI je suis donc féministe. »

    Non écoutes je ne voudrais pas être désagréable pourtant je vais l’être, mais la définition du féminisme ce n’est pas « être d’accord sur le fait que tout le monde peut se pencher sur les questions d’égalité » surtout si au final, c’est pour affirmer que les hommes sont aussi bien placés que les femmes pour définir ce qui est sexiste et ce qui ne l’est pas. Parce que ce n’est pas du tout le cas.

    Mais enfin faut voir le coté positif des choses, tu vas lire les liens au moins. Peut-être que ça t’apportera quelque chose.

    Maintenant, je ne sais pas si c’est toi qui gère le site, mais les classifications comme « truie commune d’élevage », c’est extrêmement sexiste, et rajouter que cela ne reflète pas forcément les convictions du site, hein, c’est un peu comme laisser des insultes racistes et rajouter une petite note au dessus pour dire que ça ne veut pas dire qu’on cautionne, c’est juste qu’on est pour la liberté d’expression, et notamment, la liberté d’injurier et humilier autrui pour le fun.

    En ce qui me concerne, mon opinion sur FTS est faîtes, et c’est que c’est un site misogyne et sordide.

    • Moi je pense quand même qu’on peut se dire féministe si on est pour l’égalité et qu’on s’y intéresse.
      Après y a une culture féministe mais franchement on est très inégaux face à ça. Moi-même j’ai pas une culture féministe extraordinaire.
      Et oui je pense que c’est plutôt aux opprimés de discuter des limites de l’oppression, par exemple c’est plutôt aux racisés de définir ce qui est du racisme ou non, donc de la même façon ce serait aux femmes de définir ce qui relève ou non du sexisme. Mais encore faut-il avoir une conscience féministe. Entre un homme féministe et une femme non féministe, qui est le mieux placé pour dire ce qui est sexiste ou non? ha.

      • Oui c’est vrai. Il y a toujours des exceptions à la règle, par exemple Martin Dufresne (un homme) est pour moi, plus féministe que Marcela Iacoub (une femme).
        Maintenant, ce sont toujours les opprimés qui se battent pour leurs droits et on a jamais vu les oppresseurs s’offusquer tout seuls de leurs privilèges et décider de rétablir la justice. Je ne dis pas qu’ils ne peuvent pas faire preuve de bonne volonté, mais là le mec qui s’autoproclame féministe sur un site féministe pour défendre des propos misogynes, pffff, voilà quoi.
        Il part de très très très loin. T’as peut-être la patience, mais moi, bof, ça me fatigue, et franchement lire des trucs comme ce qu’on trouve sur leur site, ça me déprime. Au bout d’un moment se plonger dans la misogynie la plus crasse, + devoir expliquer encore et encore à quelqu’un qui te déni de toutes ses forces la qualité d’être humain « au même titre que lui » que non, ce n’est pas normal d’insulter les femmes avec des propos orduriers et qu’il te répondes que mais enfin c’est satirique, t’as pas compris l’humour!!!!! Et que tu devrais arrêter de crier et gesticuler et le relire, ben nerveusement ça me fatigue, fatigue, fatigue.
        En gros la conversation ressemble à ça :
        _ t’as vu tu insultes les femmes
        _ non mais pas du tout c’est satirique
        _ si tu le dis mais, ça reste des insultes
        _ bah t’as mal compris d’ailleurs je suis féministe alors tu vois, je respecte les femmes et je défends le droit de les insulter pour se marrer
        _ Attends non t’es pas féministe
        _ Ah mais arrêtes de crier et gesticuler, et relis ce que j’ai écris tu verras que j’ai raison…

        Je sens que la prochaine réplique va être, « ah non mais attend tu dis qu’en tant qu’homme je peux pas être féministe alors c’est du sexisme, t’es sexiste en fait! », allez je vais relire Alain Soral.

        En gros je passe un temps incroyable à supplier le mec sur tous les tons d’admettre qu’insulter les femmes n’est pas acceptable. Je sais pas si je le traitais de sale m****, je suppose qu’il ne trouverait pas ça acceptable, mais pour qu’il admette qu’insulter les femmes n’est pas normal, il faudrait qu’il admette que les femmes ne valent pas moins que sa petite personne et que de la même manière qu’il ne trouverait pas acceptable qu’on le traite de sale m****, je ne trouve pas acceptable qu’on catégorise les femmes en truies communes, truies respectables, ultra bonasses etc.
        Mais pour ça, il faut considérer les femmes comme des êtres humains qu’il faut respecter et traiter pas moins bien qu’il exige qu’on le traite. En somme dans son système de valeur, il peut insulter les femmes, catégorie à laquelle j’appartiens, par contre, moi je n’ai même pas le droit de m’en plaindre sous peine d’être hystérique et de partir en vrille « pour rien ».
        Et cerise sur le gâteau, il va exiger d’être reconnu féministe, et de quel droit je me permettrai de le contredire, moi la femelle ?

        • de quel droit je me permettrais de le contredire moi la femelle : ben moi aussi d’après sa réponse plus bas à mon baratin, j’ai pas le droit de le contredire. c’est le principe même de leur identité : ils ont le pouvoir.

          bon, finbref… y’en a des tonnes épuisantes à lire comme ça sur leur forum écoeurant : on dirait un camp d’entraînement à l’application des idées d’alain soral et autres salopards de première…

          • Arrête de citer Alain Soral Paul, moi aussi il me provoque la diarrhée. Donc vous vous épuisez pour rien à me plaquer cette idée que je puisse aller voir chez lui comment draguer bobonne.

            C’est ça le pire dans cette discussion : vous m’attribuez une étiquette de masculiniste sexiste, avec le pack complet, alors qu’il n’en est absolument rien.

            Maintenant si vous avez absolument besoin qu’il y ait ce rapport de force clair, précis, et conforme, pour pouvoir débattre alors je veux bien adopter l’image du gros matcho masculiniste et sexiste, Soralien, avec une petite pointe de lutte des classes, mais par jeu.
            Mais je crains que ça ne soit pas drôle.

        • J’exige rien du tout, et Alain Soral me choque autant que toi.
          Et d’ailleurs, tiens, oublions FTS, moi aussi je suis fatigué de défendre le site.

          Qu’est-ce qui te permet de dire que MOI, Bruno, je suis misogyne, masculiniste, sexiste ?

        • Et je pourrais rajouter que, oui Prune, je suis tout à fait normal, et j’admet qu’insulter les femmes n’est pas acceptable.
          Et moi aussi je le dis sur tous les tons depuis le début.
          Je ne vois vraiment pas à quel moment y a eu du béton dans la communication.

    • Prune, tu cries, tu gesticules pour rien et tu ne me lis pas vraiment.

      Le fameux topic sur le système de notation était d’une part une grosse satire sur une pratique que personnellement je déteste AUSSI, visant à noter les filles.

      Et non, ce n’est pas moi qui gère le site, je suis juste modérateur.
      Et encore une fois je t’ai dit que la question du nettoyage du site de ses vieux topics sexiste était sérieusement envisagée.

      Donc merci de tout lire, et d’éviter de partir en vrille avant même d’avoir réellement compris mes propos.

      • Bruno, (on se connaît maintenant),
        1. je ne cries pas, ni ne gesticule en écrivant des commentaires sur les forums. Peut-être que toi, tu hurles sur ton clavier en agitant les bras entre chaque mots, mais en ce qui me concerne, non. Dans le même registre, apprends que quand je lis, je ne remues pas les lèvres. Enfin, saches qu’utiliser une paraphrase pour me traiter d’hystérique, ce n’est guère poli et dénote un cruel manque d’imagination.

        2. Ensuite, si je ne suis pas convaincue par ton argumentation, ce n’est pas parce que je n’ai pas lu tes posts, c’est parce que ton argumentation est mauvaise. Les relire ne changera donc rien à l’affaire.

        3. Pour finir, comme je cherchais vos contributions sur le féminisme, j’ai trouvé dans les méfaits du féminisme un post ouvertement raciste qui dit, je cite :
        « Que le type du blog ne ce fasse pas de soucis les françaises préfèreront toujours un occidental.
        Elles ne vont pas choper une clio (hommes non occidentaux) quand elles peuvent avoir une mustang (hommes occidentaux).

        Ce post ne fait aucunement l’apologie de la xénophobie. »

        là : http://www.frenchtouchseduction.com/board/les-mefaits-du-feminisme-vt22204.html

        Heureusement qu’il y a le rectificatif en fin de commentaire. C’est finalement une politique assez courante dans votre site, vous tenez un discours raciste et/ou misogyne et après vous dites, mais ATTENTION on est pas raciste, ni misogyne hein, faudrait pas confusionner les membres de FTS avec d’aussi viles accusations.
        En tout cas, c’est mignon parce que le modérateur à posté juste après et n’a rien trouver à y redire. C’est vrai qu’il y avait marqué que c’était pas xénophobe, donc bon, pas de soucis ;) C’est sympa, ça donne envie de faire partie de votre communauté, on voit bien que vous êtes entre humanistes, et occidentaux (sans xénophobie hein).

        Bref, merci Bruno pour tes conseils de relecture, mais si j’ai un conseil à te donner c’est d’arrêter de me relancer parce qu’à chaque fois, je cherche sur ton site et paf le jackpot !
        J’ai peur que ça lui fasse une très très mauvaise publicité, et que ça commence à s’accumuler. Pour votre plan com, à mon avis c’est pas terrible.

        • Et oui, ces propos sont xénophobes, effectivement. En core une fois merci pour le déterrage.

          Et donc, une énième fois, je le redis : les vieux topics ne représentent nullement la politique de modération actuelle de FTS. Si ça tenait qu’a moi, j’aurait modéré ces propos.

          • Ah ben voilà, c’était pas si difficile, pourtant de dire dès le début que c’était inacceptable, et qu’il faudrait modérer. Tu vois, on y arrive. Et le coup de la satire, c’est juste une manière hypocrite de dire qu’on trouve que les insultes misogyne, c’est marrant. Et puis le satiriste, c’est un membre actuel, il plaisante même sur le fait de distribuer des autographes, alors, le « oui mais c’était avant », ça manque de crédibilité.

            Voilà, maintenant, les gens de FTS ne modèrent pas ce genre de propos franchement misogynes. Ils ne modèrent pas non plus apparemment tous les propos racistes. En plus, à moins qu’on leur mette le nez dans leur c*c*, ils n’ont pas l’air de trouver que les incitations claires et nettes au viol soient choquantes/dangereuses/à vomir… Je te laisse compléter comme tu le souhaiteras.
            Et puis ils aiment beaucoup Alain Soral (il est tout le temps cité en modèle, on peut même lire des commentaires qui font son apologie (alors qu’on a rarement vu pensé plus indigente, name dropping d’auteurs dont il ne sait visiblement rien, resuçage de concepts sans les nommer genre Laca(ca)n, et autres impostures « sociologie »)…

            Ce n’est pas ton site, certes, mais c’est un site que tu fréquentes, quand même, je ne me trompe pas?
            « j’aurais modéré ces propos » => en plus t’es un modo du site?
            Tu viens ici pour les défendre quand même, non?
            Ils trouvent ça très correct les insultes misogynes, ils ne voient pas l’intérêt de les modérer non? Toi tu les modère pas non plus?

            Bon, et tu voudrais que je ne t’associes pas à ces braves gars de FTS?
            Mais pourquoi? Tu traines avec eux, tu ne proteste pas quand ils disent des horreurs, tu les considère visiblement comme ton « groupe social », tes amis, ou en tout cas un groupe de pairs que tu choisis comme référence/modèle. Tu les défends. Et après tu n’es pas content quand on t’associe à leurs comportements et leur système de valeurs. Pourquoi?

            Ce n’est pas moi qui manque de cohérence, c’est toi. Tu ne peux pas tout avoir; à la fois, participer à leur système de valeurs, et à la fois ne pas être associé à eux. C’est juste pas possible. Pour faire un parallèle, tu peux pas adhérer au FN, trainer avec des nazis qui insultes les juifs toute la journée et après aller dire non mais attendez moi je cautionne pas, je suis pas comme ça d’ailleurs, je trouve qu’ils exagèrent et qu’ils devraient pas. Mais bon, c’est mes potes quand même donc bon, mais alors attention, je suis anti raciste.

            Là! T’as vu ce qu’il sort ton pote Heisenberg? ça date de 48 heures.
            Tu les a lu les arguments masculinistes délirants sur les violences conjugales qui seraient mensongères, en fait se serait les hommes qui seraient brutaliser par les femmes etc. La culture du viol qui serait une invention etc. etc. dans les topics sur le féminisme qui date de 2013?

            Parce que bon, moi je veux bien être conciliante, je vois que tu fais des efforts et que t’essayes de comprendre, tu lis les liens et tout ça. Moi je veux bien y croire à ta bonne foi.
            Maintenant, il n’en reste pas moins que FTS c’est quand même très particulier, d’abord à cause de toutes les horreurs qu’on peut y trouver, mais même dans le principe du site. Ce n’est pas par hasard qu’on y trouve ce type d’horreurs.
            Il s’agit d’objectifier les femmes, de les considérer comme interchangeables (next, next, pas de one-itis) de les utiliser comme des sacs à f**** ( pas d’hésitation pendant l’acte, surtout ne lui demandez pas avant, elle dirait non !??!!! ), de classer les femmes entre celles qu’on peut montrer à ses potes, et celles qui sont trop moches pour être sorties, les LSE, les HSE, de donner des conseils comme : éviter les femmes violées (attention objet défectueux!) enfin, quoi!

            C’est pas misogyne tout ça, c’est pas crade, c’est pas dégueulasse? Mais enfin, la limite morale sur FTS, c’est « pas les enfants », tu trouves pas que dans le genre c’est un peu bas? Moi si.

            En plus tu me dis que je déterre des sujets, mais tu vois c’est ça le plus triste, j’ai même pas besoin de chercher! Je voulais lire les réactions sur le féminisme et voilà les perles sur lesquelles je tombe. C’est même pas des pages pour lesquelles il faut s’inscrire, ce sont les pages qui servent d’appel publicitaire pour FTS!

            Enfin je sais pas, peut-être qu’à un moment tu vas te poser la question de savoir si il y a pas effectivement un problème avec ce site.

            Parce que ça banalise la violence misogyne, et par là même ça la rend acceptable et normale (dans le sens de « norme sociale »). Et ça participe justement de la « culture du viol ».

          • Ce que les players appellent le One-Itis est aussi une forme de réification des femmes. Donc ce n’est pas le fait d’éviter le One-Itis qui est une forme de réification. Je l’avais développé dans « Poire le Player« , dans l’ensemble je trouve que les players ne se mettent pas à considérer les femmes comme des objets quand ils deviennent players, mais le problème serait plutôt qu’ils continuent à le faire, ils le faisaient déjà avant.
            Le problème c’est cet « entre-soi » masculin avec brossage dans le sens du poil (« vous êtes des dominants, gnagnagna ») qui génère une espèce de montée en mayonnaise du sexisme. Je l’avais dit dans l’article « les violeurs« , quand des mecs sont entre eux ils s’autorisent plus souvent des propos tout à fait répugnants à propos du viol (même si le terme de viol n’est presque jamais mentionné).
            Bon après je vais pas faire un procès à Bruno pour toutes les saloperies qu’on lit sur FTS et je vais pas faire un procès à FTS pour toutes les saloperies qu’on lit sur des sites de « PUA » (dont certaines sont extrêmement graves). En plus, ça n’a rien d’étonnant que les forum « PUA » attirent les pires misogynes de la planète puisque ce sont précisément eux qui ont des problèmes avec les femmes (haine-attirance-répulsion-etc). Gérer ça est à mon avis un problème compliqué et je pense qu’à titre personnel je ne serai jamais totalement à l’aise avec les décisions de modération prises sur de tels forums. Je suis même assez surprise d’y avoir lu des propos pro-féministes, même si c’est évidemment pas une justification pour y lire autant de bullshit, je te l’accorde. Cela dit moi je n’ai pas de problème avec le principe en soi de développement personnel qui passe par la séduction (tant qu’on entend par séduction quelque chose qui se fait à deux et pas tout seul). Ce qui me pose problème c’est quand ce principe se mélange avec la culture du viol ambiante, là ça devient vraiment dangereux. Et oui c’est souvent le cas, donc je pense que le travail des féministes c’est toujours le même: dénoncer et décortiquer la culture du viol.

    • j’suis d’accord avec vos réponses
      j’ajouterai précisément que le féminisme, s’il part, en apparence, des constats d’inégalité entre classes de sexe et de genre, ne s’en tient pas à cette question. depuis fort longtemps, car le féminisme historiquement a prééxisté à ce terme même qui est d’origine relativement récente, est avant tout une analyse sociale, anthropologique, éthique, sur la question du genre, c’est à dire, des modèles culturels et de leurs constructions autour du sexe, de la sexualité, de la dissymétrie constatable matériellement des fonctions biologiques entre sexes. Le féminisme est aussi une analyse de la fondation des rapports de domination et de soumission, socialement et psychologiquement puis politiquement à partir de la différence sexuelle biologique récupérée par les structures de classes.
      or dans les discours de « ces gens », ce que l’on note, c’est précisément un dénie radical à l’égard de toutes ces analyses et de tous ces phénomènes : bruno n’est évidemment pas féministe pour un iota, mais un môssieur bien élevé habile à négocier son image sociale (et j’reste gentil hein)
      pour moi aussi, ce genre de site est radicalement misogyne, ignoble, emblématique d’un modèle culturel masculin ignoble.

      • Paul on ne se connaît pas, donc merci de montrer un tant soit peu d’intelligence en évitant de tenter d’établir une carte d’identité de ma personne.

        Je viens apporter un point de vue, je tente de trouver des terrains d’entente, j’écoute les autres, je vais voir les liens, j’ai d’ailleurs été assez intéressé par ce qui pouvait caractériser la « culture du viol ».

        Maintenant si tu penses que c’est qu’une image que veux donner, et qu’en vrai je suis un gros connard de sexiste, libre à toi. Personnellement, je suis en paix avec ça.

        Pour les autres, tant que les jugements personnels et ce type d’agression non fondée sont mises à la porte, on peut faire du chemin dans ce débat.

  16. L’Elfe met le doigt au travers de cet article sur ce qui rend si difficile l’identification formelle du viol matériel comme viol reconnu par la société. Car comment s’arrêter de violer quand on se persuade soi-même que l’on ne viole pas. Et comment faire valoir son droit à la justice quand la preuve du viol est si difficile à produire ?

    Le problème du viol, quand on le compare aux autres crimes et délits notoires, c’est qu’il requiert, en plus des classiques éléments matériel (l’acte de pénétrer) et moral (conscience de commettre un crime, intention de le commettre -à laquelle se greffe la négligence ou l’indifférence à l’expression de la victime), l’absence de consentement de la victime. Certes cet élément est en quelque sorte greffé sur l’élément matériel de l’infraction, mais il réside au cœur même de la personne, dans sa chair, dans son ressenti. Comment convaincre l’autre qu’on ne veut pas quand il fait la sourde oreille et ne reconnait pas les propos tenus comme l’expression vraie de la volonté, du consentement ?

    L’absence d’empathie (ou son mépris pur et simple) des violeurs est je crois le cœur du problème, car pour savoir que l’on viole ou mieux encore, ne pas le faire, il faut prêter attention, croire l’autre quand il s’exprime, comprendre ses réactions verbales et non-verbales. Il faut pouvoir se projeter en l’autre et faire son ressenti sien par expérience de pensée.

    Violer ou inciter au viol, c’est nier l’autre comme sujet autodéterminé, c’est transgresser sa personne (le terme de viol se rapporte au latin violare, qui signifie trangresser avec force, avec violence et c’est bien cette transgression de la volonté qui définit le mieux ce crime) soit par manque véritable d’empathie (comme c’est le cas dans certains troubles qui répondent de la psychiatrie), soit par négation de celle-ci : C’est à dire savoir au fond de soi que ce que l’on fait tombe sous le coup de la définition juridique du viol mais se comporter face à la victime et aux éventuels autorités judiciaires comme si l’on était dans son droit et que l’autre, finalement, voulait sans le savoir et l’exprimer, par son accoutrement ou son comportement.

    Forcée, pour se justifier, de prouver quelle était sa volonté aux moments des faits, la victime du viol est bien souvent démunie car comment prouver fermement cette volonté ? Il n’existe pas de contrat, pas d’acte pouvant en attester. Comment faire advenir à la surface la vérité d’un ressenti qui n’existe qu’au plus profond de nos entrailles ? Comment vaincre dans cet affrontement qui n’est bien souvent qu’un parole contre parole éminemment défavorable à la victime ?
    La vertu de notre justice, qui met sur un pied d’égalité l’accusé et l’accusation/la partie civile, a des conséquences plus proches du vice puisqu’elle renvoie bien souvent les victimes sans que justice n’ait été faîte.

    Savoir que la femme (ou l’homme) est un autre moi-même en dépit de sa différence, voila la solution pour éliminer le viol nié, le viol déguisé, tous les viols qui s’ignorent, volontairement ou pas.

    • wouai
      bon
      « savoir que l’autre est un autre soi-même » pose dans le cas de ces gens, de part leur conception d’eux-mêmes, un sérieux problème.
      car à observer leur discours, non seulement sur le viol mais aussi sur tout rapport à l’autre, ils considèrent précisément que leur volonté est universellement partager, que ce qu’ils désirent est ce qu’i est universellement désiré et que donc personne ne peut réellement ne pas le vouloir, ne pas y participer, ne pas le reproduire. pour eux la différence ne se pose qu’en terme d’apparence superficielle, anecdotique, voir de simple confort ou d’agrémentation d’un modèle sous-jacent unique ainsi « coloré » d’une sorte d’exotisme. d’où toutes les variations repérables sur le thème du « non qui est un oui qui s’ignore ». de même toutes les variations de légitimation de discours commun au prétexte que « l’on dit tout haut ce que tout le monde pense », que ce qui est dit est pensé par tout le monde, qui pense pareil, et qui donc est « normal » au sens d’abord statistique puis ensuite éthique ! ce type de processus d’attribution de sens opère de la même façon dans leur conception de la démocratie..; d’où la catastrophe et l’horreur !

    • heu c’est quoi le rapport? Parce que machin est misogyne les autres ont droit de l’être aussi?
      C’est comme si un antisémite se défendait en disant « oui ben hitler il a tué des juifs hein ».
      Minable.

  17. Perso, je considère que ces mecs, ces violeurs, ces profiteurs de la faiblesse d’autrui sont en-dessous de tout. Ils ont raté quelque chose dans leur vie. Mais ce qui me dérange, malgré qu’il me semble que ce soit un réaction naturelle, c’est les pulsions qu’ils génèrent en moi : je suis pacifiste, anti-spéciste, libertaire et tout ça sincèrement mais face à ce genre de connards, je vois rouge et je suis prêt à leur faire très mal, les envoyer à l’hôpital pour quelques mois…
    Je sais, c’est pas bien, je sais qu’il faudrait essayer de reconstruire quelque chose un dans l’esprit de Michel Foucault sur le problème de la détention mais je ne me contrôle plus.
    Alors que comme disait Camus : « un homme, ça s’empêche ».

  18. Content de voir que la rentrée est arrivée pour ce blog :D

    Je n’ai rien à ajouter à l’article, il est très bon et parle de lui-même. Je me pose juste une question sur son titre, et surtout concernant le hashtag. Kamal est un prénom à connotation moyen-orientale, et je me demandais si ça ne risquait pas chez certaines personnes qui ne font que survoler le sujet d’encourager le préjugés du, je te cite, « problème des Arabes qui sont méchants avec les pauvres fâmes parce que ce sont des barbares même pas civilisés », ou donner l’impression que tu véhicules ce préjugé. Pour l’article la question ne se pose pas vraiment, vu que si on se donne la peine de le lire on se rend compte que tu combats justement ces préjugés. Mais pour un hashtag, on peut facilement voir des gens rejoindre le train en route sans forcément vérifier la gare d’origine ni la destination.

    Une fois encore je précise que je suis bien conscient que ton idée de départ n’est pas de stigmatiser les hommes arabes/turcs/iraniens, mais j’espère juste que tout le monde le comprendra ainsi. Après peut-être que je m’inquiète pour rien, ou que je pense trop politiquement correct, j’imagine que si le problème ne s’est pas encore présenté c’est sans doute moi qui sur-réfléchis les choses qui n’ont pas besoin de l’être.

  19. Bonjour,
    Pas le temps de commenter davantage, même si c’est super intéressant !
    mais google m’a demandé de saisir 2 « captchas », ayant détecté de très nombreuses requêtes pour ce site… ;-)

  20. Ping : Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » | Les Questions Composent

  21. Rien a dire..j’ai vraiment pas de mots…
    VOUS ETES DEBILE!!!!!!!
    Lisez un peu le site d’abord!!
    « la frustration sexuelle de gamins probablement un peu idiots et terrorisés à l’idée d’être toujours puceaux à l’âge de 15 ans. Mais bref. »
    Putain il faut vraiment etre con pour ecrire ca bordel!!!
    Je repete:LISEZ PLUS QU »UN ARTICLE!!!!Bande d’idiot!!

  22. Ping : Pick up artists, séduction à la française et consentement des femmes » Crêpe Georgette

  23. Ping : Rassurer les dominants | Une sociologue chez le coiffeur

  24. Ping : Où se cache la féministe hystérique ? | Une sociologue chez le coiffeur

  25. Ping : Ovide coach séduction: Pick-up artists, les origines | Women & Fiction

Les commentaires sont fermés.